Les réseaux sociaux sont très utiles mais peuvent s’avérer dangereux. Suivez ces quelques conseils pour surfer en toute sécurité.

Si vous êtes parents d’un adolescent, vous avez déjà été (ou vous serez) confrontés à l’accès aux réseaux sociaux rapidement. Les jeunes enfants sont déjà très (ou trop) connectés et les réseaux sociaux sont devenus partie intégrante de leur vie.

Cependant, les réseaux sociaux peuvent également s’avérer dangereux pour les jeunes si la situation n’est pas contrôlée par un adulte. Il n’est pas ici question de confiance envers l’enfant mais de dangers réels auxquels il s’expose en se connectant à certains sites. Le service public donne quelques conseils pour protéger les enfants de la cybercriminalité, des piratages ou réseaux pédophiles… Conseils à suivre évidemment.

Les identifiants (login/mot de passe)

Nous avons tendance à entrer un mot de passe facile à retenir, une date de naissance, de mariage ou autre événement personnel. Des mots de passe qui sont aussi faciles à retrouver pour les hackers. Dans l’idéal, il faudrait que le mot de passe de chaque site soit différent, fait de lettres minuscules, majuscules, chiffres et signes de ponctuations mêlés.

Vous pouvez aussi activer la double authentification lorsque les sites la proposent. N’hésitez pas à vérifier régulièrement les connexions de vos enfants (ou les vôtres), dès qu’une connexion vous semble anormale, la nuit par exemple, changez immédiatement votre mot de passe. Sachez également qu’il existe de très bon gestionnaire de mot de passe pour vous faciliter la vie comme Dashlane.

Les paramètres de confidentialité

Veillez à masquer vos données personnelles de votre profil, tous les réseaux sociaux ont tendance à tout afficher par défaut, ce sera donc à vous de définir le masquage de votre adresse, de votre numéro de téléphone et également d’ouvrir votre réseau (pour Facebook notamment) uniquement à vos amis, ou aux amis des amis, ou à tout le monde.  Nous ne pouvons que vous conseiller de jeter un œil aux amis de vos jeunes enfants ou adolescents et de n’accepter avec eux, que des amis réels sans ouvrir le réseau en public. Et n’oubliez pas de vérifier de temps en temps que vos données ne sont pas repassées en public, il arrive que les réseaux sociaux modifient leurs paramètres sans en avertir les utilisateurs.

A LIRE AUSSI SUR NEOZONE :
Innovation auto : Awaken Car, ce boitier peut vous sauver la vie !

En règle générale, mieux vaut éviter les ordinateurs et réseaux Wifi Publics pour vous connecter à vos données bancaires ou autres données confidentielles. Ces réseaux ne sont pas protégés et sont le terrain de jeu préféré des tentatives de pishing. Préférez la connexion à un site par sa propre page d’accueil plutôt que par le biais d’un autre réseau social. Cela évitera de transférer également des données personnelles et d’autoriser l’accès à l’autre site.  Enfin, on ne le répétera jamais assez, utilisez un VPN, c’est devenu indispensable pour anonymiser vos peregrinations sur internet.

Evitez de diffuser des photos qui pourraient porter atteinte à l’intégrité de votre enfant ou de vous-même… Idem pour les publications écrites qui peuvent porter à confusion et vous attirer les foudres des internautes, voire pire des autorités de surveillance.

N’hésitez pas à regarder les conversations de vos enfants ou adolescents, tant pis s’ils vous en veulent un peu, les discussions avec des inconnus peuvent présager du pire, et on ne sait jamais qui se trouve derrière un ordinateur. Ne les autorisez à communiquer qu’avec de vraies personnes que vous connaissez ! Enfin, cela peut paraître évident mais dans la réalité ce n’est pas souvent le cas ! Si vous changez de compte Facebook ou Instagram, pensez à supprimer celui que vous n’utilisez plus, cela évitera les piratages et autres mauvaises surprises.

Pour toute question relative à la sécurité sur Internet, il existe un site à mettre dans vos favoris : cybermalveillance.gouv.fr qui prodigue de bons conseils pour protéger vos ordinateurs, vos données et SURTOUT vos enfants !