StopCovid : l’application récolterait plus de données que celles annoncées !

Si l'on en croit les révélations du journal Mediapart, l'application StopCovid ne se limiterait pas aux contacts rapprochées à moins d'un mètre de vous... Même à 5 mètres, les contacts sont répertoriés... Vie privée en danger ?

Vous avez probablement entendu parler de l’application StopCovid ! Cette application lancée par le gouvernement permet de vous informer de personnes détectées Covid-19 qui auraient été en contact avec vous. La plateforme transmet les identifiants de toutes les personnes croisées… par votre smartphone.

Le gouvernement assurait que les informations collectées se limiteraient aux utilisateurs de la plateforme. Et ce, pendant un temps donné et à une distance rapprochée. Pourtant Mediapart révèle qu’en réalité, tous les contacts croisés pendant les 14 derniers jours sont envoyés au serveur central ! Ce qui n’a aucun intérêt pour limiter la propagation de la Covid 19 mais qui, en revanche, présente un danger pour la vie privée.

Gaëtan Leurent, chercheur, a lui-même réalisé un test probant, il écrit : « J’ai fait un test en installant StopCovid sur deux téléphones, et en l’activant une dizaine de secondes avec les deux téléphones dans deux pièces différentes (environ 5 mètres de distance, plus un mur). Quand je me déclare ensuite comme malade, mon appli envoie bien ce contact sur le serveur, alors qu’il n’a aucun intérêt épidémiologique »

Le gouvernement se justifie !

StopCovid devait détecter les malades déclarés qui se trouvaient à moins d’un mètre de distance et sur une durée de 15 minutes… Apparemment 5 m et 5 minutes, cela fonctionne aussi ! La justification de Cédric O, secrétaire d’état au numérique est relativement évasive. Il indique seulement qu’un nouvel identifiant est attribué toutes les 15 minutes. Des contrôles par la CNIL sont actuellement en cours… StopCovid n’a convaincu que 2% des français… 98% ne l’ont donc pas téléchargée.

Le mieux étant de continuer de rester prudents, d’appliquer les gestes barrières, le respect des distanciations sociales et le port du masque. Déconfinement ne rime pas avec éradication de la Covid 19 ! Qu’on se le dise !

Photo de couverture De Luluxmy / Shutterstock

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page