A vous la parole

Le e-commerce à la rescousse de nombreuses entreprises en période de pandémie

La France est à nouveau confinée. De nombreux secteurs de l’économie risquent de pâtir encore de cette situation. Depuis la première vague, beaucoup d’entreprise de biens et de services ont basculer vers le commerce en ligne. En partie ou totalement. Une solution qui fait preuve de succès pour sortir la tête de l’eau. Voici pourquoi.

Les produits de première nécessité et de loisirs: les plus vendus en ligne

La première vague de la pandémie a précipité une consommation qui était jusqu’alors occasionnel. L’achat en ligne s’est principalement tourné vers l’alimentaire, les produits pour la maison et le loisir. A l’inverse, les secteurs du tourisme et du transport ont subi une forte baisse. Les Français cloîtrés chez eux ne dépensent plus pour voyager. Des restrictions qui ont mis à l’épreuve la santé de quelques grands fleurons du transport. Avec un déficit net de 7,3 milliards d’euros, Renault est un triste exemple de cette crise.

Plus question de flâner dans les rues et les boutiques. Le secteur de l’habillement chancelle depuis le printemps 2020. Surtout celui des vêtements occasionnels comme les costumes, les robes de cérémonie, les déguisements. Même les marques les plus connues comme Naf Naf, Célio ou Gap sont sur la sellette. Pour eux, le e-commerce n’a pas été salvateur alors qu’il l’est pour d’autres. C’est grâce à certains secteurs qu’une progression de 5,3% du e-commerce à été observée au second semestre par rapport à l’année 2019.

Le succès du e-commerce, une tendant visible avant la crise

La progression du commerce en ligne est la conséquence des besoins spécifiques des consommateurs au plus fort de la pandémie. Les ordinateurs, les imprimantes ou les livres étaient très demandés. Comme les machines à coudres, les barbecues, les consoles de jeux ou les robots de cuisine… Les Français ont d’abord acheté en ligne des produits pour s’occuper chez eux.
Ceci étant, la tendance d’évolution du e-commerce avant la crise était positive. Déjà, à la fin de l’année 2019, on constatait une augmentation de 11,6% du chiffre d’affaire global des secteurs des biens et services dans le e-commerce et ce, en comparaison avec 2018. En 10 ans, ce chiffre d’affaire avait déjà été multiplié par quatre. Ainsi, le confinement a intensifié un mode de consommation qui cartonnait déjà.

Les meilleurs exemples qui prouvent l’engouement pour le e-commerce

Les sites ayant vu leurs audiences et leurs bénéfices exploser durant la première vague de la pandémie sont les grandes enseignes de biens alimentaires et les grandes plateformes de vente en ligne. Amazon et Cdiscount sont les exemples les plus frappants de ce succès. La Fnac vient en troisième position dans le top 10 des sites de vente online. Vient ensuite E. Leclerc qui, comme Carrefour, a su profiter de l’explosion du Drive. Ces entreprises ont su attirer de nouveaux acheteurs parce que les produits qu’elles proposent répondent à une attende des consommateurs.

Cependant, c’est surtout grâce à leurs offres en ligne et leur logistique déjà bien développées que leur succès fut aussi significatif. Dans les coulisses de ce monde du e-commerce, il y a de grandes enseignes qui, elles aussi, ont su profiter de la crise liée à la pandémie. L’entreprise Ractem, leader dans la distribution de rayonnage pour des systèmes de stockage et de logistique, a su bénéficier de son développement à l’international. Déjà entièrement présent sur internet, l’entreprise a continué son activité de vente en ligne. Les produits que propose la marque sont le nerf de la guerre en matière de logistique. Rayonnages, établis, chariots, bacs à rangement : ce matériel permet d’optimiser le rangement dans les entrepôts des grandes enseignes de e-commerce.

Vente en ligne et logistique : les clés du succès pour les entreprise.

Le matériel de stockage et essentiel à l’organisation d’une entreprise de vente online. Les boutiques et les restaurants qui ont su faire face à la crise ont dû s’équiper de tels rayonnages métalliques pour stoker un maximum de produits, mais aussi pour mieux organiser leur rangement. Un meilleur rangement, c’est un meilleur rendement. A chaque étagère correspond un type de produit, à chaque bac en plastique correspond une pièce demandée. Ainsi, il n’y a pas à chercher. Le plus appréciable avec un rayonnage métallique, c’est qu’il est modulable et extensible.
La logistique, elle s’applique aussi à la mise en ligne des produits ou des services. A commencer par la création de la boutique en ligne. La landing page, première page visible par l’éventuel acheteur, doit être attractive. Les prix doivent être concurrentiels et les produits de qualité. Des catégories pertinentes et distinctes doivent répertorier les produits ou les services avec des explications claires. Les solutions de paiement en ligne sont également importantes et doivent être simples et sûres. Tout comme la livraison d’ailleurs.

Finalement, le e-commerce est une véritable soupape pour l’économie d’un pays paralysé par la pandémie de corona. De nombreux secteurs tirent leur épingle du jeu grâce aux produits et aux services qu’ils proposent en ligne et à leur expérience dans le e-commerce. Les entreprises qui se lancent dans ce commerce dématérialisé doivent prendre exemple et privilégier la logistique de stockage de leurs produits autant que leur site de vente en ligne.

Invité(e)

Conçu comme un espace de partage, nous accueillons dans notre rubrique « A vous la parole » des contributeurs occasionnels. Neozone ouvre ses colonnes pour la rédaction d’articles correspondant à notre ligne éditoriale et à nos standards de qualité. Le contenu ainsi que les réponses et informations de notre questionnaire sont libres et ne reflètent pas l'avis ou la responsabilité de NeozOne. Vous pouvez vous aussi proposer vos articles, notre porte est toujours ouverte pour les nouvelles plumes.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page