Société

Cette société rouennaise veut construire 40 tiny-houses par an pour les sans-abris… pour les 5 années à venir !

Une levée de fonds est lancée pour aider l'association Un Toit Vers l'Emploi à créer 40 tiny-houses destinées aux sans-abris à Rouen !

Lorsque l’on se retrouve sans abri à la suite d’un divorce ou d’un licenciement, il est parfois difficile de retrouver un emploi… Et l’on entre dans le cercle vicieux de la rue et de ses dangers. Les derniers chiffres de la Fondation Abbé Pierre font état de 300 000 sans domicile fixe au 18 novembre 2020. Les places en centres d’hébergement social sont trop peu nombreuses et les SDF avec des animaux ne sont pas autorisés à y pénétrer.

A Rouen, le programme Un Toit Vers l’Emploi entame un programme pour les SDF qui consiste à construire 40 tiny-houses par an jusqu’en 2025. Pour réaliser ce projet, l’association s’appuie sur une entreprise sociale La Fabrik à Yoops. Les deux partenaires débutent une levée de fonds pour mener à bien ce projet qui s’étalera donc sur 5 saisons.

Naissance de La Fabrik à Yoops

Cette toute jeune entreprise fondée par Franck Renaudin, fondateur d’Un toit vers l’emploi s’installera dans la rue de Bapeaume, à Rouen. A l’endroit même où se trouve « La Case Départ », un lieu d’accueil de jour pour les sans-abris de la ville. D’ici la fin de cette année 2021, Franck Renaudin espère pourvoir lancer la production des tiny-houses. Pour produire ces micromaisons, La fabrik à yoops s’appuiera sur des matériaux locaux et écologiques.

Une association fabrique des tiny-houses sociales avec des "matériaux de déconstruction"

D’ici 2025, quelques 200 tiny-houses devraient voir le jour et se constituer en un parc sur le territoire de la Métropole de Rouen. D’après Franck Renaudin, malgré la pénurie actuelle de matériaux, il serait possible de construire ces tiny-houses avec du local !

Comment seront les tiny-houses ?

Les petites maisons devraient disposer d’un étage avec la chambre à coucher et d’une petite pièce à vivre de 10 m². Un petit coin cuisine, une salle à manger et un séjour accueilleront les personnes en situation de précarité. Attention, ce ne seront pas des hébergements gratuits.

Cette société rouennaise veut construire 40 tiny-houses par an pour les sans-abris... pour les 5 années à venir !
Les micro maisons disposeront d’un étage avec une chambre à coucher et une pièce à vivre de 10 m. Crédit photo : La Fabrik à Yoops

Le loyer mensuel est de 270€ mais le reste à charge ne pourra pas dépasser 20% du revenus des locataires. Avec les Aides au Logements, cela restera donc possible pour les sans-abris. Ils seront bien entendu, aidés pour bénéficier de ces aides sociales.

Une levée de fonds indispensable pour le projet !

Dans ces tiny-houses, les bénéficiaires sont aidés mais doivent payer quelques dizaines d’euro pour le loyer, et leurs charges. C’est donc un tremplin pour un retour à l’emploi et non une assistance sans engagement. Les bénéficiaires pourront l’occuper aussi longtemps qu’ils le souhaitent et même, plus tard, en devenir propriétaires.

Lyon accueillera le premier village de Tiny-House à destination de jeunes en situation précaire

Ces tiny-houses sont une aide pour un retour à l’emploi… Retrouver un emploi sans adresse est quasiment mission impossible… D’ailleurs les 5 personnes qui bénéficient des premières tiny-houses ont retrouvé un emploi en moins de 3 mois !

Afin de financer la production et la constitution du parc de tiny-house, une première levée de fonds a été réalisée pour la somme de 500 000 euros. Aujourd’hui, les concepteurs de ce projet entament une seconde levée de fonds pour 300 000€ ouverte aux particuliers. Chacun peut donner ce qu’il veut et ainsi aider à l’élaboration de ce joli projet…

Les villages de Tiny-Houses semblent être très appropriés pour loger ceux qui n’ont plus de toits… Faciles et rapides à construire, elles pourraient permettre à de nombreuses personnes en situation de précarité de retrouver un toit, un emploi… Une vie tout simplement !

 

Source
actu.fr

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page