Présentation et test de l’Anet ET4, une imprimante 3D développée et commercialisée par l’un des principaux fabricants d’imprimantes 3D en Chine Anet3D..

Ne trouvez-vous pas fascinant de pouvoir donner vie à tous types d’objets, couche par couche ? L’imprimante 3D est une technologie assez récente, disponible depuis quelques années seulement, mais malgré cela, de nombreuses machines sont disponibles aujourd’hui à des tarifs très intéressants.

C’est le cas de Anet ET4, une imprimante 3D proposée sous la barre des 230€ qui malgré son prix très alléchant, affiche des caractéristiques très intéressantes. Tiendra-t-elle ses promesses ? Peut-elle rivaliser avec les dernières machines haut de gamme ? Réponse tout de suite dans notre test complet.

Mais avant d’attaquer dans le vif, voici une présentation rapide de la “bête”. L’imprimante Anet ET4 dispose d’une qualité d’impression de 47 um. Elle dispose d’un châssis tout en métal et d’un plateau d’impression confortable et chauffant de 220×220. Elle est équipée d’un écran LCD tactile de 2,8 pouces et est compatible avec de nombreux matériaux (PLA, ABS, HIPS etc…)

Déballage :

Contrairement aux autres imprimantes 3D que nous avons eu la chance de tester à la rédaction, l’Anet ET4 n’est pas totalement montée. Elle est livrée dans un carton “plat” et nécessitera quelques minutes de montage avant d’être opérationnelle. Elle est correctement protégée et fournie avec tous les outils nécessaires pour sa construction. Elle est également livrée avec un distributeur de filament, un adaptateur et une micro carte SD. On trouve également à l’intérieur du carton un kit de calibrage, plusieurs notices de montage, 10m de filament ainsi que plusieurs pièces de rechange (fusible, courroie, buse d’impression)

Anet ET4 : test et prise en main d'une imprimante 3D à moins de 200€

Montage

Comme je vous l’indiquais un peu plus haut, l’imprimante n’est pas totalement montée, sans doute pour un gain de place pour le transport. Vous devrez consacrer quelques minutes pour assembler les dernières pièces.

“Avec des unités conçues de manière modulaire, vous serez en mesure d’assembler rapidement votre ET4 lors de votre premier essai en 10 min.”

Anet3D annonce une dizaine de minutes de montage, nous avons mis environ 20 minutes pour notre part, mais nous y sommes vraiment allés lentement et prudemment… Vous pouvez tout de suite ranger la notice papier, pas assez clair à notre gout et vous referez à l’excellent tutoriel vidéo disponible sur la chaine officielle du constructeur (ou ci-dessous). La vidéo est très claire et vous guidera pas à pas dans chaque étape.

Concrètement, le montage est vraiment simple, on fixe les bras au support, le guide de bobine, on monte ensuite la tête d’impression et la courroie, on branche quelques câbles et c’est partie. Le montage est vraiment à la portée de tous.

Anet ET4 : test et prise en main d'une imprimante 3D à moins de 200€

Mise en route calibration

Avant de vous lancer dans une première impression il faudra au préalable calibrer manuellement le plateau avec les molettes, puis utiliser la calibration automatique avec un capteur dédié à cet effet. Une fois la calibration terminée vous pouvez “enfin” lancer la première impression en insérant un fichier à imprimer sur la micro carte SD, ou en utilisant l’un des fichiers présents par défaut sur la carte, comme le petit cochon tirelire que nous avons imprimé. (photos ci-dessous)

Que ce soit la calibration ou l’impression, l’ensemble se pilote grâce à un petit écran tactile dès plus pratique. Le microprogramme est disponible en chinois ou en anglais mais également en français depuis le 25 septembre grâce à cette dernière mise à jour.

Premières impressions

Pour lancer une impression il suffit de sélectionner un fichier à la racine de la carte mémoire à l’aide de l’écran tactile. L’utilisation est intuitive et vraiment très simple. Nous avons imprimé une première pièce en laissant tous les réglages par défaut et le résultat est très convaincant.

