Innovation

Facebook dévoile des gants à retour haptique pour “ressentir” les objets dans le Metaverse

La réalité virtuelle est l'un des sujets les plus en vogue du moment, et Meta (Facebook) compte bien être la première entreprise à proposer ces nouvelles expériences au plus grand nombre d'entre nous.

Vous le savez peut-être, Meta est le nouveau nom du groupe Facebook (et non pas du réseau social). A l’origine du métavers, l’entreprise imagine que dans un futur proche, nous pourrons porter des gants haptiques capables de reproduire ce que l’on ressent lorsque l’on touche quelque chose de réel; elle vient juste de dévoiler le projet, qui se développe depuis de longues années déjà.

Un métavers “est un monde virtuel fictif. Le terme est régulièrement utilisé pour décrire une future version d’Internet où des espaces virtuels, persistants et partagés sont accessibles via interaction 3D”. La maison mère de Facebook, Meta, veut être la première à proposer ce genre d’innovation. Elle possède déjà le fabricant de casques Oculus, et travaille depuis longtemps sur un gant haptique, autrement dit, un moyen de « toucher virtuellement » !

Un projet né il y a 7 ans déjà

Depuis sept longues années, les équipes travaillent sur un gant avec retour haptique, c’est-à-dire, capable de donner la sensation de caresser un animal, mais également de tenir un objet ou de taper sur les touches d’un clavier, mais sans les toucher réellement. Même si ce n’est encore qu’un prototypes, Meta dévoile pour la première vois une image de ce à quoi pourrait ressembler ce fameux gant haptique.

A quoi ressemble-t-il ?

Le gant se présente comme un objet bardé de capteurs, sous la paume et sur les doigts. Il se dote également de petites poches en plastiques qui peuvent se gonfler (et se dégonfler); ce serait celles-ci qui permettent cette sensation de caresse.

Les capteurs, eux, vont analyser les mouvements des doigts, mais également la position de la main. Des caméras extérieures permettront également de capter ces mouvements. Le gant dans sa globalité pourrait donc servir de contrôleur avancé pour la VR. En ajoutant en plus, un retour haptique de l’environnement virtuel qui améliorera grandement l’expérience par son réalisme.

Une technologie qui ne date pas d’hier

Meta n’a rien inventé avec ce gant, car il existe déjà dans de nombreuses autres sociétés. Rendre la réalité virtuelle plus réelle est un sujet sur lequel de nombreuses entreprises technologiques travaillent. Mais Meta voudrait que son gant haptique soit plus accessible à tous.

En parallèle, l’entreprise s’efforce de travailler avec Oculus pour que les casques de réalité virtuelle soient en lien étroit avec les gants de retour haptique. Démocratiser la technologie grâce aux importants moyens investis dans la recherche est l’objectif principal de Meta.

Quelques questions se posent encore

Meta sait que ce gant ne pourra pas être à la portée de toutes les expériences, ou du moins que ce concentré de technologie ne sera pas utile à tous. Ils cherchent donc des solutions plus abordables pour un plus large public. Il faudra aussi résoudre le problème de la taille du gant, car pour fonctionner correctement et offrir les meilleures sensations, il devra s’adapter parfaitement à la morphologie de chaque utilisateur.

D’ailleurs, Meta reconnaît qu’actuellement la sensation reste assez superficielle, mais qu’elle devrait être améliorée par l’ajout du son et de l’image dans le casque VR. Enfin, le groupe souhaite proposer des gants haptiques lavables pour des questions d’hygiène, mais cette problématique est loin d’être résolue.

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page