imprimante 3D

Impression 3D : une entreprise espagnole propose un dispositif qui élimine les virus présents dans l’air

L'impression 3D connaît un grand essor depuis quelques semaines ! Visières, valves charlottes, respirateurs... Le monde de l'impression 3D s'avère essentiel ! Une entreprise espagnole travaille pour l'après ! Avec une sorte de ventilateur capable de filtrer l'air pulsé et de le débarrasser du virus !

Et si l’impression 3D devenait le meilleur moyen de lutter contre la propagation du coronavirus ? Depuis l’arrivée de l’épidémie en France, de nombreux entrepreneurs tentent d’innover et de fabriquer des pièces utiles au présent… Et à l’avenir ! C’est le cas de la société d’ingénierie industrielle FICEP 3S qui conçoit depuis peu, un dispositif permettant de stériliser l’air brassé. Son nom : AMS mini, il est très compact et pourrait équiper les hôtels, bureaux, laboratoires ou usines à leur réouverture.  AMS mini débarrasserait l’air des bactéries et gouttelettes en partie responsable de la propagation du virus.

Si le dispositif existait déjà, il était destiné à la gestion de l’air des endroits ou les vapeurs de peinture étaient présentes. L’entreprise espagnole veut donc l’adapter à la lutte contre le coronavirus. Rappelons que l’Espagne est l’un des pays qui affiche un bilan plus dramatique encore qu’en France à cause du Covid-19.

C’est grâce à la technologie HP Multi Jet Fusion et à l’utilisation de PA 12 (Nylon) que l’AMS mini pourra être adapté à cette lutte mondiale ! FICEP 3S indique travailler également sur la conception de respirateurs pour les pays subsahariens qui en manquent encore plus cruellement qu’en Europe. Pour éviter l’hécatombe en Afrique, il faudra que les européens continuent à se mobiliser… Des millions de vies vont en dépendre !

Première Mondiale : un œil imprimé en 3D "presque aussi réel que le vrai"

L’AMS mini sur la propagation du coronavirus :

Selon l’OMS, les particules de coronavirus dans l’air peuvent « survivre » jusqu’à 3h et contaminer de nombreuses personnes. Elles peuvent également être contaminantes à environ un mètre de distance. D’où les mesures de distanciation sociale indispensables ! AMS mini intègre une sorte de labyrinthe qui bloque l’air dans l’appareil. Puis il l’expose à une forte lumière UV et le fait ressortir par le haut. FICEP 3S indique que 95% des bactéries sont ainsi exterminées quand l’air ressort.

L’impression 3D de ces petites pièces permet d’adapter la taille de l’AMS mini en fonction de la configuration des lieux. Il va falloir suivre avec intérêt ce petit dispositif qui pourrait s’avérer indispensable dans les mois et les années à venir !

https://www.instagram.com/p/B-rL3xIjtpM/

Via
3dnatives
Source
Ficeps3

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page