Astuces

Comment allumer un feu de cheminée rapidement ?

Empilement croisé ou bûches parallèles ? Découvrez les meilleures techniques pour un allumage réussi de votre cheminée.

Nous avons tous des souvenirs d’enfance, dans la maison familiale, assis autour d’un grand feu de cheminée. Depuis quelques années, les foyers ouverts ont été remplacés par des inserts ou des poêles à bois. Dans certains endroits, comme dans la Métropole de Lyon, les foyers ouverts sont désormais totalement interdits. Certes, les inserts ou poêles à bois n’ont pas le charme d’antan, d’un feu de bois qui crépite, craque et chauffe parfois plus que de raison. Cependant, il faut toujours allumer un feu, avec du bois, pour pouvoir en profiter. On peut alors se dire qu’allumer un feu est très simple ! Pourtant, il existe des techniques pour réussir son feu de bois à chaque fois, et par ailleurs pour le faire durer plus longtemps. On va vous expliquer tout cela !

Les différentes techniques d’allumage d’un feu de cheminée

Concentrons-nous sur l’allumage d’un feu dans un foyer fermé, par conséquent, dans un insert, ou dans un poêle à bois. Si vous l’allumez dès le matin, il est d’abord conseillé de laisser votre porte ouverte pendant une heure afin que le foyer soit à température ambiante. S’il reste fermé, vous remarquerez qu’il fait plutôt « froid » à l’intérieur, c’est normal puisqu’il prend l’air du conduit d’évacuation. Un foyer à température ambiante permettra un allumage plus facile du feu de cheminée.  Il existe alors deux techniques pour placer vos buches de bois.

Il existe différentes méthodes pour allumer son feu facilement.
Il existe différentes méthodes pour allumer son feu facilement. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Première technique : les buches parallèles

Dans le foyer, installez sur des chenets deux grosses buches parallèles en laissant un espace entre les deux. Installez au centre, du papier journal, puis votre bois d’allumage (cagettes par exemple), des copeaux de bois, ou des brindilles bien sèches. Enfin, par-dessus votre bois d’allumage, déposez un ou deux allume-feux écologiques. La dernière étape consiste à installer deux autres buches perpendiculaires aux deux premières… Vous créez ainsi une circulation d’air directement dans le foyer. C’est une technique d’allumage de feu « à l’envers » qui fonctionne très bien.

Seconde technique : l’empilement croisé

Revenons au plus traditionnel qui est l’empilement croisé. Vous pouvez opter pour l’allumage à l’endroit ou à l’envers. Pour un allumage classique, à l’endroit, voici comment procéder :

  • Déposez vos allume-feux ou du papier journal au fond du foyer
  • Installez le bois d’allumage sur vos allume-feux, que vous aurez pris soin d’enflammer assurément. Le petit bois doit être empilé en quinconce afin de laisser passer de l’air entre chaque élément.
  • Une fois le petit bois enflammé, déposez vos buches sur les chenets ou directement sur les supports à l’intérieur du poêle.

Si vous optez pour l’allumage à l’envers, il vous suffit d’inverser tout le procédé évidemment !

Pour un bon feu de bois, l'allumage est primordial.
Pour un bon feu de bois, l’allumage est primordial. Crédit photo : N. Kleczinski pour Neozone

Comment installer les buches dans votre foyer ?

Une fois que vous avez établi la base de votre futur feu, disposez les bûches plus grandes au sommet de votre amas de petit bois. Placez une ou deux bûches en priorité, en veillant à mettre les plus grosses en bas et les plus petites par-dessus. Le bois doit occuper au maximum les deux tiers de la hauteur de l’âtre. Cela favorise une circulation d’air efficace dans les cheminées, permettant ainsi au feu de se consumer de manière optimale.

Comment fabriquer des allume-feux pour la cheminée ou le poêle à bois ?
Un bon feu de bois commence toujours par un bon allumage. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Comment faire durer votre feu de cheminée ?

Tous les systèmes de chauffage au bois disposent de systèmes de régulation de l’entrée d’air. Eh oui, un feu a besoin d’air pour vous chauffer !  Lors de l’allumage du feu, laissez entrer un maximum d’air en ouvrant le système à son maximum. Puis lorsque le feu produit de grandes flammes et que vous voyez apparaître de belles braises bien rouges, il est temps de réduire l’air entrant. En alimentant votre foyer fréquemment pour conserver les braises rouges, votre bois se consumera moins vite et produira plus de chaleur. Si votre feu commence à produire beaucoup de fumée noire, ou si les flammes s’amenuisent, rouvrez les vannes, il manque d’air ! Précisons enfin, que plus votre bois sera sec, plus votre feu sera parfait ! Connaissiez-vous ces techniques ? Et, vous ? Comment allumez-vous votre feu de bois ? Donnez-nous votre avis, ou partagez avec nous, votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

https://www.youtube.com/watch?v=189QsAmnK28


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page