Astuces

Granulés : comment choisir les meilleurs pellets de bois (certification, composition, matière…) ?

Les pellets de bois sont devenus une denrée rare, et il faut se méfier des faux pellets, qui ne vous coûteront pas très cher, mais qui ne vous chaufferont pas vraiment non plus !

Comme des milliers de Français, vous avez peut-être opté pour un poêle à pellets (ou granulés) avant 2022… Et avant cette année critique, il faut reconnaître que le pellet de bois était parmi les combustibles les moins chers du marché. Mais cette année, c’est une autre histoire, les prix ont explosé et la tonne de pellets est passée de 200 à 800 euros; il est parfois même impossible d’en trouver. Une crise énergétique que nous n’avions pas connue depuis très longtemps et qui va nous obliger à repenser notre manière de nous chauffer. Comme pour tout combustible, il existe différentes sortes de pellets, et nous allons vous expliquer leurs différences, mais également vous indiquer comment les choisir.

Quels sont les critères à connaître avant d’acheter des pellets ?

  • Le taux d’humidité doit être bas afin de vous permettre d’allumer plus rapidement votre poêle (maximum 6%), de plus, des pellets plus secs produiront évidemment moins de fumées.
  • Le taux de cendres est également à prendre en compte (maximum 6%) car un taux élevé vous obligera au nettoyage du poêle beaucoup plus souvent.
  • Le Pouvoir calorifique (PCI) est un critère très important, car il indique la chaleur produite par le pellet, et doit se situer autour de 18 MJ / kg (soit 5 kWh / kg) pour répondre aux normes de qualité.
  • La composition du pellet est évidemment fondamentale, les pellets de résineux que l’on reconnaît à leur couleur brillante produisent plus de chaleur que les granulés fabriqués à base de feuillus, à condition que le taux d’humidité soit inférieur à 10%.

Quid du pellet de lin ?

Le pellet de lin n’est pas encore très connu, pourtant, il offre les mêmes avantages que le pellet de bois, et le lin est une plante largement cultivée en France. Dans quelques années, il pourrait remplacer le pellet de bois. D’autant qu’il possède sensiblement les mêmes taux d’humidité et pouvoir calorifique. Ils pourraient être aussi moins chers à l’achat, mais ne sont pas encore produits à grande échelle, d’où leur prix encore élevé et la difficulté à s’en procurer.

Des granulés (pellets) de lin
Des granulés (pellets) de lin. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit photo : Shutterstock

La certification de vos pellets est primordiale

Sur le marché du pellet de bois, la demande est beaucoup plus forte que l’offre, ce qui peut donner de mauvaises idées à certains… Les arnaques se multiplient ! Non seulement vous risquez de ne jamais voir arriver votre commande, mais vous prenez aussi des risques si vous brûlez des pellets non certifiés. En France, la certification des pellets porte la mention DINplus, l’une des certifications européennes les plus exigeantes en matière de respect de la fabrication et des normes environnementales. La mention DINplus est suivie d’une série de chiffres qui permet de connaître l’origine du bois, ainsi que l’usine dans laquelle il a été fabriqué, ou encore le producteur du bois… Les certifications NF ou EN Plus sont également gage de qualité et de sécurité, et garantissent des procédés de fabrication très rigoureux. Attention aux DIN+ ou EN+, ce ne sont pas les identifications des normes en vigueur: les fabricants peu scrupuleux jouent sur les mots pour laisser penser à une vraie certification.

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

3 commentaires

  1. Bonjour il serait bien de montrer une étiquette COMPLÈTE d’un sac a pellets inscrivant tous les chiffres, les lettres obligatoires en détaillant ce que cela veut dire, exemple PCI = TAUX D’HUMIDITÉ etc…etc .
    Merci

  2. Personnellement je suis en accord avec les messages précédents. Néanmoins dorénavant ce qui m’intéresse c’est de trouver du pellets à moins de 8€ afin d’avoir mes 2 tonnes pour l’hiver. J’ai actuelles 1,2 tonne pour 150 mètres carrés. Pellets qui soit Din+ et En.

  3. Ayant 300m2 à chauffer il me faudrait 4tonnes pour l’hiver, j’ai actuellement 350 kilo , cela ne me permet même pas de démarrer ma chaudière.
    Petit problème en plus Silo fermé donc obligatoirement rempli par camion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page