Innovation

Bien plus qu’un panneau solaire, le « Silvanet Wildfire Sensor » prévient les incendies de forêt

À cause du dérèglement climatique, les incendies de grande ampleur se multiplient et il nous faudra lutter sans relâche pour préserver nos forêts. Pour mener cette lutte, l'entreprise allemande Dryad Networks invente un capteur baptisé « Silvanet Wildfire Sensor", un panneau solaire d'un nouveau genre.

Cette année, en comparaison avec l’année 2022, la France a plutôt été épargnée par les incendies de forêt. Peut-être est-ce grâce à la prévention menée tout au long de l’année, à un comportement plus responsable des Français ou à des moyens supplémentaires mis en place pour la lutte ? Dans d’autres pays comme l’Italie, la Grèce, le Portugal ou encore l’Espagne, les incendies ont ravagé des milliers d’hectares et fait plusieurs victimes. À cause du dérèglement climatique, les incendies de grande ampleur se multiplient et il nous faudra lutter sans relâche pour préserver nos forêts. Pour mener cette lutte, l’entreprise allemande Dryad Networks, invente un capteur baptisé « Silvanet Wildfire Sensor », un panneau solaire d’un nouveau genre. Présentation.

Le Silvanet Wildfire Sensor, qu’est-ce que c’est ?

Le Silvanet Wildfire Sensor est une technologie révolutionnaire conçue pour détecter les incendies de forêt en quelques minutes, souvent dès le début de leur phase de combustion lente, réduisant ainsi considérablement le risque de propagation incontrôlée. Lorsqu’un incendie couve, et avant qu’il devienne un incendie incontrôlable, il génère des fumées et donc une modification de l’environnement. Par exemple, lors d’un départ d’incendie, des substances gazeuses sont présentes, la température augmente évidemment, et la qualité de l’air se détériore. Le dispositif inventé par la start-up allemande permet de ce fait de détecter toute modification de l’environnement, et notamment au niveau de la détection précise des gaz présents dans la forêt.

Les capteurs mesurent également la température, l'humidité et la pression atmosphérique
Les capteurs mesurent également la température, l’humidité et la pression atmosphérique. Crédit photo : Dryad

Comment fonctionne-t-il ?

Lors d’un incendie, des gaz comme l’hydrogène et le monoxyde de carbone sont présents en quantité importante. Le Silvanet Wildfire Sensor est capable de détecter ces gaz même à des concentrations minimes (en ppm). Il intègre bien sûr une intelligence artificielle afin que les données captées puissent être transmises et analysées en direct. La technologie utilisée est la technologie LoRaWAN (Long Range Wide Area Network), une technologie de communication sans fil conçue spécialement pour les objets connectés (IoT) à faible consommation d’énergie et à longue portée.

Il est capable de fonctionner pendant 15 ans sans pile, contribuant ainsi à éviter l’utilisation de matériaux toxiques comme le lithium. Vous l’aurez compris, les arbres équipés de ce dispositif resteront donc protégés durant de longues années. Le but étant de pouvoir prévenir les forces de secours incendie dès les premières émissions de gaz, et ainsi de les faire intervenir le plus rapidement possible. Non seulement il lutte contre la propagation des incendies, mais il permet aussi de mieux gérer les forêts, de lutter contre la sécheresse, et de prévenir les maladies qui pourraient toucher la flore.

Le capteur combine la détection de la qualité de l'air avec un mode de détection précis des gaz.
Le capteur combine la détection de la qualité de l’air avec un mode de détection précis des gaz. Crédit photo : Dryad

Comment s’installe-t-il dans les forêts ?

Comme nous vous l’avons dit, le dispositif est autonome puisqu’il est alimenté grâce à un petit panneau photovoltaïque. Ce panneau solaire, relié à la base de données du poste de surveillance, alerte les autorités en cas de départ d’incendie. L’appareil s’installe directement sur les troncs d’arbre à une hauteur de 3 mètres environ, lui permettant de capter les premières fumées, qui modifient évidemment l’environnement gazeux de l’atmosphère. Chaque dispositif ayant une portée de 100 mètres, il faut donc installer stratégiquement sur plusieurs arbres pour couvrir la totalité de la forêt à protéger. Actuellement, le dispositif est alimenté par une batterie avec une durée de vie de cinq ans, mais des améliorations sont attendues. En effet, dans les mois à venir, le Silvanet Wildfire Sensor devrait être équipé d’un supercondensateur qui prolongera son autonomie. Le coût du dispositif n’a pas été communiqué par l’entreprise, mais si vous souhaitez en savoir plus, rendez-vous sur dryad.net

[wpdiscuz-feedback id=”ll0t6man7i” question=”Veuillez laisser un commentaire à ce sujet” opened=”0″]Que pensez-vous de cette invention pour prévenir les feux de forêt ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte (cliquez sur la bulle à droite pour publier un commentaire).[/wpdiscuz-feedback]


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page