Kitty Hawk est un prototype d’aéronef promettant le meilleur des deux mondes, de l’automobile à l’aviation légère. 

Soutenu financièrement par Larry Page, le cofondateur de Google, cet engin est pilotable par le commun des mortels et ne nécessite ni compétence ni formation particulière. Un concept qui est assez proche du Scorpion 3 russe, excepté que celui-ci peut voler au dessus de l’eau et se poser sur sa surface.

Équipée de deux larges flotteurs et de 8 rotors alimentés par des batteries, cette machine a nécessité un développement assez conséquent. En effet, l’investissement de cet étrange appareil dépasserait les 100 millions de dollars à travers les sociétés Zee Aero et sa filiale, la startup Kitty Hawk.

La vitesse maximale annoncée est de 40km/h et la zone de vol se positionne aux alentours de 10 mètres de hauteur.

Le poids de l’ensemble est de 100kg et pour le piloter, vous devrez utiliser ses deux joysticks de contrôle. La législation aux Etats-unis étant ce qu’elle est, son utilisation ne nécessite ni brevet ni licence de pilotage, contrairement à la France.

D’une facilité enfantine de prime abord, les tests effectués en avril dernier n’ont pas dévoilés la totalité de ses possibilités. Un premier vol de 5 minutes à une hauteur maximale de 4 mètres s’est déroulé sur le lac Clear Lake proche de San Francisco.

Destiné dans un premier temps pour un usage purement ludique, sa commercialisation pourrait voir le jour outre-atlantique courant de cette année. Aucun prix n’a été annoncé pour le moment. Cet avion ultraléger n’est pas autorisé en ville et oblige son usager à le manœuvrer dans des endroits dégagés. Les prémisses d’un nouveau moyen de transport ne sont pas loin au vu de la recrudescence de ce type de locomotion.

voir + de vidéos

Via : kittyhawk.aero & Bloombergbusinessweek

42 Partages
Partagez40
Tweetez1
+11
Enregistrer
Partagez