Nous avons eu la chance de tester le nouveau Nissan QASHQAI Drive Edition doté de la technologie d’assistance à la conduite ProPILOT. Voici nos premières impressions.

Il faut savoir que le Nissan QASHQAI est le leader européen des crossovers avec plus de 3 millions de QASHQAI produits. Il est fabriqué au sein de l’usine Nissan de Sunderland, au Royaume-Uni. 26000 unités ont été vendues en France sur l’année 2017 (+11% des ventes).

Ce véhicule est une première étape vers les véhicules à conduite autonome et c’est à l’heure actuelle plus de 120 000 véhicules de la marque Nissan qui sont équipés de la technologie de conduite assistée ProPILOT : Le QASHQAI bien sûr ainsi que la nouvelle Nissan LEAF 100% électrique.

Un concentré de technologie

Le Nissan QASHQAI est donc équipé de la technologie d’aide à la conduite autonome appelée ProPilot qui permet une conduite adaptée à toutes circonstances de circulation sur les grands axes et surtout dans les embouteillages. L’assistant de conduite en embouteillage adapte la vitesse du véhicule en fonction de la densité du trafic et s’arrête même seul si besoin et repart seul aussi.

Le système ProPILOT est un système intelligent qui offre l’aide au maintien dans la voie en surveillant le marquage au sol et en réalignant le véhicule au centre de la voie. Une autre avancée technologique du Nissan QASHQAI Drive Edition est la prévention de franchissement de ligne intelligent. Si vous franchissez une ligne continue, le ProPilot vous indiquera la ligne franchie et vous remettra dans l’axe de votre voie. Bien sûr on trouve également un régulateur de vitesse intelligent qui s’adaptera aux conditions de circulation en maintenant les distances de sécurité avec le véhicule vous précédant et de nombreuses autres technologies, toujours dans le souci de prévenir des accidents et de conduire de manière détendue et écologique.


A lire également : Nissan Camper e-NV200 et e-NV300, les vans aménagés 100 % électrique


Du côté du freinage, il est bien entendu équipé de l’ABS et de l’ESP mais possède en plus un système de freinage d’urgence intelligent avec détection piétons. Si un piéton traverse inopinément devant vos roues, le Nissan QASHQAI pilera instantanément préservant ainsi sa vie.

Tout ceci est possible grâce au NISSAN AVM – Vision intelligent 360°, ainsi les capteurs surveillent le véhicule et ce qui l’entoure en permanence pour une sécurité optimale des passagers et des personnes qui gravitent autour de lui.

Enfin et c’est une vraie révolution, le Nissan QASHQAI possède un système d’aide au stationnement intelligent qui lui permet de visualiser une place de stationnement et s’y garer presque seul… Plus de galère avec les rangements en épi ou les créneaux.

Attention cependant la technologie ProPilot ne peut être activée que sur autoroute ou sur route séparée par des glissières de sécurité, elle ne dispense pas de surveillance de la part du conducteur. Il faut bien entendu conserver les mains sur le volant et rester vigilant.

crédit photo : Nathalie Kleczinski © Neozone.org

Nous avons testé la Nissan Qashqaï Drive Edition

Le Nissan Qashqai Drive Edition sous toutes les coutures

Le Nissan QASHQAI est tout d’abord un véhicule au design élégant dotée de 5 places larges et confortables. Il se veut une voiture familiale et le constat est sans appel, pas de souci de place, tous les passagers sont à l’aise à l’arrière comme à l’avant. Le Nissan QASHQAI Drive Edition est le pionnier des crossovers et leader sur le marché des SUV (véhicule de loisirs bicorps, pouvant posséder certaines capacités de roulage hors route ou de remorquage). Du côté de la tenue de route le Nissan QASHQAI est équipé de jantes alliage 19’’, autant dire qu’il tient parfaitement la route. Doté d’une boîte automatique à variateur que l’on peut également passer en manuel, elle permet une conduite facile et très écologique.

