Animaux

Des chercheurs proposent une taxe sur le motif “léopard” pour financer la sauvegarde des espèces menacées

Ceux qui portent des vêtements à motifs léopard encourageraient le braconnage de cette espèce menacée... Des chercheurs imaginent donc un "droit d'auteur animalier" pour tenter de les protéger !

Vous aimez porter des vêtements qui rappelle étrangement la fourrure d’un léopard ? Ce motif très prisé des stars hollywoodiennes, des maisons de haute-couture ou de prêt-à-porter, ne se démode pas… L’animal, le léopard est un félin classé parmi les espèces menacées. Et, pour certains chercheurs, proposer des motifs léopards sur les vêtements revient à encourager le braconnage de ces espèces en voie d’extinction. La plupart des vêtements imprimés de ce genre ne sont pourtant pas réalisés en véritables peaux de léopard. Mais certaines vraies peaux, elles, finissent en luxueux tapis ou manteaux hors de prix, malheureusement. Pour tenter de protéger cette espèce trop souvent chassée de manière illégale, des chercheurs proposent de financer leur sauvegarde en taxant les acheteurs de vêtements à motif léopard. Explications… scientifiques !

La fourrure léopard, indémodable !

Jackie Kennedy, première dame des Etats-Unis aimée des Américains, portait en 1962, un manteau en fourrure de léopard, photographié dans le monde entier. D’autres actrices ont également vanté les vêtements en fourrure dans les années 60, 70. La fourrure de léopard est un symbole de puissance depuis l’Antiquité et elle suscite encore aujourd’hui, les convoitises de riches personnes. En 1973, le léopard entre dans la liste des espèces menacées d’extinction, et les vêtements en fourrure véritable sont donc bannis des collections officielles. Selon l’ONG de l’Union internationale pour la conservation de la nature, le léopard est aujourd’hui classé comme « espèce vulnérable », donc d’extinction.

motif léopard
Photo d’illustration non contractuelle. Crédit photo : Shutterstock

Quelle est la proposition des chercheurs ?

L’idée vient de Caroline Good Markides et de son équipe du département de zoologie de l’université d’Oxford. En 2017, ces chercheurs de la conservation de la faune proposaient une idée sans précédent pour financer la sauvegarde de cette espèce : les droits d’auteurs animaliers ! Les droits d’auteur sont des royalties versées aux compositeurs, écrivains, photographes sur leurs œuvres. Les scientifiques proposent donc de faire payer des droits d’auteurs « pour les léopards » à ceux qui en porteraient ! Concrètement, ce serait plutôt un « droit à l’image »; la peau de léopard, exposée aux yeux de tous, déclencherait alors des royalties qui se destineraient à la sauvegarde de l’espèce ! Les chercheurs estiment qu’en appliquant une taxe d’1/10ème de centime de livre, par cercle estampillé « British Lion », le label garantissant la qualité de la peau, et cela permettrait de dégager environ 12.5 millions d’euros chaque année ! Cette somme pourrait notamment servir à augmenter le nombre de gardiens dans les réserves naturelles, et donc à protéger les léopards des braconniers.

À LIRE AUSSI :
Mal-aimées, les chauves-souris sont pourtant indispensables à notre écosystème

Pourquoi cette « taxe » inédite ?

Les chercheurs se désolent du fait que le motif léopard reste indémodable, et que cela encourage les braconniers à chasser toujours plus de bêtes pour satisfaire de richissimes clients du monde entier… Ils insistent aussi sur le fait que les motifs léopard repris par les maisons de prêt-à-porter sur des tissus synthétiques incitent aussi à la chasse de l’animal. En utilisant ce motif à foison, les gens pensent que les léopards pullulent dans le monde, ce qui est évidemment une erreur monumentale ! Cela peut paraître très violent, mais finalement pourquoi pas ? Si payer une taxe sur les motifs léopard pouvait sauver les « vrais animaux » de morts cruelles et inutiles, c’est alors une excellente idée !

Source
Courrierinternational.com

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Un commentaire

  1. Moi je propose une taxe sur la connerie humaine, je pense être milliardaire à la fin de la semaine.
    Bisou bécot.
    N’oublie pas que le travail rend libre, qu’ils disaient……

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page