ArticlesSociété

L’importance du mobilier urbain

Vous pensiez que vous asseoir sur un banc public n'était pas réfléchi par la collectivité ? Erreur : Le mobilier urbain devient un véritable enjeu pour les municipalités afin de créer une identité mais aussi un lien social !

Vous pensiez que vous asseoir sur un banc public n’était pas réfléchi par la collectivité ? Erreur : Le mobilier urbain devient un véritable enjeu pour les municipalités afin de créer une identité, mais aussi un lien social !

Aujourd’hui, lorsqu’un projet de construction voit le jour, il est un élément essentiel que l’on ne voit pas toujours tant il est ancré dans nos paysages : le mobilier urbain… En tant que novices ou simples utilisateurs de ce mobilier urbain, on le perçoit comme un confort pour les usagers dans le cas de bancs publics ou de nécessité lorsqu’il s’agit de poubelles.

Mais avez-vous déjà imaginé ce que serait une esplanade toute neuve ou une place de village sans mobilier urbain ? Le mobilier n’est pas seulement utile, il permet souvent de préserver l’environnement, la biodiversité… et les liens sociaux !

Un peu d’histoire

L’expression mobilier urbain émerge dans les années 60 et désigne une volonté des municipalités d’harmoniser les objets du quotidien dans leurs espaces publics. Dans ces premières années, le mobilier urbain essaie de garder une ligne « végétale » avec des bancs ou des barrières souvent de couleur vert foncé… Comme pour se fondre dans la nature. Le mobilier urbain devient un enjeu pour les communes quelques années plus tard. Aujourd’hui, il est devenu essentiel dans les créations d’espaces publics, de parcs de jeux, de loisirs ou même de bâtiments utilitaires comme les toilettes publiques.

Le mobilier urbain c’est quoi ?

On entend par le terme « mobilier urbain », tous les objets installés dans l’espace public… Ce mobilier urbain doit répondre à différents besoins des usagers du lieu. Il peut donc s’agir des bancs, sièges ou tables dans les parcs. Mais aussi, des corbeilles, poubelles ou toilettes publiques. Les candélabres, réverbères ou boîtes aux lettres publiques entrent aussi dans la catégorie du mobilier urbain.

Mais ce n’est pas tout, les panneaux d’information comme les kiosques ou colonnes Morris, les affichages municipaux sont aussi du mobilier urbain… Ils offrent des renseignements aux usagers. La totalité des jeux pour enfants, city park, parcours de santé, potelets, porte-vélos, bacs à fleurs ou abribus sont également classés dans cette catégorie.

Enfin, depuis les attentats de 2015 et l’activation du plan Vigipirate, les gros blocs de béton, parfois joliment décorés sont là pour nous protéger et donc entrent aussi dans le cadre du mobilier urbain.

L'importance du mobilier urbain

Un double rôle pour le mobilier urbain

Ce mobilier urbain ne doit pas être seulement « joli », là n’est pas sa vocation première. Il doit avant tout avoir un rôle pratique tout en restant en cohérence avec les constructions aux alentours. Le mobilier urbain utilisé dans les espaces extérieurs doit permettre d’assurer la sécurité des usagers ou leur confort… Mais il peut aussi informer, permettre de maintenir une hygiène ponctuelle. Ou encore être l’occasion de partager un pique-nique sur une table en bois ou une glace sur un joli banc public !

Le mobilier urbain est par définition situé à l’extérieur, il doit donc être capable de résister durablement dans le temps. Le coût d’entretien doit également être étudié lors de l’installation… Des structures bois demanderont plus d’entretien que des structures en plastique recyclé par exemple. Et nécessiteront également une main-d’œuvre supplémentaire pour les entretenir.

Le mobilier urbain, une identité ?

Pour avoir une certaine uniformité dans une ville, il est important que le mobilier urbain respecte une certaine harmonie… À moins que le choix ne se porte justement sur un design multicolore dans un espace de street art par exemple. Sinon la plupart des collectivités jouent l’uniformité.

Souvent le mobilier urbain comme les bancs, les corbeilles ou panneaux d’information sont proposés dans la même gamme. Ils permettent également de valoriser l’attractivité d’une ville touristique qui se dotera d’aires de pique-nique ou de jolis bancs pour se détendre.

L'importance du mobilier urbain

Trois grands axes pour le mobilier urbain !

  • Besoin des usagers. Ces besoins ne sont pas toujours ceux que l’on imagine en tant que concepteur d’un projet. Il faut donc prendre en compte les demandes de ceux qui utiliseront le lieu. Aujourd’hui, l’heure est au recyclage, au mobilier urbain durable et de préférence dans un matériau écologique. Par exemple, il y a 10 ans, les habitants d’une ville ne pensaient pas forcément à un composteur collectif ! Aujourd’hui, il ressort bien souvent des sondages auprès des administrés. Les décideurs et aménageurs doivent répondre aux besoins des utilisateurs et non pas forcément à une réduction des coûts du mobilier urbain. Un mobilier urbain bien choisi sera apprécié des usagers et contribuera à l’image de la ville.
  • Convivialité. Le mobilier urbain ne doit pas être seulement utile et répondre à des besoins… Il doit aussi cumuler la fonction de lien social, de convivialité ! En rendant un espace public avenant, agréable à visiter, ou simplement sécurisé pour s’y reposer, les villes recréent un lien social entre les habitants… L’enjeu social de l’aménagement urbain est de plus en plus important, à une époque où les « métro-boulot-dodo » priment sur le partage d’une conversation au parc.
  • Fonctionnalité. Un parc ou une aire de jeux peut être convivial, il lui faut aussi être adapté à la population. Dernièrement, des espaces de jeux inclusifs sont apparus dans quelques villes de France. Ces aires inclusives, toujours adossées à des aires de jeux classiques permettent de réunir les trois axes du mobilier urbain. Le besoin pour les enfants atteints de handicap, le lien social avec les autres enfants et la fonctionnalité du lieu.

Le mobilier urbain, une identité pour la ville

Quand certaines villes ou certains villages font le choix d’un mobilier classique, rappelant la ruralité de l’endroit, d’autres villes nouvelles tablent sur un mobilier urbain plus art déco que traditionnels. Ainsi, dans une ville résolument axée sur la jeunesse, le choix du mobilier urbain se portera facilement sur des structures métalliques ou colorées. A contrario, dans un village qui souhaite conserver son identité rurale, le bois, le fer forgé ou les matériaux naturels seront privilégiés.

Une ville axée sur l’écologie installera des abribus aux toits végétalisés, ou des ruches municipales pour aider à la sauvegarde des abeilles. Une ville nouvelle axera son mobilier urbain sur la jeunesse, le street art, avec un skate parc ou des bancs multicolores.

Il serait facile de croire que le mobilier urbain est placé par hasard. Pourtant, c’est un élément clé de l’attractivité et de l’identité d’une ville ou d’un village.

La rédaction

“Une personne qui n’a jamais commis d’erreurs n’a jamais tenté d’innover.” Albert Einstein

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page