Des chercheurs et médecins français ont peut-être trouvé le moyen de soigner l’arthrose grâce à un pansement cutané. Une future révolution pour les patients qui en souffrent.

L’arthrose est une douleur bien connue de nombreuses personnes et semble quasiment inéluctable avec l’âge avançant. Elle touche les articulations et finissent par user les cartilages si gravement parfois que la pose d’une prothèse de hanche ou de genou devient la solution ultime pour soulager les douleurs et rendre une certaine mobilité au patient.

Les traitements actuels sont souvent médicamenteux ou par infiltration d’acide hyaluronique au sein même de l’articulation touchée. Mais une équipe de chercheurs de l’Inserm et de l’université de Strasbourg semblent être sur la voie du pansement miracle ! Son nom ARTiCAR ! Il sera bientôt testé sur une quinzaine de patients atteints d’ostéoarthrite.


A lire également : BioNEEK, un exosquelette imprimé en 3D pour réduire les douleurs du genou


Pour le moment testé sur des rats et des moutons dans le cadre d’essais clinique, ce pansement est composé de deux couches distinctes : la première, classique permet le maintien sur la peau, c’est dans la seconde couche que se cache le secret de l’ARTiCAR peut on lire sur le site Nature Communications.

A LIRE AUSSI SUR NEOZONE :
PIPAC, un nouveau procédé pour insuffler la chimiothérapie par aérosol

En effet, elle renferme des cellules souches prélevées directement sur le patient (dans la moëlle osseuse) et le même acide hyaluronique utilisé lors des infiltrations. L’acide hyaluronique a la particularité de permettre au cartilage de se régénérer en formant comme un coton dans les zones abîmées pour les protéger des nouveaux frottements et chocs répétés.Les cellules souches contenues dans le pansement vont évoluer en cartilage articulaire et réparer les zones osseuses touchées.

L'article continue apres l'annonce

Les solutions actuelles sont souvent des solutions pérennes mais traumatisantes pour le patient, une prothèse est un corps étranger que l’on impose à ses articulations, la rééducation est longue et contraignante. Quant aux infiltrations, elles ne sont que passagères et l’effet ne dure que 6 mois environ. Contrairement aux idées reçues, l’exercice physique et la kinésithérapie sont fortement conseillés pour éviter à l’arthrose de s’installer, ce pansement ne dispensera pas d’exercices mais permettra sans doute à certains patients d’éviter une pose de prothèse. ARTiCAR sera une innovation médicale révolutionnaire si elle venait à être convaincante lors de ses prochains tests sur des patients humains.

ARTiCAR, le pansement révolutionnaire à base de cellules souches qui soigne l’arthrose

Selon les informations du site dailygeekshow.com
Photos de couverture de Africa Studio / Shutterstock