Anet ET4 : test et prise en main de l'imprimante 3D

Nous en avons également profité pour tester la pause en impression pour démonter le “fan duct” défectueux*. La tête d’impression se relève et se repositionne exactement au même niveau quand on relance la machine.

Anet ET4 : test et prise en main de l'imprimante 3D

Une option très pratique et qui évite de recommencer à zéro si on a besoin d’intervenir sur la machine (pour charger du consommable ou de couleur par exemple). Je ne saurais vous dire si l’imprimante est capable de reprendre une impression après une coupure de courant, nous allons nous renseigner.

Anet ET4 : test et prise en main d'une imprimante 3D à moins de 200€

*Petite anecdote : au déballage, nous avons remarqué que le “fan duct” était fissuré sur le côté gauche au niveau de la fixation. Cette pièce sert à guider le flux d’air vers les couches d’impression pour les refroidir. Elle fera donc l’objet de notre seconde impression. Car oui, un des gros avantages de l’imprimante 3D est que vous pouvez construire des pièces et des objets à partir de rien, ou vous en servir pour réparer la pièce d’un objet cassé. Ce qu’on appelle à la rédaction l’obsolescence allongée ! (La pièce en rose sur la photo ci-dessous)

Anet ET4 : test et prise en main d'une imprimante 3D à moins de 200€

Nous avons été également très surpris par le niveau sonore de la machine, et c’est la première fois que nous avons l’occasion de tester une machine aussi silencieuse. Nous avons mesuré le niveau de bruit avec l’application Décibel X. Le résultat avoisine les 50 décibels à un mètre distance, et les 60 décibels le micro collé aux moteurs. Cette performance acoustique est possible grâce l’intégration du “driver moteur TMC 2208”, une exclusivité de la boutique Anet.

Bref,un point très positif si vous souhaitez lancer de longues impressions pendant la nuit sans réveiller toute la maison.

Logiciel :

Sur la carte mémoire plusieurs fichiers d’impression sont disponibles, dont le fameux “fan duct”. Différentes notices sont également disponibles ainsi que plusieurs logiciels de gestion d’impression 3D comme les très célèbres CURA, Repetier ou encore Simplify3D. Un fichier ini est également disponibles pour charger les caractéristiques de l’imprimante dans le software.

Anet ET4 : test et prise en main d'une imprimante 3D à moins de 200€

Et le prix dans tout ça ?

L’imprimante Anet ET4 est disponible à partir de 249$ (227€ environ) sur le site 2officiel. Un tarif très correct pour une imprimante de cette qualité et de cette dimension. Ajoutez à ce tarif un bon de réduction de 15% supplémentaires avec le code NEOZONE soit moins de 200 € au total.

Anet ET4 : test et prise en main de l'imprimante 3D

Conclusion

Que ce soit le montage, la mise en route ou les impressions, l’imprimante respecte ses promesses. Son utilisation est (je vais me répéter), très intuitive et permet à tout à chacun de se lancer dans l’aventure de l’impression 3D sans aucune connaissance particulière. Il est sans doute possible de peaufiner la qualité d’impression et de réduire le délaminage et les bavures en peaufinant les réglages.

Plus d’infos :

Ce test a été réalisé à notre propre initiative, en toute objectivité et dans des conditions réelles d'utilisation,

Anet ET4 : test et prise en main d'une imprimante 3D à moins de 200€
Que ce soit le montage, la mise en route ou les impressions, l'imprimante respecte ses promesses. Son utilisation est (je vais me répéter), très intuitive et permet à tout à chacun de se lancer dans l’aventure de l'impression 3D sans aucune connaissance particulière. Il est sans doute possible de peaufiner la qualité d'impression et de réduire le délaminage et les bavures en peaufinant les réglages.
Design
Prise en main
Taille t'impression
Qualité d'impression
Prix
Les plus
  • Ecran tactile
  • Très silencieuse
  • Grand plateau
Les moins
  • Aucune spatule fournie (il fallait bien dire quelque chose...)
4.1Impressionnante !
Note des lecteurs: (10 Votes)