Bons Plans

RATP: connaissez-vous le ticket de dépannage “droit à l’oubli” pour remplacer votre Pass Navigo ?

Vous pouvez oublier votre Pass Navigo deux fois par an et bénéficier d'un ticket de dépannage. On vous explique comment l'obtenir !

Vous habitez l’Île-de-France et vous déplacez avec les transports en commun ? Déjà, c’est une bonne idée, au vu des innombrables bouchons sur les routes franciliennes… Mais si tel est votre cas, alors vous utilisez probablement le Pass Navigo, fameux sésame qui remplace la vieille carte orange ! Si le système reste le même, bien entendu, il a évolué et s’est automatisé.

Et la RATP qui gère les bus et métros parisiens propose un service que les utilisateurs ne connaissent peut-être pas : le droit à l’oubli. Sans Pass Navigo, impossible, en théorie de voyager sur le réseau des transports franciliens… En théorie seulement car les sauts par-dessus les portiques sont un sport régional très pratiqué !

En revanche, si vous êtes un citoyen honnête, que vous payez votre forfait Navigo chaque mois, une solution s’offre à vous en cas d’oubli de votre sésame. La RATP propose en effet, le droit à l’oubli. C’est-à-dire que deux fois par an, vous « avez le droit » d’oublier votre pass et de “voyager gratuitement” malgré tout !

Vrai service ou Fake News ?

La RAPT confirme l’existence de ce ticket de dépannage, pourtant, il est inconnu de la plupart des utilisateurs. “oui en cas d’oubli d’un passe personnalisé (Annuel, imagine R, Améthyste et Navigo Mois), vous pouvez demander un coupon de dépannage (…) Les autres forfaits, ne sont pas concernés” explique la RATP dans un message sur Twitter.

À LIRE AUSSI :  La ville de Leicester végétalise les toits de ses abribus pour faire revenir les abeilles en centre-ville 

“Si vous avez oublié votre passe Navigo chargé d’un forfait valide, vous pouvez vous présenter à un agent de vente RATP afin qu’il vous délivre un coupon de dépannage pour la journée. Ce service est possible 2 fois par année civile.” confirme La RATP sur son site officiel.

Le fameux coupon de dépannage "droit à l'oubli" de la RATP
Le fameux coupon de dépannage “droit à l’oubli” de la RATP. Crédit photo : Nassira El Moaddem
@NassiraELM

Comment obtenir ce ticket de l’oubli ?

La première réaction en cas d’oubli étant d’acheter un forfait Mobilis pour la journée ! Et ce n’est pas vraiment donné ! D’autres opteront pour la fraude qui peut aussi couter très cher ! Rappelons que voyager sans ticket est passible d’une amende de 50€ !

Donc, si vous oubliez votre pass Navigo, il faudra vous armer de patience et faire la queue à l’un des guichets de gare… Attention les horaires sont particuliers dans les gares franciliennes et il est parfois compliqué de trouver un agent, mais ça c’est une autre histoire.

Dans les faits vous n’avez qu’à présenter votre pièce d’identité qui prouvera que votre abonnement Navigo est bien valable. L’agent vous remettra un ticket de dépannage valable jusqu’à minuit le jour de l’émission, sur tout le réseau train, bus, métro, tram des zones franciliennes. Et vous pourrez faire valoir ce « droit à l’oubli » deux fois par an seulement ! Si vous dépasser les deux oublis, alors il faudra vous acquitter d’un ticket normal, au tarif normal en vigueur.

À LIRE AUSSI :  Torsus Praetorian : un impressionnant bus tout-terrain de 35 places

Frauder un sport régional en Île-de-France !

Si vous êtes contrôlés sur le réseau francilien, c’est vraiment que vous manquez de chance ! En 2016, trois journalistes du Parisien avaient testé la fraude pendant une semaine…  Cinq jours, aux heures de pointe comme en période creuse, une douzaine de métros sur deux lignes, la 13 et la 12, quelques arrêts de tram sur le T8, deux voyages en bus, trois trajets de RER sur la ligne D, et… pas une seule amende ! d’après l’un des journalistes ! Le journaliste précise qu’en une semaine, il n’a aperçu qu’un seul contrôleur en Gare de Lyon… Et qu’aucun autre voyageur ne s’est rebellé contre ses passages politiquement incorrects des portiques de sécurité.

Depuis 2018 cependant, la fraude devient plus difficile et les contrôles se renforcent. Les nouveaux portiques sont plus difficiles à passer sans titre de transports, mais certains y arrivent avec dextérité… Quant aux contrôles, en trois années de transports en commun : zéro contrôle ! Ni en gare, ni à la sortie et encore moins dans le RER D ! Et c’est du vécu depuis 2019 sur n’importe quelle ligne et peu importe la distance parcourue… Il y a peut-être quelques trucs à améliorer du côté des contrôles de titres de transports quand même ?

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page