2017. Nous passons de plus en plus de temps derrière nos écrans. TV, ordinateur, smartphone, tablette… on y passe des heures entières !

C’est simple : selon une étude de Millward Brown menée dans 30 pays, le temps quotidien et moyen passé devant un écran, tel qu’il soit, est en moyenne dans le monde de 417 minutes, soit… près de 7h par jour.

Si on prend le cas de la France, nous sommes encore un peu épargné, bien qu’on passe en moyenne 326 minutes, soit 5h45/jour. Et sur ces chiffres, les médecins sont clairs : ils ne sont pas sans répercussion direct sur notre santé et notre organisme…

LA LUMIÈRE BLEUE, QU’EST-CE QUE C’EST ?

La lumière, telle qu’on la voit au quotidien, est en réalité composée d’un spectre complet, défini par ce qu’on appelle la longueur d’onde. De manière très raccourcie, plus la longueur d’onde est élevée, plus on tend vers les infrarouges, plus la longueur d’onde est faible, plus on tend vers les ultraviolets. Entre ces “couleurs” (ou plus exactement ces longueurs d’ondes, car ces dernières ne sont pas perceptibles), il y a ce qu’on appelle la “lumière visible”, celle que l’œil humain peut voir. La bleue en fait partie, mais ses longueurs d’onde sont de plus en plus considérées comme nocives. Nocives, car ces 20 dernières années, nous avons bombardé nos rétines d’une lumière dite “bleue”, assez peu présente naturellement, mais que notre mode de vie a rendu omniprésente. Artificielle, extrêmement puissante et très lumineuse, ses longueurs d’ondes sont très mal filtrées par notre cristallin.

QUELLES CONSÉQUENCES POUR LA SANTÉ ?

De plus en plus de scientifiques s’accordent à dire que, petit ou grand, les conséquences à une surexposition à la lumière bleue sont les mêmes :

  • Syndrome de fatigue visuelle qui se caractérise par des yeux secs et irrités, une vision trouble, une difficulté “à faire le point”
  • Une explosion des migraines/maux de têtes
  • Sensation d’éblouissement et d’inconfort visuel.
  • Risque de contribution à la DMLA (Maladie de la dégénérescence maculaire liée à l’âge pouvant aller jusqu’à la cécité).
  • Perturbation / trouble du cycle naturel du sommeil.
  • Difficultés à s’endormir

OUVERTURE ET DÉCOUVERTE :

Pour contrer ces effets, de plus en plus de constructeurs proposent des lunettes ou des verres traités “anti-lumière bleue”. Le soucis, c’est que pour une personne qui ne porte pas de lunettes au quotidien, la facture peut vite être salée ! En tout cas, c’est ce qu’on pensait avant de tomber sur les lunettes anti-lumière bleue de My Blue Protect. Nous avons arrêté notre choix sur le modèle “La Classique”, qui, en plus d’être un modèle plutôt mixte, il est également assez tendance, bon marché (environ 35€) et accessoirement m’allait plutôt bien (alors que je n’ai absolument pas une tête à lunettes !). Ces lunettes offrent sur le papier une protection UVA/ UVB à 100%, filtre à hauteur de 35% des ondes nocives de la lumière bleue (380nm à 500nm), sont traitées anti-rayures et anti-reflets.

CONTENU DE LA BOITE :

  • Paire de lunettes My Blue Protect “La Classique”
  • Pochette de rangement
  • Clip solaire polarisant (en option*)
  • Petit manuel

(* en choisissant cette option, vous transformez vos lunettes anti-lumière bleue en de véritables lunettes de soleil polarisantes !)

PRISE EN MAIN / UTILISATION :

La première prise en main est assez surprenante. On a des lunettes ultra légères (à peine 17g sur la balance !), plutôt bien finies esthétiquement, mais qui font quand même assez plastique. Ca se sent surtout au bruit de “craquement” du plastique lorsqu’on exerce la moindre torsion dessus. L’esthétique est à notre goût bien travaillé et suit un peu les codes des tendances actuelles, qui plairont sans nul doute au plus grand nombre. Une fois porté, leur poids plume les rend très discrètes. Pas de déformation/correction oculaire sur les modèles My Blue Protect, seule une (très) légère teinte jaune, caractéristique des lunettes anti-lumière bleue vient (très légèrement) obscurcir la vue. Mais absolument rien de gênant, c’est à peine perceptible !

