Innovation

Coronavirus : des chercheurs du MIT fabriquent un respirateur d’urgence pour aider les hôpitaux

Pour aider à soigner les malades du Coronavirus, une équipe du MIT a développé un ventilateur/respirateur artificiel qui ne coûte que 100 dollars l’unité !

Face à la pandémie du Coronavirus, certains équipements médicaux viennent à manquer. C’est notamment le cas des respirateurs qui font partie des équipements les plus utiles et demandés dans les services de réanimation, à tel point que l’offre n’arrive plus à couvrir la demande.

Des chercheurs du MIT ont décidé d’aider à pallier ce manque en mettant au point des machines de ventilation artificielle qui sont à la fois simples et peu coûteuse à fabriquer.

À LIRE AUSSI :
Coronavirus, les nouvelles mutations du virus pourraient-elles de retarder le vaccin ?

Alors que les ventilateurs et respirateurs standards coûtent dans les 30 000 dollars en moyenne, le MIT est parvenu à mettre au point un modèle qui ne nécessite que 100 dollars de pièces. Baptisée « MIT E-Vent » l’équipe du MIT regroupe des médecins, ingénieurs et informaticiens qui ont travaillé main dans la main pour développer ce respirateur d’urgence.

Le SciTechDaily rapporte que tout a commencé avec un projet de classe pour finalement aboutir à une innovation qui devrait aider de nombreux hôpitaux à travers le monde.

Comment ça marche ?

Les initiateurs du MIT E-Vent expliquent dans un rapport que la conception de la machine repose principalement sur un réanimateur de valve à poche, également appelé « sac Ambu. » Il s’agit d’un équipement utilisé pour aider les patients à respirer et que l’on retrouve en très grand nombre dans les hôpitaux. Le sac Ambu permet de pomper manuellement de l’air dans les poumons des patients.

Coronavirus : des chercheurs du MIT fabriquent un ventilateur d'urgence pour aider les hôpitaux
Crédit photo : MIT E-Vent Unit : Image de MD

Le respirateur d’urgence du MIT, lui, présente la particularité de « pomper mécaniquement le sac Ambu, comme le rapporte SciTechDaily, ce qui lui permet de fonctionner continuellement pendant plusieurs jours d’affilée.

Des machines que les hôpitaux pourront assembler eux-mêmes

Les chercheurs du MIT E-Vent comptent partager le mode de fabrication de leur respirateur à 100 dollars sur le Net pour permettre à tous les hôpitaux de le fabriquer eux-mêmes. Ils précisent toutefois que les plans ne sont destinés qu’aux ingénieurs cliniques qui possèdent les qualifications et le savoir-faire nécessaire pour fabriquer un équipement fiable et de qualité. Les scientifiques rappellent que la moindre défaillance de la machine pourrait être mortelle pour les patients.

Il a été annoncé que l’équipe n’attend plus que le feu vert de la FDA (Food and Drug Administration), pour pouvoir lancer le concept de la machine à grande échelle aux Etats-Unis. A l’allure où vont les choses, l’autorisation de la FDA ne saurait tarder et il y a forte à parier que d’autres initiatives de ce genre verra le jour prochainement.

Via
Businessinsider
Source
e-vent.mit.edu
Tags

Andy RAKOTONDRABE

Il n’y a pas de réussites faciles ni d’échecs définitifs.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer