Innovation

Airthium invente une pompe à chaleur capable de restituer l’énergie solaire des mois après avoir été stockée

Les panneaux solaires produisent de l'énergie quand le soleil est là ! La pompe à chaleur révolutionnaire d'Airthium propose de stocker cette énergie pour la réinjecter lors des pics de consommation.

Comment compenser les baisses de production des éoliennes et des panneaux solaires ? C’était la question majeure du dernier Salon Vivatech ! En effet, ces deux manières de produire de l’énergie dépendent de la présence du vent pour l’une et de la lumière du soleil pour l’autre. Elles sont donc incapables actuellement de produire de l’énergie en continu, posant un problème aux entreprises par exemple. La jeune entreprise Airthium tente de développer une technologie qui permettrait de soutenir la production d’électricité renouvelable, de la stocker à l’instant T et de la restituer plusieurs mois après, en développant une pompe à chaleur révolutionnaire. Découverte.

Quelle est cette innovation ?

Guillaume Maurin, ingénieur chez Airthium, explique que l’objectif principal de l’entreprise est de pouvoir produire de l’énergie propre toute l’année, sans dépendre des conditions climatiques. Il rappelle, par exemple, que l’énergie solaire ne peut pas être produite la nuit. L’intérêt de cette pompe à chaleur nouvelle génération est donc d’être capable de restituer l’énergie engrangée en quelques heures, mais également sur plusieurs mois. Dans cette optique, la pompe ne va pas stocker l’énergie sous forme d’électricité, mais sous forme de chaleur.

Comment ça marche ?

Concrètement, la pompe à chaleur est un immense thermos qui va stocker la chaleur lorsque la production des panneaux solaires est au plus haut, soit de 12 h à 16 h. Le pic de consommation électrique, lui, se situe plutôt de 18 à 23 h, lorsque le soleil ne brille plus, notamment en hiver. L’idée est donc de transférer la chaleur récupérée de 12 h à 16 h dans le « thermos » pour qu’elle puisse être restituée sur les pics de consommation par la pompe innovante. La pompe à chaleur Airthium résoudrait donc le problème de l’énergie solaire en hiver. Le surplus de production réalisé l’été pourrait alors être conservé pour être restitué pendant l’hiver. Et pour réaliser cette prouesse, ils passeraient par une solution d’ammoniaque liquide qui stockerait chimiquement cette chaleur.

Une innovation qui pose encore quelques questions.

La pompe à chaleur développée par Airthium fonctionnerait donc en brûlant de l’ammoniaque liquide. Guillaume Maurin explique encore que le surplus d’énergie estival sera utilisé pour produire un carburant de synthèse. Ce dernier sera brûlé en hiver pour chauffer, sans produire de CO₂ ni de gaz à effet de serre. Cependant, ils doivent encore résoudre le problème du stockage de l’ammoniaque liquide. En effet, ce produit chimique peut dégager des particules fines polluantes, s’il est mal brûlé. Pour résoudre ce problème majeur, ils travaillent actuellement sur une nouvelle technologie de brûleur sans flamme qui agirait sur la température de brûlage afin qu’aucun gaz polluant ne soit produit. Ce serait en conséquence « un moteur pour décarboner la planète » selon le slogan de l’entreprise. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site Airthium.

« En fonction de l'ensemble des températures, le rendement de Carnot peut atteindre jusqu'à 86 %, contre environ 60 % pour les meilleures pompes à chaleur haute température actuelles. »
« En fonction de l’ensemble des températures, le rendement de Carnot peut atteindre jusqu’à 86 %, contre environ 60 % pour les meilleures pompes à chaleur haute température actuelles. ». Crédit photo : Airthium

Les aides de l’État en 2023, en matière de pompes à chaleur ?

En cette fin d’année, de nouvelles aides ou un renforcement des aides existantes ont été annoncés par le gouvernement :

  • Renforcement du dispositif Ma prime rénov’ avec un forfait global qui passera à 10 500 € dès le 1ᵉʳ janvier 2023 au lieu de 7 000 € actuellement. Elle concerne toujours les foyers aux revenus modestes, dont le revenu fiscal de référence ne dépasse pas 19 565 € en Province, ou 25 714 € en Île-de-France.
  • Lancement du « Coup de Pouce Chauffage » qui se traduit par une prime maximum de 6 000 € pour remplacer un système de chauffage au fioul ou au gaz, en le remplaçant pour une chaudière biomasse, une pompe à chaleur ou encore un système de panneaux photovoltaïques. Une aide également soumise à conditions de revenus pour obtenir la somme maximale, mais qui peut profiter à tous les ménages, la prime étant ajustable en fonction des revenus.

Source
Rfi.frCapital.fr

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page