Dix agriculteurs vendéens transforment les fumiers de leurs élevages en un biocarburant 100% écologique ! L’avenir du bio-méthane semble assuré !

Avec les prix des carburants traditionnels qui flambent toujours un peu plus et les véhicules électriques souvent inaccessibles au regard de leurs prix de ventes, la filière du biométhane a sans doute un bel avenir.

Dix agriculteurs vendéens ont d’ailleurs créé un carburant 100% écologique à base du fumier issu de leurs élevages. Depuis 2014 déjà, le fumier de leurs vaches permet de chauffer les maisons d’un village de 1500 habitants. Et depuis 2017, la première station-service de biométhane en France est ouverte à Mortagne-Sur Sèvre et vendent du BioGNV à un prix défiant toute concurrence : 0.99€ le litre.

Crédit photo : AgriBioMéthane / agribiomethane.fr

AgriCarbur, la première station-service au gaz naturel bio d’origine agricole à 0.99€ le litre


A lire également : Eco l’eau, un kit moteur qui permet d’économiser entre 20 et 50% de carburant


Concrètement les fumiers sont récupérés dans une unité de méthanisation, et chauffés durant 30 jours à une température de 39°C. Les éléments sont ensuite séparés : le digestat solide est utilisé comme compost, le liquide évacué devient un engrais et le gaz riche en CO2 alimente la chaudière de l’usine.

Vidéo : Agribiomethane carburant Station bioGNV

Le Biométhane est ensuite épuré puis injecté dans le réseau GRDF pour une partie, l’autre étant compressée pour être distribuée à la pompe BioGNV.

Cette démarche s’inscrit dans un but écologique avant tout, les vaches étant responsables de 10% des émissions de gaz à effet de serre, il semblait normal à ces agriculteurs de créer un biocarburant à partir de leurs déjections, réduisant ainsi les émissions de gaz produites par la fabrication des carburants traditionnels.

Crédit photo : AgriBioMéthane / agribiomethane.fr

AgriCarbur, la première station-service au gaz naturel bio d’origine agricole (0.99€ le litre)

L’avenir de la biométhanisation semble être radieux ! Selon les informations du site Détours, 58 stations ont déjà ouvert en France et 20 autres sont en cours de finalisation. En utilisant ce biocarburant, les utilisateurs réduisent de 80% leurs émissions de CO2 pour 500 kilomètres effectués et ne rejettent aucunes particules fines. Pour le moment le carburant est surtout vendu à des entreprises désireuses de rouler « vert » mais de plus en plus de particuliers s’intéressent à ce carburant…