Des phares full LED directionnels offrent une visibilité parfaite même lors de trajets sur des voies non éclairées. Enfin sa motorisation dCi 130 X-Tronic donne à ce véhicule toute la puissance nécessaire à de longs trajets en voiture y compris sur les routes de montagne. Une faible consommation de carburant (environ 5.5 l/100) il est très économique en plus d’être totalement sécurisé.

Le Nissan Qashqai Drive Edition démarre grâce à une carte et un bouton Start/Stop même si la carte reste dans le sac ou dans la poche. Un toit panoramique en verre laisse aux passagers tout le loisir d’admirer le paysage durant le trajet.

Son prix est de 35500€, c’est un prix unique pour ce modèle, vendu avec toutes les options citées ci dessus et bien d’autres (climatisation, rétroviseurs électriques, gps intégré etc…)

Nissan Qashqai Drive Edition : Prise en main et premières impressions

Nous avons pu tester le véhicule en conditions de circulation dense au Nord de Paris, ce qui pour les embouteillages était plutôt un choix judicieux.

Tout d’abord au niveau du confort, rien à déplorer, les sièges enveloppent bien le conducteur et le passager, la place pour les jambes est parfaite. A l’arrière les passagers ont suffisamment d’espace même avec un conducteur de grande taille. Spacieuse et confortable sont les deux mots qui nous viennent pour décrire l’intérieur du Nissan Qashqai Drive Edition.

La prise en main de la technologie de conduite assistée ProPilot est simple et intuitive, un seul bouton pour le mettre en marche (et le même pour le désactiver). Techniquement il suffit d’atteindre la vitesse de 30 km/h pour pouvoir le déclencher. Ensuite il est possible de régler les distances de sécurité que l’on souhaite garder avec le véhicule nous précédant puis de laisser faire la voiture en gardant les mains sur le volant tout de même. Si huit secondes se passent et que les mains ne sont plus sur le volant, la voiture va dans un premier temps avertir le conducteur puis finira par s’arrêter seule en mettant les warnings, pensant à un endormissement du conducteur.

Le ProPilot gère ensuite tous les ralentissements rencontrés dans la circulation, ainsi sans jamais toucher les pédales de frein ou d’accélérateur la voiture viendra s’arrêter en douceur juste derrière la voiture de devant et repartira seule si l’arrêt est de moins de 3 secondes. Si l’arrêt dépasse 3 secondes (feu rouge par exemple) il suffira d’appuyer une fois sur l’accélérateur pour la remettre en marche. Le freinage autonome n’est absolument pas violent, l’arrêt se fait en douceur mais il est possible de reprendre le contrôle de la totalité des éléments simplement en freinant soi-même, ce qui désactivera le système. C’est vraiment hyper pratique dans les circulations en accordéon que nous connaissons parfaitement sur Paris.

La seconde partie du test a été réalisée sur autoroute afin de se rendre compte de la capacité du ProPilot à s’insérer en circulation. Et le résultat est juste bluffant ! Pour notre test, nous avons donc choisi de caler le ProPilot à la vitesse maximum autorisée soit 110 km/h. Lorsque la voie est dégagée, le Qashqai roule donc à la vitesse enregistrée mais si un véhicule s’insère ou s’il on reste derrière un véhicule plus lent, il s’adaptera à la vitesse du véhicule précédent tout en conservant les distances de sécurité enregistrées auparavant. Et dès que la voie se libérera à nouveau, il accélérera de nouveau et reprendra sa vitesse de croisière.

Si l’on franchit une ligne continue (sur la voie de circulation ou sur la bande d’arrêt d’urgence) le Qashqai détectera le franchissement et se recentrera de lui-même sur le milieu de la voie. D’ailleurs il est à noter lors du changement de voie volontaire du conducteur, une légère résistance au niveau du volant puis de nouveau une souplesse dès que les capteurs ont franchi la ligne en entier. La route se fait en douceur et l’habitacle du Qashqai est propice à la détente et à l’échange avec les passagers. La vigilance reste de mise mais on se sent très vite en confiance dans ce véhicule intelligent.

