Lifestyle

Saint-Brieuc accueille le premier village étudiant fait de Tiny-Houses !

Aurélie Moy était étudiante lorsqu'elle a emménagé dans sa tiny-house... Depuis elle en a construit plusieurs pour former un village ! Une alternative à la cité U qui séduit de plus en plus !

Et si les villages de Tiny Houses remplaçaient peu à peu les cités universitaires ? C’est l’étonnant projet d’Aurélie Moy, qui peut être fière de son Ty Village qui vient de naître à Saint-Brieuc (22) ! Un petit village de petites maisons sur roues accueille désormais des étudiants, mais également des propriétaires.

Si ce village se veut écologiste, Aurélie a fait le choix de rendre accessible également aux non-écolos ces tiny-house parfaites pour les étudiants. Mais également pour ceux qui font le choix de vivre de manière minimaliste et communautaire. Un joli projet pour Aurélie qui voit enfin son idée se concrétiser !

20 m², c’est exactement la surface de chacune des tiny-houses de Saint-Brieuc ! Et ces micromaisons connaissent un succès grandissant… Un espace minimaliste permettant de se focaliser sur l’essentiel de nos besoins. Mais également une vie en relation avec la Nature, dont tant de gens ont besoin en ce moment.

Un projet d’étudiante transformé en projet de vie !

Aurélie Moy était alors étudiante en Master de Systèmes Durables quand elle a installé sa tiny sur le terrain breton familial raconte le site francetvinfo. En constatant que pour un étudiant, la place dans une tiny est largement suffisante, elle s’est dit que c’était une opportunité pour offrir un nouveau mode de logement !

À LIRE AUSSI :  Sycamore : une élégante Tiny house de 30m² réalisée par l'entreprise Made Relative

En septembre 2019, le Ty village, premier village de tiny houses en France était né ! La totalité des micromaisons présentes sur le site ont été construites par deux jeunes artisans locaux. Les matériaux utilisés sont tous naturels et également locaux. Lin, chanvre et coton pour l’isolation… Bardage et lambris pour l’ossature ! L’isolation parfaite des tiny-houses permet de consommer très peu d’énergie.

Ecolos mais pas que !

Du côté de l’énergie d’ailleurs, Aurélie a volontairement choisi un mode de chauffage classique. Car ses tiny-houses ne sont pas réservées aux écolos ! Et ceux qui ne connaissent pas ce mode de vie pourraient être rebutés par les contraintes qu’il impose.

Saint-Brieuc accueille le premier village étudiant fait de Tiny-Houses !
L’intérieur d’une Tiny House (photo d’illustration) Crédit photo : Shutterstock / Alena Ozerova

Comme elles sont toutes sur remorques, elles n’ont nécessité aucune dalle de béton, nu aucune fondation d’ailleurs. Un composteur partagé accueillant les déchets alimentaires et ceux des toilettes sèchent est installé. Il sera la base du futur jardin en permaculture.

Un loyer très raisonnable !

Concernant le loyer, les tiny-houses sont louées 450€ par mois et les habitants peuvent profiter de pistes cyclables ou prairies fleuries… Bientôt un verger partagé leur permettra aussi de récolter quelques fruits de saison. Aurélie Moy souhaitait une alternative à la cité U et son pari est plutôt réussi… Une propriétaire, Marie vient même de s’y installer !

À LIRE AUSSI :  Tiny-House : URSA, une micro-maison sur roues fabriquée au Portugal (avec les plans)

Aurélie précise que ces tiny-houses sont disposées sur un terrain privé et constructible… Que sans cette opportunité, la création aurait pu être plus compliquée. L’installation sur des terrains communaux demandent plus de temps et ne reçoivent pas toujours l’aval des mairies. Ces habitations sont encore peu connues en France et les élus peuvent se montrer un peu frileux parfois.

D’autres villages en France

Les villages de Tiny Houses commencent à séduire les municipalités… Ici à Rezé (44), un village de tiny-house qui deviendra peut-être un quartier de la ville. Ou là un village tiny-house à Lyon (69) pour accueillir des personnes en situation précaire.

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page