Aérospatiale

Cette entreprise veut utiliser des avions hypersoniques (réutilisables) pour mettre des satellites en orbite

Une société australienne s’est fixée pour objectif de révolutionner le lancement des satellites en orbite en le rendant plus abordable et plus écologique. Mais comment compte-t-elle s’y prendre ?

Hypersonix Launch Systems est une société australienne qui se penche actuellement sur le développement d’un système de lancement réutilisable, alimenté par de l’hydrogène vert. Grâce à ce système d’alimentation, la mise en orbite des petits satellites ne produirait aucune émission de carbone ou autres gaz nocifs pour l’environnement. De fil en aiguille, la société ambitionne d’appliquer ce système non seulement aux petits satellites, mais pourquoi pas aussi aux avions de ligne hypersoniques.

Un nouveau système de lancement écologique

Ledit système de lancement a été baptisé « Wirraway ». C’est un système de lancement à trois étages, composé du Delta Velos Orbiter et du booster de premier étage Boomerang. Ces deux composants sont réutilisables. D’après New Atlas, « le Boomerang accélèrerait le Delta Vélos Orbiter à Mach 5 avant de se détacher et de retourner à la base ». Le Delta Velos Orbiter, quant à lui, accélèrerait progressivement sa vitesse de Mach 5 à Mach 12 et se dirigerait vers la haute atmosphère où il libèrerait des charges utiles satellites de 50 kg. Ces dernières seront ensuite propulsées vers la basse Terre, à l’orbite héliosynchrone. Par la suite, l’Orbiter reviendra à la base et atterrira comme un avion conventionnel. Il pourra être immédiatement ravitaillé et de nouveau lancé.

À LIRE AUSSI :  Un pilote et la NASA inventent un dispositif pour réduire les collisions entre les avions et les drones de loisir

Premier lancement prévu en 2024

D’après la société, le Delta Velos Orbiter sera propulsé par quatre moteurs scramjet Hypersonix Spartan qui sont les fruits de 30 ans de recherches, de plus de 6 000 tirs au sol et de 11 vols sous-orbitaux via les programmes HiFire et HyShot. Ce moteur serait auto-inflammable, réutilisable et sans aucune pièce mobile. Il aurait été fabriqué à partir de composants composites à matrice céramique imprimés en 3D.

Hypersonix's Delta Velos Orbiter
Crédit photo : Hypersonix Launch Systems

Mais ce n’est pas tout: ce moteur fournirait également une propulsion neutre en carbone du fait qu’il soit alimenté par de l’hydrogène généré par l’énergie solaire et n’émettant aucune vapeur d’eau. Si tout se passe bien, il est possible que le Delta Velos Orbiter prenne son envol vers la fin de 2024.

Via
newatlas.com
Source
hypersonix.com.auCrédit vidéo : Hypersonix Launch Systems

Arielle Lovasoa

Je me retrouve dans les mots de Françoise Giroud dans Lou: Histoire d'une femme libre: "C'est une fille irréductible qui n'en fait et n'en fera jamais qu'à sa tête, non pas par caprice mais par nature". A cela, j'ajouterai le sage conseil de Confucius, mon leitmotiv: "Si tu veux profiter de ta vie, apprends à profiter de ta simple journée"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page