Innovation

Ce parquet innovant génère de l’électricité quand on marche dessus !

Et si votre parquet pouvait produire de l'électricité... C'est ce que cherchent à réaliser des scientifiques suisses en éliminant l'une des substances du bois pour le rendre spongieux !

Et si notre parquet ou le sol sur lequel on marche pouvait se transformer en source d’électricité ? C’est ce que des chercheurs suisses tentent de mettre en œuvre ! Ils sont parvenus à transformer du bois en éponge piézoélectrique !

Cette technologie pourrait donc s’intégrer dans un parquet biodégradable qui alimenterait des appareils simplement en marchant dessus. C’est une première idée qui prend en compte les pas, source d’énergie renouvelable encore sous exploitée. Des chercheurs de l’Empa et de l’EPF de Zurich ont trouvé ce procédé simple et écologique qui pourrait révolutionner nos intérieurs !

La piézoélectricité est la propriété que possèdent certains matériaux de se polariser électriquement sous l’action d’une contrainte mécanique et réciproquement de se déformer lorsqu’on leur applique un champ électrique.

Mais le bois est une matière trop rigide pour réaliser cette technologie. Les chercheurs ont donc transformé du bois en balsa, une matière spongieuse. Le bois est formé de trois substances : la lignine, l’hémicellulose et la cellulose.  Les chercheurs éliminent la lignine du bois en le plongeant dans un bain d’acides contenant du peroxyde d’oxygène et de l’acide acétique…

5 appareils à ne plus laisser en veille pour économiser jusqu'à 10% d'électricité

Le résultat

De ce procédé chimique, résulte une éponge de bois mesurant 1.5 centimètre capable de générer jusqu’à 0.69 volt quand on appuie dessus. Certes, la tension est très faible, avec 7.1 nanoampères, mais elle suffit à en faire un capteur de pression.  Ainsi, il serait possible d’alimenter un écran LCD en utilisant 30 cubes placés entre deux feuilles de cuivre et deux plaques de bois.

Ce parquet innovant génère de l'électricité quand on marche dessus !
Une éponge de bois mesurant 1.5 centimètre capable de générer jusqu’à 0.69 volt. Crédit photo : Shutterstock / fizkes

Une autre méthode ?

Pour ôter la lignine du bois, les chercheurs ont utilisé un champignon, le Ganoderma applanatum. Ce procédé, plus écologique que le précédent se fait par la décomposition de la lignine par le champignon. Le résultat, après décomposition par le champignon reste le même.

Les cubes ainsi formés pourraient générer de l’électricité par pression. Cela en ferait un procédé extrêmement simple à mettre en œuvre à base de matériaux totalement recyclables et biodégradables.

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page