Bons Plans

Guide d’achat : les cheminées à l’éthanol ou bioéthanol

Le bioéthanol peut être une alternative au bois et aux pellets pour un chauffage d'appoint. C’est pourquoi on vous explique comment choisir une cheminée à l'éthanol !

Les contours de notre hiver 2022-2023 commencent à se dessiner et d’après la communication faite par le gouvernement, il sera froid et probablement avec quelques délestages. Entendons par délestage des coupures d’électricité qui devraient toucher tous les foyers et écoles, puisque seuls quelques bâtiments publics (hôpitaux, prisons, défense nationale) seront épargnés par ce système. On se dit alors que la solution pour se chauffer serait le poêle à bois ou à pellets. Certes, ils fonctionnent sans électricité, mais encore faut-il trouver du combustible. Et pour le cas du pellet en ce moment, cela est loin d’être une évidence. Un autre système de chauffage « non électrique » peut servir d’alternative aux radiateurs : la cheminée à l’éthanol ou au bioéthanol ! Alors, comment la choisir, quels sont les avantages et les inconvénients de ce type de cheminée ? On va tout vous expliquer !

La cheminée au bioéthanol qu’est-ce que c’est ?

Une cheminée à l’éthanol ou au bioéthanol est une cheminée qui dispose d’un système de combustion de carburant. Elle ne nécessite ni branchement électrique, ni apport d’un autre combustible que l’éthanol ou le bioéthanol, souvent proposé sous forme liquide ou en gel. Pouvant être combiné à toutes sortes de pièces ou encastré dans un mur, ce type de cheminée procure une « vraie flamme » et non pas une imitation semblable à celle des poêles à bois. La cheminée à l’éthanol est donc une cheminée sans évent fonctionnant avec de l’éthanol, un produit à base d’alcool qui n’émet ni fumée, ni odeur, ni émanation de produit chimique lorsqu’il se consume.

Une cheminée au bioéthanol
Une cheminée au bioéthanol. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Comment fonctionne une cheminée à l’éthanol ?

La cheminée à l’éthanol fonctionne sur le même principe qu’une bougie et va brûler le combustible (éthanol) qui se trouve dans le récipient du brûleur. Pour l’allumer, il faudra simplement enflammer le liquide à l’aide d’une longue allumette ou d’un allume-gaz, car le produit est très inflammable. La plupart des modèles possèdent également un contrôleur qui permet de réguler la chaleur et évidemment de fermer le brûleur pour l’éteindre.

Deux types de cheminées pour l’éthanol

Certaines cheminées fonctionnent avec du bioéthanol liquide, d’autres avec du gel à base d’éthanol. Elles procurent les mêmes avantages, mais possèdent tout de même quelques différences. La cheminée à l’éthanol « liquide » produit une flamme orange et est fabriquée à base de produit issu de la fermentation des sucres provenant de résidus agricoles ou forestiers. Un remplissage d’éthanol liquide offre généralement cinq heures de chauffage. La cheminée au gel produit une flamme plus épaisse et le gel est produit à partir d’un mélange d’alcool isopropylique pur, d’eau, de sel et d’épaississants. Il est donc « un peu » moins naturel que l’éthanol liquide. Un remplissage au gel procure trois heures de chauffage. Une cheminée à l’éthanol liquide sera en conséquence plus écologique et économique qu’une cheminée au gel éthanol !

Quels sont les avantages et les inconvénients de la cheminée à l’éthanol ?

Ce type de cheminée est enfantine à installer, et peut également faire office de chauffage d’appoint que vous pouvez transporter d’une pièce à l’autre en fonction de vos besoins. Elles ne nécessitent aucune évacuation, aucun conduit de fumée, ni aucuns travaux d’encastrement. Elles sont livrées prêtes à être installées, il faudra simplement glisser l’insert dans la cheminée et de fixer les éléments de sécurité, 10 minutes sont nécessaires pour pouvoir l’utiliser après achat ou livraison. Les inconvénients de ce type de cheminée existent et ils doivent bien entendu être connus avant d’acheter. Il faut d’abord savoir que les cheminées à l’éthanol dépassent rarement une puissance de 5 000 W, ce qui en fait de bons chauffages d’appoint et non un mode de chauffage principal. L’éthanol étant un produit très inflammable, il faut le manipuler et le stocker avec précaution, pour éviter les brûlures. De plus comme tout combustible, si la combustion se déroule mal, il peut provoquer des émanations de monoxyde de carbone. Enfin, malgré leur côté écologique, les cheminées à l’éthanol ne sont pas éligibles aux aides de l’État, ni même au crédit d’impôts. Quant au prix, il variera en fonction du modèle choisi et il faudra compter de 100 à 2 000 € pour installer ce type de cheminée murale. Il existe des appareils de chauffage à l’éthanol portable beaucoup moins chers (à partir de 50 €) mais ils ne sont que de petites sources de chaleur, à poser sur une table par exemple. Il faudra également budgéter le combustible, qui coûte lui, de 3 à 8 € le litre.

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Source
Designmag.fr

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page