Animaux

Combien d’araignées avalez-vous la nuit en dormant ? (décryptage)

Sommes-nous réellement capables d'avaler des araignées en dormant ? Un expert américain vous répond et devrait vous rassurer sur ce fait horrible !

Si vous êtes déjà arachnophobe, vous devriez peut-être lire ce qui va suivre ! On entend souvent dire qu’il arrive que nous avalions des araignées pendant notre sommeil ! De quoi terroriser celles et ceux que les araignées répugnent ! Imaginez ce monstre à huit pattes dans votre bouche, puis dans votre estomac ! Avalée vivante la bestiole pendant que vous dormez profondément !

Rassurez-vous, un expert en arachnides vient démentir cette légende cauchemardesque ! Selon une légende urbaine nous avalerions huit araignées chaque année en dormant ! Mais pour cela il faudrait réunir plusieurs conditions !

D’abord l’araignée est un animal très sensible aux vibrations, il est quasiment impossible qu’elle s’approche de quelqu’un qui dort, même la bouche ouverte ! Ensuite, elles n’aiment pas l’air chaud, et ce qui sort de votre bouche, lui ferait plus peur qu’autre chose. Enfin, si toutefois elle entrait dans votre bouche, il faudrait que vous puissiez déglutir à la vitesse de l’éclair en dormant ! Le risque d’avaler une araignée en dormant serait donc plus proche du risque zéro que d’autre chose !

Cette histoire aurait été inventée par Lisa Holst en 1993, pour démontrer la crédulité des internautes… Pour faire court, les internautes sont prêts à croire tout ce qu’ils lisent sur les réseaux sociaux. Nous l’avons vu pour les œufs de tique à brûler la semaine dernière ! Aucune étude scientifique n’a jamais pu démontrer que l’on pouvait avaler des araignées en dormant !

À LIRE AUSSI :  Sommeil : Combien de temps pour récupérer après une série de mauvaises nuits?

L’avis d’un expert !

Rod Crawford, conservateur des arachnides au Burke Museum of Natural History and Culture de Seattle explique que les araignées sont très casanières ! Si elles adorent se promener dans les maisons, les caves ou les greniers, le lit n’est pas un endroit attirant pour elles ! Seuls les mâles prêts à s’accoupler pourraient faire une brève apparition sur votre lit et encore. Les araignées aiment les espaces calmes, avec de préférence de la nourriture à portée de crochets ! Or le lit ne contient pas de quoi se sustenter pour une araignée ! Normalement, il n’y a pas d’insectes dans votre lit, et les araignées les adorent !

Enfin, toujours selon cet expert, les araignées de nos régions aiment les endroits frais et sains ! Si elles sont présentes dans votre maison, ce serait donc plutôt de bon augure et non un signe d’insalubrité ! Et si jamais vous ronflez, soyez sûrs que les araignées ne tenteront même pas d’explorer votre lit… Elles craindront plus qu’autre chose ces vibrations qu’elles assimileront à un danger !

Enfin, si vraiment une araignée entrait dans votre bouche, elle n’aurait quasiment aucun risque d’être avalée… La physionomie de notre bouche, n’est pas vraiment adaptée à ce genre d’animal, surtout s’il est vivant ! Sachez que même lorsque nous dormons, les sensations sur notre visage et notre cou sont toujours présentes. Une araignée sur votre visage serait repoussée immédiatement même dans un profond sommeil… N’avez-vous jamais tué un moustique en dormant ? Qui plus est, nous possédons un « réflexe nauséeux » qui déclenche une toux ou un reflux qui empêche l’étouffement !!

À LIRE AUSSI :  Pourquoi a-t-on l'impression d'une chute vertigineuse lorsque l'on s'endort ?

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page