APRES UNE SEMAINE D’UTILISATION :

Difficile de vous faire un bilan exact de mon état de santé après cette petite semaine. Mais certains points sont quand même assez clairs, moi qui passe facilement 10h par jour devant les écrans : j’ai été tout au long de la semaine beaucoup plus fatigué le soir. Là où je me couche habituellement parfaitement “réveillé”, j’ai trouvé que je baillais beaucoup plus que d’habitude, et que mon organisme passait de lui même en mode “pré-sommeil”, sans que j’ai à m’allonger et me plonger dans le noir. J’ai par contre la chance de ne pas être trop sujet aux maux de tête, mais je dois bien constater que l’utilisation des écrans est plus doux. Moins violent. Quant à leur utilisation au quotidien, ça n’a vraiment pas été un soucis… pour le travail tout du moins. Légères, elles sont relativement confortables, serrent juste ce qu’il faut pour assurer un bon maintien, même en bougeant la tête dans tous les sens, sans pour autant appliquer de pression désagréable. A la maison par contre, le seul bémol lorsqu’on ne porte pas de lunettes au quotidien, c’est le rituel de la télé, le soir, dans le canapé. Quand on commence à se prélasser, c’est vrai que certaines positions (peu recommandées par les kinés, je vous l’accorde) ne se prêtent pas forcément aux ports de lunettes. (oui, désolé, je découvre !)

Twitter: @HacksForGirlz

Twitter: @HacksForGirlz

Le truc chouette avec My Blue Protect, c’est que les lunettes sont fournies avec une petite pochette elle-même en microfibre, pour protéger ET nettoyer ses lunettes. Pratique, du coup vous avez toujours une chiffonnette sous la main ! Ce qu’on adore aussi sur le modèle “La Classique”, c’est qu’il peut accueillir en surimpression un “clip” solaire (bien qu’en réalité il s’agisse d’un filtre solaire qui s’aimante sur la monture de base) pour transformer votre paire en lunettes de soleil polarisantes ! C’est astucieux, élégant, extrêmement bien pensé. Le résultat est bien fini et donne vraiment l’impression d’avoir une vraie paire de lunettes, en plus de sa paire protectrice. On adore l’idée et surtout la qualité de la réalisation !

Les seuls vrais bémols que j’aurais à leur apporter, c’est le bruit de “craquement” du plastique au maniement, qui dénote vraiment (ce qui est d’autant plus dommage, car il ne reflète absolument pas la très bonne qualité générale de la monture !), et les verres organiques utilisés, qui sont un peu moins faciles à nettoyer que des verres “plus traditionnels”. Il faut insister un peu et parfois s’y reprendre à deux fois pour avoir un résultat sans traces. Rien de très méchant finalement, et sans doute un coup à prendre. On découvre un peu les joies de ceux qui portent quotidiennement des lunettes !

DES LUNETTES POUR QUI? POUR QUOI?

J’ai envie de répondre… pour tout le monde ! C’est simple : dès lors que vous passez vos journées devant un écran au travail, chez vous, que vous souffrez de migraines, de fatigue oculaire, de difficulté à vous endormir le soir, d’un sommeil troublé…  ne réfléchissez pas trop. Il faut que vous essayez de porter des lunettes anti-lumière bleue pour faire votre propre opinion. En plus, ces lunettes existent à la fois pour hommes, pour femmes, mais aussi pour enfants, avec des tarifs très abordables variant de 17 à 39€… comme ça, plus d’excuses !

Site de My Blue Protect
Prix public conseillé : de 17 à 39€ (selon les tailles/versions) 49€ (version “La Classique” + clip solaire polarisant présentée ici)
Disponible chez Amazon.fr (modèle “My Blue Pop”) ou chez Amazon.fr aussi (modèle “La Classique” présenté dans ce test)

TEST : Lunettes anti-lumière bleue MyBlueProtect
Difficile de vous dire "oui, ça marche!" ou bien "foncez, c'est une révolution!". On parle ici de santé, et les réactions sont propres à chaque organisme. Par contre, si comme moi, vous passez près d'une dizaine d'heures devant un écran chaque jour ou si vous êtes déjà victime d'un des symptômes que nous avons évoqué dans ce test/dossier, on peut vraiment vous inviter à vous poser la question d'au moins essayer un tel accessoire, au regard des milliers de retours positifs ! Avec des prix variant de 17 à 36€ et une fabrication solide et sérieuse, vous ne prenez pas trop de risques avec les lunettes MyBlueProtect !
Fabrication/Qualité
Ergonomie/Utilisation
Intérêt
Rapport qualité/prix
Les plus
  • Très design !
  • Légères et résistantes !
  • Semblent efficaces !
Les moins
  • Bruits de plastique au maniement qui dénote face à la qualité générale de la monture
  • Nettoyage/entretien moins facile qu'avec des verres plus traditionnels
4.1OUI !
Note des lecteurs: (0 Vote)
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1
Partagez