Innovation

Un climatiseur intégré aux gilets pare-balles

Les troupes en mission portent des équipements lourds qui sont loin d'être confortables en cas de forte chaleur. Un officier américain a inventé un dispositif qui devrait changer la donne.

Les troupes américaines se retirent progressivement de l’Afghanistan. Néanmoins, les forces encore déployés dans le territoire afghan continuent de vivre un véritable calvaire. Certains passent de nombreuses heures debout sous la chaleur.

Sous un soleil de plomb, chaque militaire doit porter une lourde veste pare-balles, un casque et un uniforme à manches longues. Les règlements ne permettent de retirer aucun de ces équipements. Nombreux sont ceux à avoir vécu cette situation au cours des deux dernières décennies en Afghanistan, en Irak, en Syrie et dans d’autres pays où la chaleur estivale est insupportable.

Une solution innovante

Le gouvernement pense maintenant détenir la solution à ce problème. Le premier-lieutenant Justin O’Brien a mis au point un système de refroidissement corporel pour gilet pare-balles. L’invention comprend une poche à eau, une pompe alimentée par batterie, ainsi qu’une série de tubes, de valves et de raccords reliant les deux composants. La pompe aspire l’eau dans la poche pour remplir des coussinets à l’intérieur de la veste pare-balles.

Le réseau de coussinets couvre tout le haut du tronc jusqu’à la base du cou. Au fur et à mesure que l’eau se réchauffe, le porteur peut la boire sans puiser dans la poche à eau. O’Brien présente son invention comme « un dispositif qui maintient nos troupes dans des conditions de combat optimales, tout en évitant le stress thermique ».

La Chine s’intéresserait au potentiel militaire des coronavirus depuis 2015

Utilisable avec un sac-gourde existant

CamelBak est une entreprise californienne qui se spécialise dans les kits d’hydratation. Elle conçoit les sacs à eau faisant partie de l’équipement des américains en mission. Le premier-lieutenant prévoit un raccord avec le sac d’hydratation CamelBak pour alimenter son système de refroidissement. Cela éviterait alors aux hommes de s’encombrer d’une seconde réserve d’eau.

Six degrés Celsius de moins en seulement 30 secondes

Le matériel a été testé en 2019 sur des hommes pratiquant des exercices de fitness d’une dizaine de minutes. Pendant l’entraînement, il faisait six degrés Celsius de plus que la température ambiante à l’intérieur de la veste pare-balles. Les hommes ont ensuite activé le système de refroidissement à la fin de la séance. En 30 secondes, la température à l’intérieur du gilet a chuté de six degrés. En deux minutes, elle est descendue de plus d’une quinzaine de degrés.

L'armée américaine développe un climatiseur pour les gilets pare-balles
illustration Air Force / Tech Link

Convaincue par le projet, le gouvernement américain est déjà passée à l’étape suivante. Elle a déposé une demande de brevet auprès du Bureau américain des brevets et des marques de commerce (USPTO). Les responsables sont également à la recherche d’une entreprise pour fabriquer et commercialiser le dispositif.

KYL : un astucieux kit pour transformer les ventilateurs en climatiseur

Source
camelbak.com

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page