Pourquoi ne faut-il pas dormir en sous-vêtement ?

Avant de vous glisser sous les couvertures ce soir, pensez à ce conseil de santé : dormir sans culotte pourrait améliorer votre bien-être intime.

Combien sommes-nous chaque jour à rêver à ce moment délicieux qui est de se glisser sous la couette, appelés par un oreiller moelleux et une couette bien chaude. Dormir, un besoin essentiel, que nous devrions pratiquer en 3, 4 ou 5 cycles de 90 minutes par nuit, selon l’Inserm. Parmi les dormeurs, il y a les adeptes du pyjama, des sous-vêtements, et du « rien du tout ». Seuls 10 % de Français affirment dormir nus, et plusieurs études confirment que c’est une bonne idée, pour la libido, ou pour la fécondité masculine, entre autres. En revanche, pour celles qui préfèrent la petite culotte pour se glisser sous les draps, ce n’est peut-être pas l’idéal. Les sous-vêtements, comme leur nom l’indique, sont conçus pour être portés en journée, formant un rempart entre la peau, les muqueuses, et le vêtement soumis aux bactéries extérieures. Pour la nuit, c’est une très mauvaise idée, et on vous explique immédiatement pourquoi.

Pourquoi porter des vêtements pour dormir est déconseillé ?

La plupart des experts s’entendent pour dire que dormir nu est la meilleure option. Néanmoins, nous ne sommes pas tous capables de nous coucher nus comme des vers, dans notre lit. Certains sont beaucoup trop frileux pour cela, quand d’autres sont trop pudiques pour se dévoiler. Le vêtement de nuit doit être de préférence en coton, et ne doit jamais comprimer les parties génitales, qu’elles soient féminines ou masculines d’ailleurs. Concrètement, pour dormir, on peut tolérer une culotte en coton, large et couvrante, mais on oublie le string, même en coton. Et, vous allez comprendre pourquoi la petite culotte est à bannir de vos nuits.

Il est préconisé de ne pas dormir en sous-vêtements pour de multiples raisons.
Il est préconisé de ne pas dormir en sous-vêtements pour de multiples raisons. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Quels risques de dormir avec une culotte ?

Les risques encourus comprennent des irritations mécaniques causées par les frottements répétés du tissu contre les parties génitales, provoquant ainsi des sensations d’inconfort, des démangeaisons et des brûlures. De plus, le port de sous-vêtements en synthétique crée un environnement propice à la prolifération de bactéries, favorisant le développement de micro-organismes tels que des champignons. Même si dormir en string ne provoque pas directement des mycoses, cela peut retarder la guérison si vous en avez déjà une. Les culottes en coton bio ne sont pas exemptes de risques, car le coton peut absorber l’humidité, créant ainsi des sécheresses vaginales. Enfin, pour les femmes sujettes aux cystites, cela pourrait favoriser la transmission de germes de l’intestin vers la vulve, entraînant des infections urinaires.

La dentelle ou la soie, la plus mauvaise idée qui soit !

La dentelle, qu’elle soit de Calais ou d’ailleurs, c’est vrai, que c’est magnifique, portée sur une peau hâlée ou pas ! En revanche, si vous optez pour votre tanga en dentelle pour plonger dans le sommeil, c’est une très mauvaise idée ! Et, c’est la même « punition » pour la soie, qui doit être réservée à un sous-vêtement, mais pas à un vêtement de nuit ! Ces deux matières vont pour l’une, la dentelle, provoquer des démangeaisons, voire permettre à de satanés champignons de se développer et de provoquer une mycose.

La dentelle pour dormir est propice à provoquer des démangeaisons et de développer des mycoses.
La dentelle pour dormir est propice à provoquer des démangeaisons et de développer des mycoses. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Quant à la soie, elle va empêcher les muqueuses de respirer et donc laisser le champ libre aux bactéries ravies de se retrouver confinées sur vos parties intimes ! De là à affirmer que tout le monde devrait dormir nu, il n’y a qu’un pas… Plus d’informations : Microbiote vaginal : la révolution rose, de Jean-Marc Bohbot et Étienne Rica. Vous dormez en culotte ? Aviez-vous conscience des risques pour votre santé ? Donnez-nous votre avis, ou partagez avec nous, votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page