Environnement

Lyon : où seront situés les nouveaux radars pour lutter contre les véhicules polluants ?

La métropole de Lyon s'équipe de nouveaux radars pour contrôler les véhicules polluants désormais interdits dans la ZFE, mais ils ne sont pour l'instant pas encore opérationnels.

Attention amis Lyonnais, des nouveaux radars arrivent dans votre ville et ils sanctionneront un nouveau type d’infraction dans un peu plus d’un an. Depuis le 1er septembre dernier, la Zone à Faible Emission (ZFE) interdit à certains véhicules de circuler dans la ville. Cela concerne les véhicules particuliers porteurs d’une vignette Crit’Air 5 et ceux qui ne sont pas classés (véhicules anciens par exemple). Ce qui fait un total de 18505 voitures et 886 deux roues. Et dès 2024, les véhicules interdits roulants sur la ZFE Lyon seront massivement sanctionnés par des radars d’un nouveau genre. Ces nouveaux radars seront donc mis en place pour contrôler le respect de la ZFE par les véhicules interdits.

Des radars qui s’ajouteront au panel lyonnais

Si vous vivez à Lyon vous connaissez déjà les radars contrôleurs de vitesse, ceux disposés au-dessus des feux tricolores et ceux qui permettent de vérifier que les véhicules qui empruntent la M6 et la M7 y soient vraiment autorisés. Les nouveaux radars seront bientôt installés, ils ne seront cependant pas prêts à flasher dans l’immédiat, au grand désespoir du président de la Métropole du Grand Lyon, Bruno Bernard, conseiller municipal écologiste de la ville de Villeurbanne.

Quel est le périmètre de la ZFE ?
Quel est le périmètre de la ZFE ?

Les amendes tomberont à partir du 1er janvier prochain

Les radars ne pourront peut-être pas flashés les véhicules polluants qui pénètrent dans la ZFE, mais les forces de l’ordre pourront elles, distribuer des contraventions à tous les propriétaires qui tenteront une incursion dans la ZFE avec un véhicule polluant. La métropole de Lyon laisse à peine quelques mois aux propriétaires de ces véhicules pour trouver une alternative. Faute de quoi, ils devront s’acquitter d’une amende de 135€ pour infraction au code de l’environnement. Les contrôles de police seront donc pendant un an au moins les seuls à pouvoir faire respecter cette nouvelle loi.

À LIRE AUSSI :  Trithon : ils inventent un "filtre hydrocyclonique" innovant pour dépolluer les eaux de ruissèlement

Et les futurs radars, comment fonctionneront-ils ?

Le système de radar pour contrôler les véhicules polluants se base sur la technologie LAPI (Lecture Automatique des Plaques d’Immatriculation). Ces plaques donneront obligatoirement l’année de mise en circulation de la voiture, et donc le type de vignette Critair à laquelle elle est affiliée. Mais il y a un problème ! Ces radars ne sont pas encore homologués par l’Etat Français et à priori ce ne sera pas le cas avant 2024. En attendant, le président de la métropole assure que les contrôles de police seront très présents et qu’ils ne laisseront passer aucun véhicule polluant. Quant aux autres véhicules, les Crit’Air 4 seront interdits dès le 1er janvier 2024, puis les Crit’Air 3 au 1er janvier 2025 et enfin les Crit’Air 2 dès le 1er janvier 2026. Concrètement seuls les véhicules électriques (Crit’Air 1) seront donc autorisés à rouler dans la ZFE.

120 rue Masséna dans le 6ème arrondissement
120 rue Masséna dans le 6ème arrondissement. Crédit photo : Google Map

Une nouvelle agence de mobilité pour aider les habitants

Depuis quelques semaines, il existe une nouvelle agence des mobilités située au 120 rue Masséna dans le 6ème arrondissement. Cette agence a pour vocation d’aider les habitants à trouver une solution pour qu’ils abandonnent leurs véhicules polluants. Transports en commun, aide à l’achat de véhicules propres seront proposés. Encore faut-il avoir la possibilité et les moyens de ne plus utiliser sa voiture non ?

Source
Actu.fr

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page