Pour le stationnement, le radar indique tout ce qui se trouve autour de la voiture, en condition réelle. 4 caméras donnent ainsi une image de la place de stationnement qui est renvoyée au conducteur. Il est donc très facile de s’insérer dans une place sans jamais toucher quoi que ce soit puisque ce ne sont pas les distances qui sont évaluées mais l’environnement réel de la voiture.

Nous tenons à remercier vivement Nissan France pour nous avoir permis de vivre cette expérience inédite et franchement très agréable.

crédit photo : Nathalie Kleczinski © Neozone.org

Nous avons testé la Nissan Qashqaï Drive Edition

crédit photo : Nathalie Kleczinski © Neozone.org

Nous avons testé la Nissan Qashqaï Drive Edition

crédit photo : Nathalie Kleczinski © Neozone.org

Nous avons testé la Nissan Qashqaï Drive Edition

crédit photo : Nathalie Kleczinski © Neozone.org

Nous avons testé la Nissan Qashqaï Drive Edition

crédit photo : Nathalie Kleczinski © Neozone.org

Nous avons testé la Nissan Qashqaï Drive Edition

crédit photo : Nathalie Kleczinski © Neozone.org

Nous avons testé la Nissan Qashqaï Drive Edition

Après quatre jours passés à tester le Nissan QASHQAI dans notre vie quotidienne, nous sommes sûrs de plusieurs choses :

C’est une voiture très confortable et dans laquelle on se sent en totale sécurité. Elle offre un large espace à l’avant comme à l’arrière et le coffre peut accueillir un volume important. La hauteur du plancher permet de monter et descendre de la voiture sans effort. Les commandes sont intuitives et faciles à intégrer. La tenue de route est parfaite sur route comme sur chemin, la voiture ne bouge pas du tout et les courbes sont apprivoisées en douceur. En mode ProPILOT, elle ne consomme que très peu de carburant et peut allègrement faire quelques 800 kilomètres avec une conduite économique et écologique.

Cependant, nous avons constaté deux petites choses à améliorer, non dérangeantes en soi mais qui sont à notre avis, perfectibles.

L’aide au stationnement n’est pas évidente à utiliser sur un créneau ou sur une place en épi, la voiture a tendance à se rapprocher dangereusement des obstacles sans que l’on ne sache si elle va s’arrêter ou non. On aurait aimé un petit bip qui nous indique que tout est sous contrôle de l’ordinateur de bord. La fonction ProPILOT demande à être remise en marche à chaque freinage même minime, c’est parfait niveau sécurité mais sur des petits trajets en ville où le changement de direction à moins de 30 km/h est fréquent, cela oblige à manipuler très souvent le régulateur de vitesse.

Pour conclure, ces quatre jours de test nous ont vraiment permis d’apprécier le NISSAN QASHQAI et d’en découvrir toutes ses capacités, avec une mention spéciale pour les caméras avant/arrière et latérales qui détectent le moindre obstacle et permettent de ne pas accrocher quoi que ce soit même si l’obstacle se situe sous les bas de caisse. Une excellente routière qui permet de rouler en toute sécurité avec un confort maximum.

Plus d’info sur Nissan.fr
Article sponsorisé
Nous avons testé le Nissan QASHQAI Drive Edition
Pour conclure, nous nous sommes sentis en sécurité dès les premiers mètres parcourus au volant du QASHQAI et ce, sans jamais avoir conduit de voiture de la marque et encore moins d’assistance à la conduite. Tout nous a semblé facile et intuitif. Nous avons été conquis par ce crossover élégant, simple à maîtriser et parfaitement pensé pour faciliter la vie des automobilistes au volant. Au top !
Design du véhicule
Prise en main
Consommation
Prix
Les plus
  • Technologique
  • Sécurisante
  • Élégante
Les moins
  • On cherche encore...
4.3Impressionnante !
Note des lecteurs: (2 Votes)
13 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez
+1