Aéronautique

Retrofit : Aviation H2 dévoile un “kit de conversion” pour transformer les avions existants en modèles à hydrogène

Alors que certains considèrent les avions électriques comme l’avenir du transport aérien, d’autres s’intéressent à la propulsion à l’hydrogène. C’est le cas d’Aviation H2, qui affirme avoir mis au point un moteur d’avion à hydrogène fonctionnel.

Le coût de plus en plus élevé des combustibles fossiles et le réchauffement climatique nous poussent à adopter d’autres sources d’énergie moins chères et plus respectueuses de l’environnement. Ces dernières années, nous assistons à une augmentation remarquable du nombre des véhicules électriques terrestres en circulation. Le concept intéresse également les constructeurs navals tels que Candela, mais aussi les avionneurs. À ce propos, l’adoption de la motorisation électrique dans le secteur aérien n’est pas près de se généraliser, du moins dans le domaine du transport de passagers. Parallèlement aux travaux de développement d’avions électriques menés par certains sociétés et organismes gouvernementaux, les efforts visant à mettre au point des avions fonctionnant à l’hydrogène se multiplient.

Un premier prototype en 2023

En Australie, Aviation H2 développe par exemple des moteurs d’avions qui utiliseront du dihydrogène comme carburant. L’entreprise vient d’accomplir un pas majeur menant vers la concrétisation de ce mode de propulsion. En effet, elle a réussi à mener à bien la phase théorique de son projet, dont le but est de concevoir des moteurs d’avions à hydrogène pour remplacer les turboréacteurs actuels. Un premier prototype devrait ainsi être dévoilé d’ici l’année prochaine.

Les directeurs d'Aviation H2, le Dr Helmut Mayer (à gauche) et Christof Mayer (à droite)
Crédit photo : Aviation H2

Convertir les modèles existants

Ce qui est intéressant dans ce projet, c’est le fait que ses promoteurs visent un remplacement des moteurs des avions existants. Ainsi, au lieu de concevoir de nouveaux appareils fonctionnant à l’hydrogène, Aviation H2 cherche plutôt à convertir les modèles actuels déjà disponibles sur le marché. Parmi ses cibles, il y a les compagnies aériennes, mais aussi les propriétaires privés d’aéronefs équipés de moteurs thermiques. Selon les explications du Dr Mayer, cela permettra aux propriétaires d’acquérir la technologie sans dépenser une fortune; ceux-ci garderont l’appareil dans lequel ils ont déjà investi.

“Nous sommes très heureux d’avoir achevé la phase de recherche et de passer à la construction du premier prototype (…) Il est essentiel que nous utilisions la technologie existante, certifiée, partout où nous le pouvons. Nous commencerons par un avion opérationnel et conserverons autant que possible la certification de base (…) cela permettra de modifier les avions dans lesquels ils ont déjà investi, plutôt que d’acheter une toute nouvelle flotte.” Dr Helmut Mayer, directeur d’Aviation H2

Une industrie prometteuse

Par ailleurs, l’installation des moteurs d’avion à hydrogène de la start-up australienne sur un appareil déjà en service permettra de conserver autant que possible les certifications de celui-ci. Pour atteindre son objectif qui consiste à mettre au point un prototype fonctionnel d’ici l’année prochaine, Aviation H2 compte lancer bientôt une campagne de financement.

À LIRE AUSSI :  Une nouvelle théorie suggère que la vie serait apparue grâce à l’hydrogène

Une initiative qui est tout à fait compréhensible, vu que le cabinet Allied Market Research estime que l’industrie mondiale des avions à hydrogène devrait peser près de 30 milliards de dollars à l’horizon 2030 et plus de 170 milliards de dollars en 2040.

Source
stockhead.com.auaviationh2.com.au

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page