Aéronautique

Blue Origin vient d’envoyer pour de vrai, le capitaine James T.Kirk (William Shatner) dans l’espace !

William Shatner est l’acteur qui a joué le tout premier capitaine de Star Trek, James T.Kirk, dans la série originale de 1966. Âgé maintenant de 90 ans, il a enfin pu s’envoler dans l’espace…pour de vrai !

La plupart d’entre nous rêvons d’aller dans l’espace. Si, au siècle passé, ce rêve semblait inaccessible, ce n’est désormais plus le cas. En effet, au cours de ces dernières décennies, plusieurs astronautes et même de simples civils ont volé dans l’espace. Le rêve devient de plus en plus réalisable, et ce, quelque soit l’âge du voyageur. Si cela sonne comme de bonnes paroles, Blue Origin nous prouve que c’est possible avec cette incroyable nouvelle: William Shatner, acteur incontournable de la série Star Trek, a embarqué il y a quelques heures à peine à bord du véhicule New Shepard.

Le premier capitaine de Star Trek décolle en direction de l’espace

Si vous êtes un fan de Star Trek, le nom de William Shatner ne vous est probablement pas inconnu. Il s’agit effectivement d’un acteur qui a marqué l’histoire en revêtant le rôle de James T.Kirk, le tout premier capitaine de Star Trek dans la série originale créée en 1966.

Et il vient à nouveau de rentrer dans l’histoire en se rendant dans l’espace à l’âge de 90 ans, et devient ainsi la personne la plus âgée à effectuer cet extraordinaire voyage. Il s’est envolé à bord du véhicule New Shepard de Blue Origin, pour un vol suborbital aujourd’hui, mercredi 13 octobre, à 09 h 30, heure locale (14 h 30 GMT). Le vol était initialement prévu pour hier, mais fut reporté à la date d’aujourd’hui pour cause de grands vents. Le vol aurait également dû partir à 09 h, heure locale (14 h GMT) mais a été retardé de 30 minutes pour une ultime vérification.

Une physicienne invente un nouveau concept de fusée à plasma qui pourrait révolutionner l’exploration spatiale

William Shatner a embarqué aux côtés de trois autres passagers depuis l’ouest du Texas. Ce voyage suborbital de Blue Origin est le deuxième vol habité de l’entreprise du milliardaire Jeff Bezos. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la perspective de voler en vrai dans l’espace ravit le nonagénaire. Il a déclaré à TVA Nouvelles il y a quelques jours : “Je vais voir en vrai des choses que j’ai seulement joué comme acteur. Je suis très fébrile, mais aussi un peu anxieux, nerveux et craintif face à cette nouvelle aventure.

Voler dans l’espace n’a pas d’âge

Pour information, William Shatner n’est pas le premier senior à s’envoler pour l’espace, loin de là. A vrai dire, il va plutôt battre un record. En effet, avant lui, d’autres seniors ont déjà volé dans l’espace. Précédemment, la légendaire aviatrice Wally Funk a détenu le record de la personne la plus âgée à avoir effectué ce périple. Il y a quelques mois, elle a embarqué sur son premier vol spatial en tant que passagère à bord du véhicule New Shepard de Blue Origin, lors du premier vol spatial habité de la société, le 20 juillet 2021, alors qu’elle était âgée de 82 ans.

Bezos, Gates et Bloomberg sur le point d'extraire des métaux rares au Groenland avec une IA ?

Derrière Wally Funky, il y a également l’astronaute de la NASA, John Glenn, qui en 1962, est devenu le premier Américain à orbiter autour de la Terre et le troisième américain dans l’espace dans le cadre du projet Mercury de la NASA. Il a atteint l’espace en 1998 à l’âge de 77 ans en tant que spécialiste de la charge utile de la mission de navette spatiale STS-95 de la NASA, à bord de la navette Discovery.

Derrière lui, il y aussi Richard Branson, le fondateur de Virgin Galactic, qui, à 71 ans, est devenu l’homme le plus âgé à embarquer à bord du vol spatial habité de la société, lancé le 11 juillet dernier. Finalement, il y a Peggy Whitson, qui a été la première femme la plus âgée à avoir volé à bord d’un vol spatial orbital: en 2017, alors qu’elle avait 57 ans, Peggy Whitson avait fait une mission de 289 jours à bord de la Station spatiale internationale.

Source
Livescience

Arielle Lovasoa

Je me retrouve dans les mots de Françoise Giroud dans Lou: Histoire d'une femme libre: "C'est une fille irréductible qui n'en fait et n'en fera jamais qu'à sa tête, non pas par caprice mais par nature". A cela, j'ajouterai le sage conseil de Confucius, mon leitmotiv: "Si tu veux profiter de ta vie, apprends à profiter de ta simple journée"

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page