Certains masques contiennent bien une puce RFID, mais ce n’est « pas pour nous fliquer » !

Une rumeur enfle sur les réseaux sociaux... Les masques seraient pucés... Oui c'est vrai mais ce n'est pas pour pister les gens, juste pour savoir combien il leur reste de vies... aux masques pas aux porteurs !

Depuis quelques jours, une rumeur de puce RFID qui serait implantée dans les masques en tissus fait rage sur les réseaux sociaux ! RFID pour Radio-Identification, autrement dit serions-nous pistés quand nous portons un masque de protection ?

Si les partisans de la théorie complotiste du coronavirus en sont persuadés, dans la réalité ce n’est pas tout à fait vrai ! Pas de psychose donc, pas de pistage, quelques puces d’identification sur certains masques oui, mais c’est très loin d’être une généralité ! Jérôme Salomon, interrogé à ce sujet s’est montré évasif… Explications.

Interrogé par un auditeur de France Inter, Jérôme Salomon, Directeur Général de la Santé a dit au sujet des puces : « Je peux vous dire que les masques français en tissus sont excellents, j’en porte tous les jours et ils ont un impact bien meilleur sur notre environnement, on peut les laver, les réutiliser. Ils sont fabriqués en France, à proximité de chez vous et n’ont pas de puce intégrée, je peux vous le garantir. » Cependant le Mr Covid-19 français semble avoir noyé le poisson en répondant… à côté de la question !

Des puces présentes mais pour une simple question pratique !

Les masques « pucés » sont exclusivement des masques professionnels qui sont lavés par l’entreprise (laboratoire, agro-alimentaire etc). Ces puces sont présentes uniquement pour compter le nombre de lavage effectués. Un masque lavable 30 fois, ne sera donc pas lavé 31 fois puisque la puce ordonnera la mise au rebut !

Pas de panique donc, il n’existe aucun pistage par le biais des masques de protection. D’ailleurs comme pour une télésurveillance, les salariés sont, normalement informés de la présence de ces puces… Nous rappelons donc qu’il n’y a pas lieu de crier au scandale pour le moment ! Les anti-masques sont prêts à tout pour installer la psychose chez ceux qui le portent… Ne cédons pas et appliquons les gestes barrières pour nous protéger… Et protéger les autres !

Photo d’illustration r.classen / Shutterstock
Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page