Auto / Moto

L’entreprise chinoise GAC crée une technologie augmentant l’autonomie des voitures électriques à plus de 1000 km

GAC Group, un fabricant renommé dans le secteur de l’automobile, compte ouvrir une nouvelle ère. Elle projette de commercialiser des batteries qui accroîtront considérablement l’autonomie des engins à moteur électrique.

Si les véhicules dotés d’une motorisation électrique commencent à peine à conquérir le marché international, voilà que GAC passe déjà à la vitesse supérieure. Elle déclare en effet avoir mis au point une technologie révolutionnaire qui repousse jusqu’à 1000 km la limite de l’autonomie des batteries électriques.

Cette entreprise chinoise révèle au grand jour, ce 28 juillet, ses récentes avancées sur l’exploitation des capacités de l’anode de silicium et du graphène. Concluant à une « maitrise parfaite de la technologie », elle est parvenue à concevoir des cellules de batteries produisant 275 wattheures par kilogramme.

Autonomie largement accrue et batterie à charge rapide

Tout porte à croire que le groupe GAC proposera bientôt une toute nouvelle génération de cellules de batteries encore plus performantes et endurantes pour les voitures électriques. Celles-ci profiteront alors d’une plus grande mobilité. En une seule charge, selon le constructeur chinois, elles pourront parcourir des milliers de kilomètres, un véritable record à priori.

La firme veut aussi concevoir des batteries lithium-ion à charge rapide grâce aux propriétés du graphène 3DG. Ce cristal de carbone possède une remarquable structure, conductivité et stabilité. GAC, détentrice de la propriété intellectuelle, a déjà envisagé la production en masse de ce matériau depuis 2014.

Il ne suffirait ainsi que de 8 minutes à ces accumulateurs « next gen » pour se remplir à 80 % et de 10 minutes pour faire le plein ! On suppose que les voitures qui en seront équipées pourront parcourir une distance moyenne de 250 km.

À LIRE AUSSI :
Voiture électrique : installer une borne de recharge dans une maison individuelle ou dans une copropriété

En dehors des blocs d’alimentation électrique, la firme compte également mettre en vente sur le marché d’autres produits dérivés du graphène tels que les super condensateurs et les carrosseries de voitures.

Changement en profondeur et réduction des coûts

Si l’on en croit les dires de la responsable de la recherche et du développement des batteries au sein de la société chinoise, Mei Untong, la firme prévoit d’opérer d’énormes changements en son sein. Après tout, il s’agit d’une première dans le secteur. Puisque la technologie est inédite, elle exige la mise en œuvre de nouvelles mesures, normes, méthodes et équipements pour la fabrication de ces batteries à base de matériaux d’anode en silicium. De plus, il y aura un contrôle plus rigoureux des processus de montage.

Plus encore, le constructeur soutient que ces diverses avancées lui permettront une réduction des coûts de production et un renforcement de la fiabilité de ses produits. Pour l’homologation de son projet, il entame déjà les démarches administratives y afférentes.

Photo d’illustration Roman Zaiets / Shutterstock

Andy RAKOTONDRABE

Il n’y a pas de réussites faciles ni d’échecs définitifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page