Comment fendre du bois de chauffage avec une perceuse et un « foret de fendage » ?

Fendre du bois n'a jamais été aussi simple ! Explorez la méthode révolutionnaire des forets de fendage pour une préparation rapide, facile et sécurisée de votre bois de chauffage.

Vous venez de choisir l’installation d’un poêle à bois de chauffage et vous interrogez sur les outils à posséder pour l’utiliser à bon escient. Si vous avez un poêle à bois, vous allez nécessairement faire rentrer du bois pour l’hiver. Quatre ou cinq mètres cubes devraient vous assurer un hiver au chaud. Cependant, le bois de chauffage est généralement livré en buches cylindriques, qu’il vous faudra recouper puis fendre avant de les glisser dans le foyer. De prime abord, on pense à la hache et au coin, des outils jusqu’alors indispensables. Or, si vous possédez une perceuse, il existe un petit outil qui va vous permettre de fendre votre bois avec beaucoup moins d’efforts à fournir. Son nom : le foret de fendage. Comment l’utiliser ? Combien cela coûte-t-il ? On va tout vous expliquer.

Le foret de fendage, qu’est-ce que c’est ?

Contrairement à un foret traditionnel qui perce le bois pour faire un trou, le foret de fendage va, lui, diviser le bois le long de ses fibres, et ainsi créer une fente le long de la buche. Il se présente sous la forme d’un objet conique doté d’une pointe à l’extrémité et possède des côtés inclinés. Il s’installe donc comme un foret classique, sur le mandrin, et ne nécessite aucun autre outil que la perceuse pour fonctionner. L’utilisation du foret de fendage de bois nécessite le port de gants et de lunettes de protection pour la sécurité, mais s’avère beaucoup moins dangereux que le coin et la hache.

Foret fendeur de bûches de bois de chauffage.
Foret fendeur de bûches de bois de chauffage. Crédit photo : capture d’écran Amazon / Shutterstock

Comment utiliser le foret de fendage ?

Une fois installé sur votre perceuse, et parfaitement bloqué dans le mandrin, le foret de fendage peut être utilisé par tous, y compris les novices, ou les « non-bricoleurs ». Pour ce faire, il faut placer la buche sur le billot, à l’horizontale. Le perçage se fait alors en appuyant avec la pointe du foret sur la buche. Il faudra tout de même veiller à maintenir fermement la perceuse pendant que le foret mord dans le bois. Attention, il ne faut pas « attaquer » la buche au centre, mais bien, sur les côtés. L’outil est généralement vendu avec plusieurs tailles disponibles, et des forets ronds, carrés ou hexagonaux, pour s’adapter à tous les types de bois. D’ailleurs, l’outil ne fendra pas un bois spécifique. En effet, tous les types de bois, même les plus durs : chêne, hêtre, noyer, etc.

Que faut-il savoir avant d’acheter ?

Si vous décidez de franchir le pas et d’acquérir ce type d’outil, vérifiez avant qu’il soit parfaitement compatible avec votre perceuse (avec ou sans fil). Certains disposent de diamètre plus importants que celui de la perceuse, et il faudra ainsi ajouter un adaptateur. Choisissez de préférence, des forets de fendage acier au carbone, ou en carbone directement, ils seront plus solides et résisteront mieux aux vibrations imposées par la perceuse. Quant à leur prix, il faudra compter de 20 € à 70 € pour les plus sophistiqués. Avec le foret de fendage, vous vous facilitez la corvée du bois, et pourrez remiser ou offrir votre coin et votre hache, des outils bien trop physiques, et parfois dangereux. Avez-vous déjà essayé cette astuce ? Que pensez-vous de cette invention ? Donnez-nous votre avis, ou partagez avec nous, votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Meilleure Vente n° 1
Foret de Fendeur de Bois Vis de Forage Robuste Vis de Tournevis à Cône Amovible Foret de Fendeur de Bûches de Bois de Chauffage
  • Multifonction : le kit comprend deux forets de diamètres et 4 modèles de tiges différents pour répondre à tous vos besoins et peut être utilisé pour différents types de perceuses.

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 23 ans, j'écris depuis trois ans, avec une préférence pour les domaines liés à l'actualité, à la psychologie, aux études scientifiques, ou à la protection et l'environnement dans son ensemble. Mon petit parcours de rédactrice junior s'inspire de différentes études scientifiques, ou de sujets d'actualité abordés dans différents médias que je suis avec intérêt. Particulièrement touchée par la protection des animaux, j'aime vous transmettre les avancées et les lois relatives au bien-être animal. Personnellement engagée comme présidente d'une association, je mets un point d'honneur à protéger les animaux de toute nature (hérisson, abeilles, insectes, chiens ou chats)... Je n'ai probablement pas l'expérience professionnelle de certains rédacteurs en matière de politique, de principes scientifiques. Mais, je tente d'apporter ma petite pierre à l'édifice en vous racontant mes expériences et mes réflexions dans des domaines qui me touchent. Et, puisque la vie est une surprise chaque jour, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. C'est la raison pour laquelle, à 23 ans, j'ai encore besoin d'apprendre des milliers de choses, et de me cultiver pour vous conter encore plus d'histoires passionnantes. Rejoignez-moi dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens... Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens..

4 commentaires

  1. Impossible d’avoir l’info sur le couple minimum de la perceuse pour une utilisation « normale ». Ma perceuse lambda (utilisée pour les trous, à percussion ou non) bien évidemment n’est pas du tout adaptée car pas assez de couple, le cône fendeur hélicoïde s’arrêtant de pénétrer dans la fente du bois qu’après quelques millimètres, perceuse bloquée par manque de puissance. Mais attention aussi, si la perçeuse a un couple trop important, il faut, qu’en cas de blocage du cône fendeur, avoir la capacité physique de contrer le blocage et pas se faire embarquer en rotation par la perceuse. Alors, que faire!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page