Animaux

Un frelon oriental, “dangereux, invasif et prédateur d’abeilles” découvert pour la première fois en France

En réalisant une étude sur la flore marseillaise dans une friche industrielle, des entomologistes ont découvert des frelons orientaux pour la première fois en France, et ce n'est vraiment pas de bon augure pour les abeilles.

Alors que l’on se demande toujours comment vaincre le frelon asiatique qui ravage chaque année des milliers de ruches, des entomologistes marseillais viennent de faire une nouvelle découverte… Nous connaissions donc le frelon commun, le frelon asiatique , place maintenant au frelon oriental (Vespa orientalis Linnaeus).

Il vient pour la première fois d’être détecter en France. Et il pourrait causer d’énormes dégâts si sa prolifération n’est pas stoppée immédiatement ! Le frelon oriental serait en fait une nouvelle espèce de frelon asiatique selon l’étude du laboratoire Ecotonia, cabinet d’expertises naturalistes et d’ingénierie environnementale.

Une découverte pas très rassurante

Trois chercheurs de ce laboratoire ont donc découvert que le Vespa Orientalis Linnaeus était présent sur le territoire métropolitain. Il n’avait encore jamais été identifié chez nous et ce n’est pas une très bonne nouvelle.

D’ailleurs, les auteurs de cette découverte ne s’y attendaient pas du tout puisque c’est en effectuant une étude sur la flore marseillaise qu’ils ont découvert un frelon oriental dans un site industriel. L’étude complète a d’ailleurs été publiée dans la revue Faunitaxys.

Une espèce dangereuse

Comme pour son « cousin » le frelon asiatique, les auteurs le décrivent comme une espèce “très dangereuse, très invasive et prédatrice d’abeilles”. On peut reconnaître le frelon oriental à sa couleur marron / rousse et une partie jaune sur la face antérieure de la tête. Le frelon asiatique semble dépourvu de poils contrairement aux autres espèces connues. Et comme le frelon asiatique, il a cette capacité à se répandre très rapidement.

Selon Gérard Filippi, co-auteur de l’étude et président d’Ecotonia, il est inutile de vouloir détruire les essaims car ils se multiplient trop vite: le défi est de trouver les nids. Et il ajoute que lors de cette découverte, des mâles et des femelles ont été découverts, d’où la présence quasi certaine d’un nid à proximité. Ce que les scientifiques ne parviennent pas à déterminer, c’est l’âge potentiel de ces frelons, et donc de savoir s’ils ont déjà pu constituer d’autres colonies.

Comment sont-ils arrivés à Marseille ?

Comme souvent, pour les scientifiques, l’arrivée la plus probable des frelons orientaux serait par bateau. C’est à proximité d’un ruisseau qui va se jeter dans le port de Marseille que les spécimens ont été trouvés. Le frelon oriental est originaire des Balkans, de Bulgarie, Turquie, Chypre ou du Sud de l’Italie; on le trouve aussi au Moyen-Orient ou dans le Nord-Est de l’Afrique.

À LIRE AUSSI :
Selon cette étude, les frelons asiatiques ne mangeraient pas que des abeilles !
Le frelon oriental est dangereux !
Le frelon oriental est dangereux ! Photo d’illustration. Crédit image : Shutterstock / Dustin Rhoades

Est-il dangereux pour les humains ?

Comme tous les frelons, il peut l’être si la personne piquée se trouve être allergique. Quoiqu’il en soit, la piqûre de frelon oriental s’avère très douloureuse, même si elle ne révèle pas mortelle si le risque d’allergie n’existe pas. Le frelon peut piquer plusieurs fois, mais ne laisse pas son dard…

Et comme pour toutes piqûres de ce genre, si celle-ci se produit dans la bouche ou la gorge, il faut consulter en urgence ! Et ne pas hésiter à laisser fondre des glaçons sur la piqûre pour empêcher l’œdème… Les frelons asiatiques et orientaux possèdent un tempérament bien plus agressif que nos frelons communs. Cependant, à moins de vous approcher de l’essaim, il n’attaquera pas sans raison.

Un danger imminent pour nos abeilles

Si le frelon oriental n’est pas plus dangereux que l’asiatique pour les humains, il reste redoutable pour les abeilles, et ces dernières n’avaient vraiment pas besoin d’un prédateur supplémentaire. Les apiculteurs doivent être avertis que le frelon oriental a été découvert en France, car selon les auteurs de cette étude, ils pourraient faire de très gros dégâts.

Rappelons qu’en France, 30% des colonies d’abeilles disparaissent chaque année, et que 15 000 apiculteurs ont dû fermer boutique en dix ans ! C’est évidemment une très mauvaise nouvelle lorsque l’on sait combien les abeilles sont importantes dans notre écosystème: elles assurent environs 75% des cultures mondiales grâce à la pollinisation, ce qui représente 10% du chiffre de l’agriculture mondiale.

Mais elles sont à l’origine de la reproduction de plus de 80 % des espèces végétales. Il y a donc urgence à signaler l’éventuelle présence de frelons orientaux, pour protéger nos abeilles de ces insectes totalement indésirables.

Source
France 3

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page