Astuces

Un expert dévoile les 3 principales erreurs à éviter dans la réalisation de travaux d’isolation thermique

Les travaux d’isolation permettent d’améliorer le confort thermique d’une habitation, mais également de réduire sa consommation en énergie et les émissions de gaz à effet de serre. Pour garantir un résultat optimal, il est nécessaire d’éviter 3 erreurs.

Selon les chiffres sur la précarité énergétique de 2022, environ 5,2 millions de résidences principales sont considérées comme des passoires thermiques. La température à l’intérieur de ces biens mal isolés est particulièrement élevée en été et trop basse en hiver. Ce qui entraîne d’importantes dépenses en énergie, dans la mesure où il est nécessaire de faire fonctionner le système de climatisation et de chauffage à plein régime, en fonction des saisons, pour bénéficier d’un confort thermique correct. Dès que vous remarquez les signes d’une mauvaise isolation dans votre logement tels que des factures élevées ou une température trop basse en hiver, des travaux d’isolation thermique s’imposent. Pour garantir la qualité des travaux, améliorer le confort thermique, réduire vos dépenses et l’impact environnemental de votre habitation, il y a un certain nombre d’erreurs à ne pas commettre. Selon Baptiste Baranger, conseiller FAIRE, il y a trois erreurs à éviter absolument comme commencer par rénover son chauffage, séparer des travaux indissociables et ne pas se faire accompagner, explique le spécialiste dans une vidéo de Leroy Merlin.

Une mauvaise identification des zones de déperditions thermiques

Pour optimiser efficacement l’isolation de votre maison, il est indispensable de bien identifier l’origine des déperditions. En omettant cette étape, vous risquez de réaliser des travaux qui n’auront aucun impact réellement positif sur le confort thermique de votre logement. Pour déceler les déperditions, il est souvent recommandé de faire appel à un professionnel, mais vous pouvez également le faire vous-même avec ce petit appareil. En effet, il n’est pas toujours évident d’identifier les zones mal isolées d’une maison, en l’absence d’une excellente expertise et d’outils spécifiques. Grâce à l’intervention d’un expert, vous pouvez bénéficier d’un diagnostic complet de votre logement et de conseils sur les travaux à réaliser pour améliorer son isolation : isolation de la toiture, des murs, des fenêtres…

La caméra thermique est un outil essentiel pour mener des études thermiques dans son bien.
La caméra thermique est un outil essentiel pour mener des études thermiques dans son bien. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Un mauvais choix d’isolant

Après avoir identifié l’origine des déperditions, la prochaine étape consiste à sélectionner le ou les matériaux d’isolation à installer. Pour bénéficier d’un confort optimal aussi bien en été qu’en hiver, il est fortement déconseillé de négliger le choix des isolants. Les performances de ces derniers varient grandement en fonction de plusieurs éléments tels que la conductivité thermique, la résistance thermique, l’inertie et la densité. La conductivité thermique correspond à la quantité d’énergie qui peut traverser le matériau. Plus elle est basse, plus l’isolant est performant. La résistance thermique, quant à elle, indique la vitesse à laquelle l’énergie traverse la matière. Un isolant à haute résistance thermique est donc capable de ralentir efficacement la pénétration de la chaleur ou du froid dans votre logement. Concernant l’inertie, elle désigne la capacité d’un isolant à changer de température en fonction de l’environnement.

Un matériau possédant une excellente inertie thermique est capable de conserver, dans une certaine mesure, sa température que ce soit en hiver ou en été. Il permet donc d’optimiser le confort de votre maison. Pour finir, la densité indique la capacité d’un matériau à stocker et à diffuser progressivement de la chaleur dans votre habitation. Une matière dense vous permet de conserver une certaine fraîcheur en été et d’augmenter légèrement la température de votre intérieur, en hiver. Lors du choix des isolants, il est recommandé de faire appel aux conseils d’un professionnel. Ce dernier peut identifier efficacement les caractéristiques à privilégier, en fonction de la surface ou de la zone à isoler. Il est à noter que pour prétendre aux aides proposées par l’État, vous devez faire appel à un artisan certifié RGE.

Les murs isolants de cette maison en Isère sont réalisés avec des briques de chanvribloc.
Les murs isolants de cette maison en Isère sont réalisés avec des briques de chanvribloc. Crédit photo : Technichanvre

Le non-respect des règles de sécurité

Une fois les sources de déperditions détectées et les isolants sélectionnés, vous pouvez procéder aux travaux d’isolation de votre maison. S’il vous est possible de poser les isolants par vous-même, sachez que dans certaines zones de votre habitation, notamment dans les combles, il est nécessaire de respecter certaines règles. Si ces dernières n’ont pas été mises en place pour optimiser l’isolation de votre logement, elles vous permettent de garantir votre sécurité et celle des autres occupants.

Une isolation thermique et acoustique conçue pour les murs, les combles et les planchers.
Une isolation thermique et acoustique conçue pour les murs, les combles et les planchers. Crédit photo : Point P (capture d’écran vidéo YouTube)

Tout d’abord, la trappe menant à vos combles doit être rehaussée pour éviter de la recouvrir d’isolant et de gêner son ouverture. Ensuite, il est fortement déconseillé de recouvrir les boîtes de dérivation et votre tableau électrique pour pouvoir y accéder facilement en cas de problème. Enfin, les conduits d’évacuation ne doivent recevoir aucun matériau isolant. Pour en connaître davantage sur les normes de sécurité à respecter lors de travaux d’isolation, vous pouvez consulter des fiches pratiques de réception de travaux. Avez-vous d’autres conseils à prodiguer ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Raharisoa Saholy Tiana

Je m’appelle Tiana et je suis rédactrice web professionnelle. J’ai une affinité particulière pour les sujets d’actualités et sur tout ce qui a trait à l’environnement, à l’innovation et au lifestyle. Depuis plusieurs années, j’ai couvert un large éventail de sujets liés entre autres aux questions environnementales et aux nouvelles technologies. Chez Neozone, j’interviens pour vous faire découvrir ces sujets fascinants, qui peuvent apporter de grands changements dans la société et qui méritent d’être mis en lumière. De nature curieuse et créative, j’ai toujours voulu devenir une journaliste web francophone. Après avoir obtenu mon diplôme de maîtrise en droit privé à l'université d’Antananarivo, j’ai décidé de me former aux métiers de la rédaction. J’ai commencé dans une agence web locale, avant de me lancer dans le « freelancing ». Cela fait plus de 10 ans que j’évolue dans ce secteur, en collaborant notamment avec de nombreuses agences et sites internationaux. Cette citation de Léon Trotsky m’inspire et me motive au quotidien : « La persévérance, c'est ce qui rend l'impossible possible, le possible probable et le probable réalisé. »

Un commentaire

  1. Un grand merci pour vos publications toujours intéressantes. Les conseils et informations m’apparaissent à chaque fois très pertinents. Ici, par exemple les termes quant à la mesure de la valeur d’un isolant et leur définition. Merci. A.D.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page