Innovation

Cette entreprise transforme les cendres d’un proche en diamant

Pas toujours évident de savoir quoi faire des cendres d’un défunt… En Suisse ou au Japon, des sociétés spécialisées les transforment en diamants…

Lorsque l’on perd un proche et que celui-ci a souhaité être incinéré, la question des cendres funéraires peut se poser. Effectivement il n’est pas toujours simple de conserver une urne funéraire de belle-maman sur la cheminée du salon ou au fond d’une armoire. Evidemment il est possible de déposer l’urne dans un colombarium mais c’est souvent un choix du défunt que de vouloir rester auprès de ses proches.

Pour pallier ce choix cornélien, une société Suisse a mis au point un procédé pour transformer les cendres funéraires en diamant. En France, il est interdit de conserver les urnes funéraires mais ce n’est pas le cas dans de nombreux pays pour qui, c’est une tradition et une marque de respect.


A lire également : And Vinyly transforme les cendres des morts en disques vinyles


La création de diamants à partir de cendres funéraires suit un procédé très simple. Le diamant est composé de carbone, tout comme le corps humain à 20%. Les diamants se forment grâce à a compression de particules de carbones sous la terre, et on sait reproduire ce processus de manière artificielle en laboratoire pour reproduire des diamants synthétiques. C’est donc tout « naturellement » que le procédé peut être utilisé pour réaliser des diamants avec les cendres.

À LIRE AUSSI :
Eternime, un chatbot à la "Black Mirror" pour discuter avec les morts

Si le diamant peut être réalisé d’un poids ou d’une forme différente, il est en revanche impossible d’en choisir la couleur. Il sera invariablement de couleur bleutée, puisqu’elle est donnée pour une molécule présente dans le corps humain : le bore.

En revanche, le taux de bore diffère d’une personne à l’autre, le diamant pourra donc être nuancé mais toujours bleu. Il faudra quand même compter au minimum 1600€ pour un diamant de 0.25 carats. Un peu onéreux mais au vu des tarifs funéraires, pas tant que ça.

Nous ne savons pas si ce procédé passera les frontières et sera possible en France mais ce peut-être une alternative originale et plus esthétique que l’urne de cuivre traditionnelle, et un tant soit peu encombrante parfois !

D’après les informations du site bfmtv.com

Photos de couverture de gualtiero boff / Shutterstock

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer