Société

Le mur de gentillesse : un dispositif solidaire pour venir en aide aux sans-abris

Une directrice d'une agence immobilière est à l'origine d'un formidable geste solidaire. En effet, celle-ci a eu l'idée d'installer un mur de la gentillesse à Stockholm. De quoi permettre aux sans-abris de s'armer contre les températures basses de l'hiver.

Selon l’Insee, près de 133 000 personnes vivent sans domiciles fixes en France. Parmi eux, 33 000 individus sont contraints de vivre dans la rue ou dans des habitations de fortunes. Bon nombre d’associations existent actuellement afin de venir en aide aux personnes sans-abris.

Avec l’hiver qui s’installe et les températures qui baissent, il devient urgent de faire preuve de solidarité envers ces personnes. Outre les différentes associations, certains citoyens n’hésitent pas à mettre en place des maraudes. Mais ce n’est pas tout: il existe également un mur appelé « le mur de la gentillesse » à Stockholm.

Qu’est-ce que le mur de la gentillesse ?

En France, le nombre de sans abris ne cesse d’augmenter. Certains peuvent être hébergé chez des amis ou à l’hôtel… Mais pour d’autres, les conditions de vie sont très précaires. Sans proches et sans argent, ceux-ci sont contraints de vivre dans la rue.

Mais en cette période froide, rares sont les sans abris qui y survivent. Faire en sorte de pouvoir leur fournir de quoi se réchauffer devient donc une priorité. C’est notamment l’objectif du mur de la gentillesse installé à Stockholm.

Le concept de mur de la gentillesse est né en Iran en 2015; ce mur, aussi appelé « mur solidaire » a pour objectif de venir en aide aux personnes démunies. Grâce à lui, des centaines de personnes peuvent bénéficier de produits essentiels à leur survie.

Comment fonctionne ce mur ?

Le mur de la gentillesse se situe en plein cœur de la ville de Stockholm. Ce formidable élan de solidarité a été mis en place par Ida, directrice de l’agence immobilière qui s’occupe de ce concept. Vous ne pouvez pas passer à côté: sur ce mur sont accrochés des dizaines de vêtements pour bébé, des chaussures, des bonnets ou encore des manteaux. La directrice de l’agence immobilière a même pu apercevoir une poussette garée juste devant le mur.

À LIRE AUSSI :  Une jeune entrepreneuse invente une douche publique automatique en libre service pour les sans-abris

Son fonctionnement est assez simple: des citoyens comme vous et moi peuvent tout simplement venir déposer leurs vêtements qu’ils ne mettent plus ou même certains objets pour faciliter la vie des sans-abris. Cela leur perme de venir se servir facilement en vêtements chauds.

Pour Eva, qui vit dans un centre d’hébergement, ce mur de la gentillesse est devenu son endroit préféré pour faire du shopping gratuitement !

Un geste solidaire qui fonctionne

Pour le plus grand plaisir d’Ida, son initiative marche du tonnerre ! Chaque jour, des vêtements sont déposés sur le mur tandis que d’autres disparaissent. En voyant le nombre de sans-abris venir essayer les vêtements, la directrice de l’agence immobilière a même pensé à placer un miroir sur le mur.

On espère que ce geste solidaire s’exportera de plus en plus dans le monde entier. Souvent délaissés, les sans-abris n’ont aucun moyen de trouver de quoi survivre à l’hiver. Alors si vous passez devant ce mur, n’hésitez pas à y déposer votre vieille doudoune que vous ne mettez plus. Cela en ravira plus d’un !

Ce mur de la gentillesse permet de faire une bonne action tout en se débarrassant des vêtements que nous ne mettons plus. Et Ida promet que d’autres murs semblables à celui-ci verront le jour à Stockholm. A quand dans nos rues ?

Source
insee.frleparisien.fr

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page