Société

L’étude de sol : pourquoi est-ce nécessaire lors d’une construction ou auto-construction d’une maison ?

Lorsque que souhaitez construire une maison, l'assurance dommages-ouvrages vous demandera peut-être une étude de sol. Et c'est une étape cruciale pour le devenir de votre maison !

Vous avez fait toutes les démarches pour faire construire ou construire vous-même votre habitation principale. Lorsque vous déposerez votre permis de construire ou que vous souhaiterez assurer votre chantier ou votre future maison, l’assureur ou la mairie vous demandera sûrement les résultats d’une étude de sol. Et vous n’aurez probablement jamais entendu parler d’étude de sol, de géotechniques etc… L’étude de sol est une branche de la géotechnique qui va déterminer le composition d’un terrain et définir les principes à respecter pour la future construction. Les études de sols sont réalisées au moyen de grosses machines de forages qui vont sonder la terre sur des dizaines de mètres. Après ce forage, des résultats seront transmis à un bureau d’étude qui établira un rapport et déterminera la composition et la solidité du sol de la future construction. Est-ce obligatoire ? Par qui faire pratiquer ces études de sols ? On vous explique tout !

Pourquoi faut-il faire une étude de sol ?

Il y a quelques années, ces études des sols (ou études géotechniques) n’étaient pas obligatoires. Ce qui a causé, dans certaines régions argileuses par exemple, des dégâts considérables avec des maisons qui penchent, ou qui se fissurent à cause de la mobilité des sols. Une étude géotechnique dans une future construction, c’est l’assurance d’un sol capable de résister à la construction et au temps. Cela limite donc les risques d’inondations, de glissements de terrain ou encore de tassement du sol… Ces « catastrophes naturelles » qui ne pouvaient être évitées avant, peuvent désormais l’être.

L’étude de sol est-elle obligatoire ?

En théorie elle reste facultative mais elle est fortement conseillée et parfois même rendue obligatoire pour pouvoir assurer la maison. Cela ne veut pas dire que la construction ne sera pas possible si le résultat de l’étude est mauvais. En revanche, cela permettra de proposer des solutions comme des micropieux de béton injectés dans le sol, pour permettre la stabilité de la future maison. Le type de fondation choisi dépendra lui aussi du résultat de l’étude géotechnique. Ce qui, finalement, permettra de maîtriser le coût de la construction au mieux et d’éviter que l’ouvrage ne finisse par s’affaisser ou se fissurer à cause d’un terrain inadéquat.

À LIRE AUSSI :  Un couple vend des maisons containers flottantes à partir de 72 000 euros

Qui peut réaliser une étude de sol ?

Cette branche du BTP est assez peu connue du grand public et les forages doivent être réalisés par des sondeurs qualifiés qui dépendent souvent d’un bureau d’études qui analysera les résultats du forage. Les entreprises de forage peuvent également réaliser des opérations qui permettent de connaître la pollution des sols, une opération importante qui peut parfois révéler de mauvaises surprises. Il existe de nombreuses sociétés de forages géotechniques. Et c’est aussi un secteur qui recherche de nombreux prétendants au poste de Chef Sondeur ou d’Aide-Sondeur. Lors d’une construction les propriétaires doivent souscrire une assurance dommages-ouvrages. Et c’est à ce moment-là que l’on peut vous réclamer une étude de sols pour pouvoir assurer votre chantier. Ne négligez pas cette partie de votre chantier, cela vous évitera bien des désagréments dans le futur !

Un homme avec un gilet jaune et des lunettes fait une analyse de sol
Image d’illustration. Crédit photo : Shutterstock / A StockStudio

Combien coûte une étude de sol ?

Pour savoir si votre terrain nécessite une étude de sol préalable, vous pouvez vous rendre sur Géorisques, un site gouvernemental qui vous indiquera les risques dans votre commune. Le prix d’une étude de sol avant construction varie entre 800 € et 2 000 € selon la région et la nature des sols. Attention, elle est rendue obligatoire par la loi ELAN pour les zones à risques liées à la sécheresse et donc à la réhydratation des sols. L’étude de sol reste à la charge du promoteur lorsqu’il s’agit d’un programme de construction. Mais dans le cadre de l’auto-construction, elle est évidemment à la charge du propriétaire.

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page