Innovation

BCPA : Ce piège à frelons asiatiques a décroché le Grand prix du concours Lépine

Un apiculteur breton remporte le Grand prix du concours Lépine 2018 avec un ingénieux piège à frelons autonome, sélectif et 100% écologique.

Le frelon asiatique également appelé Vespa velutina est un insecte extrêmement invasif du fait de son mode de reproduction exponentiel et de ses besoins protéinés. Introduit en Europe au début des années 2000 il colonise aujourd’hui la presque totalité du territoire français et une bonne partie de l’Europe. L’espèce est capable d’éradiquer des ruchers d’abeilles domestiques et des exploitations entières en une seule saison, accélérant de ce fait la disparition des abeilles et des apiculteurs. Sa prolifération est aujourd’hui un véritable fléau, aussi bien écologique qu’économique. L’apiculteur du Pays de Morlaix Denis Jaffré en a d’ailleurs fait les frais récemment, un tiers de ses ruches ont été décimées en 2016 – il cherche depuis une solution pour les combattre et limiter leur propagation.

Grace à l’invention brevetée du BCPA (Bac de Capture Préventif et Autonome) l’apiculteur vient de décrocher le Grand prix du concours Lépine. Le concept est redoutablement efficace, il consiste à capturer les frelons asiatiques en utilisant le même principe qu’une nasse à poissons. Le piège est d’autant plus génial qu’il préserve toutes les autres espèces grâce à son caractère sélectif. Avec un maillage de différentes tailles, l’entonnoir ne retient que les frelons asiatiques et laisse tous les autres insectes pollinisateurs circuler librement.

À LIRE AUSSI :  Jabeprode : un apiculteur breton invente un piège à frelon asiatique et gagne la médaille d'or du concours Lépine

https://twitter.com/Negilahn/status/992791389468549125?ref_src=twsrc%5Etfw

Dans une interview, l’apiculteur explique avoir capturé dans ses pièges plus 1000 frelons asiatiques en seulement une année. Leur commercialisation est prévue en juillet de cette année, avec une fabrication en série dans une entreprise locale. Le piège devrait coûter moins de 10 €.

Alexandre Bonazzi

Je travaille dans une société d'études et de conseil depuis 25 ans. Passionné par les nouvelles technologies, le High-tech et la pop culture en général j'ai fondé Neozone en 1999 où je partage depuis des articles et mes humeurs. Vous pouvez m'écrire directement par mail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page