Société

Sénat : une pétition afin d’interdire la chasse les mercredis et dimanches pour laisser la place aux promeneurs

Comme tous les ans à cette époque de l'année, la chasse anime les débats. Et en période d'élections présidentielles, le sujet déchaînent les passions.

Chaque année, entre fin septembre et fin février revient la période de la chasse, et à chaque fois, les chasseurs sont sur la ligne de mire de nombreux “anti-chasse”, écologistes ou simples promeneurs. Chaque année sont recensés de nombreux accidents dus à cette pratique, provoquant la colère de ceux qui considèrent cette activité comme une action anti-écologique et sanguinaire.

Au Sénat, une pétition publique vient d’être lancée afin d’interdire la chasse les mercredis et dimanches, pour laisser la place aux promeneurs. Yannick Jadot, candidat écologiste à la présidentielle 2022, propose, lui, d’interdire la chasse les weekends et les vacances scolaires pour protéger les animaux et les personnes.

Les bases de la pétition

L’an dernier, un jeune homme de 25 ans, Morgan, mourrait sous une balle de chasseur qui l’aurait confondu avec un sanglier. Un drame qui venait s’ajouter aux accidents de chasse déjà connus. Cette pétition explique que les accidents de chasse ont causé la mort de 400 personnes en 20 ans. Les autorités dénombrent environ 150 accidents non mortels chaque année. La pétition a été déposée au Sénat par le collectif Un jour Un chasseur, créé après la mort de Morgan, exigeant une modification des principes fondamentaux de la chasse en France.

Mercredi et dimanche : sans chasse

Le collectif demande l’interdiction de la chasse ces deux jours de la semaine, sur tout le territoire et sans aucune dérogation possible. Il justifie cette demande par l’insécurité que ressentent les promeneurs en période de chasse.  Dans le texte, les membres demandent donc un « partage des forêts et campagnes ». Dans d’autres pays ou cantons européens, la chasse est déjà interdite le dimanche, depuis 1831 au Royaume-Uni par exemple.

Une formation plus stricte et des règles de sécurité renforcées

Le permis de chasser s’obtient après une formation et permet la détention d’armes de chasse (Catégorie C) et des munitions. Selon le collectif, la formation au permis de chasser doit être refondée: l’âge minimum est aujourd’hui de 16 ans, trop jeune estiment les membres. Mais dans cette pétition, ils demandent aussi d’augmenter la difficulté des épreuves, et de passer chaque année un test psychologique avec certificat médical pour renouveler ce permis. Ils estiment aussi que les règles de sécurité sont insuffisantes en termes de pratiques de chasse. Et ils souhaitent :

  • Augmenter la distance de tir autorisée autour des habitations;
  • Interdire l’alcool à la chasse;
  • Un encadrement strict des battues;
  • Des contrôles fréquents par des personnes extérieures aux fédérations de chasseurs;
  • Un contrôlé et un suivi des armes et de leurs détenteurs;
  • Ficher les détenteurs d’armes qui auraient commis une infraction hors action de chasse avec celle-ci (homicide, féminicide, braquage).
À LIRE AUSSI :
Chasseur, collectionneur, sportif, il va falloir déclarer vos armes à feu sur le SIA

Des sanctions pénales

Aujourd’hui, un conducteur accusé d’homicide involontaire encourt une peine de 5 ans de prison et 75 000 € d’amende, tandis qu’un auteur d’homicide involontaire autre qu’avec un véhicule encourt une peine de 3 ans de prison et “seulement” 45 000 € d’amende. Toujours selon les auteurs de cette pétition, il serait donc moins grave de tuer quelqu’un avec une arme qu’au volant d’une voiture ! Enfin, le collectif souhaite que les victimes d’accidents de chasse soient mieux entendues par l’Etat: ils demandent “une reconnaissance officielle et publique des victimes de la chasse par l’État ainsi que la mise en place systématique d’un soutien psychologique et financier”. Pour signer la pétition qui doit obtenir 100 000 signatures, c’est par ici : Pétition Sénat.

L’opposition

L’avis de Willy Schraen, président de la Fédération Nationale des Chasseurs, est évidemment bien différent: dans une interview accordé à BFMTV, il explique qu’interdire la chasse le dimanche revient à l’interdire tout court. Mais il explique aussi qu’interdire la chasse est finalement une mesure anti écologique; on ne parle pas ici de chasses de lâchers, mais de chasses de régulation.

Les écologistes souhaitent interdire toute forme de chasse, mais qu’en sera-t-il quand les sangliers ou les cervidés auront détruit les cultures qui nourrissent la population ? Willy Schraen précise encore que cette pétition pourrait éventuellement déboucher sur une interdiction de chasser dans le domaine public, mais que personne ne pourra interdire aux propriétaires terriens d’organiser une chasse sur une propriété privée.

Il explique enfin que depuis longtemps, la FNC travaille sur la limitation des risques d’accidents, et qu’ils sont en forte baisse depuis des années. Certes 400 morts en 20 ans c’est beaucoup trop, mais combien la route fait elle de morts chaque jour ? 2780 sur l’année 2020 selon les chiffres officiels. Alors ? La chasse, vrai problème de sécurité ou sujet de campagne électorale ? On vous laisse en juger.

Source
Petitions.senat.frHugo Clément

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

3 commentaires

  1. Stop à la chasse marre. Laissons les animaux la foret est leur maison. Vous aimerez quon vous chasse vous les.chassuers de votre maison?
    Pensez avec votre cœur et pas avec votre passion égoïste criminel.

  2. La petition est inaccessible partout ! C’est un scandale, régler le problème ! ça me motive encore plus pour la faire signer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page