Quand les feux rouges deviennent des cédez le passage pour les vélos

Il est déjà possible (certains cas) de griller un feu rouge à bicyclette, toutefois, plusieurs associations souhaitent une refonte du code de la route.

Parfois lorsque l’on voit un cycliste foncer tête baissée quand le feu est rouge, on se dit qu’il est inconscient… Ou qu’il n’a pas vu le feu ? Avec la flambée des cyclistes depuis le déconfinement, c’est un peu la foire d’empoigne dans les grandes villes. Pourtant certaines associations montent au créneau pour que les cyclistes puissent griller certains feux rouges.

Aujourd’hui que l’on soit cycliste ou automobiliste, le code de la route reste le même, pourtant lorsque l’on voit le comportement de certains cyclistes, on peut se dire que les feux tricolores sont facultatifs ! Que nenni ce n’est pas encore le cas, mais les associations militent pour une refonte du code de la route et griller un feu rouge en fait partie !

Pourtant le « droit » de griller un feu rouge pour les cyclistes existent déjà plus ou moins grâce au fameux panneau M12. Ce panneau autorise déjà les cyclistes à franchir les lignes de feux rouges quand la circulation le permet.

Avec 70% de cyclistes supplémentaires depuis mai, les tensions sont nombreuses entre cyclistes et automobilistes. Quant au non-respect des feux tricolores, il est devenu monnaie courante ! Certains cyclistes considèrent en fait le feu rouge, comme un « Cédez le passage ».

Olivier Schneider, président de la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB)  explique au micro d’Europe 1 : « Autant les incivilités envers les piétons sont absolument inadmissibles de la part des cyclistes, autant les feux tricolores ont été conçus pour optimiser les flux automobiles et donc ils sont peu compatibles avec la pratique du vélo »

Crédit photo : A.B / Neozone
Quand les feux rouges deviennent des cédez le passage à vélo
Panneau M12 dans la ville de Lyon

Faut-il changer les lois pour autoriser les cyclistes à griller un feu rouge ?

Même si pour Olivier Schneider, cela reste choquant de voir un cycliste griller un feu rouge et que cela peut s’avérer fatal, il comprend certains comportements. Et, notamment lorsqu’il n’y a pas de danger immédiat. La Fédération des usagers de la bicyclette aimerait que les panneaux stop deviennent des Cédez le passage !

En attendant comme pour un automobiliste, griller un feu sur un vélo entraîne une amende de 135€… Et peut vous coûter la vie ! Même si cela ne vous retire pas de points sur votre permis. Et vous plutôt pour ou contre la suppression de certains feux rouges pour les cyclistes ?

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page