Innovation

Dacia Sandman : un camping car à moins de 20 000 euros ?

Tant que la pandémie de coronavirus n'est pas totalement maîtrisée, les vacances doivent être passées en petits groupes et localement. Un camping-car bon marché comme la Dacia Sandman constituerait ainsi un excellent investissement.

La Covid-19 ne devrait plus constituer un obstacle majeur pour passer des vacances en couple, en famille ou entre amis: on pourrait bien s’en protéger tout en prenant l’air en petit groupe avec un camping-car, en prenant soin de faire abstraction du marasme économique entrainé par cette crise.

Les particuliers sont peu nombreux à pouvoir s’acheter un véhicule haut de gamme tout équipé, il faut ainsi leur donner la possibilité de se tourner vers des modèles moins couteux. Cela a incité les journalistes Colin Goodwin et Ben Summerell-Youde du site autocar à créer leur concept de camping-car Dacia Sandman. Ce modèle n’est ainsi disponible chez aucun concessionnaire, mais il ne devrait pas laisser le constructeur mobile roumain indifférent. Voyons ce qu’il en est.

Le budget nécessaire pour s’en procurer

Quand on parle de camping-car, on a tendance à penser à un véhicule qui permet de se sentir confortable comme chez soi. Reconnaissons tout de même que pour un véhicule tout équipé, il faut être prêt à débourser plusieurs dizaines, voire des centaines de milliers d’euros.

Ce n’est pourtant pas le cas avec la Dacia Sandman qui, elle, devrait couter moins de 20 000 € selon ses concepteurs. À titre de comparaison, la Lada Niva de Lux-Form, qui est de la même gamme, est actuellement proposée à près de 30 000 €.

Se contenter du strict minimum

La Dacia Sandman a visiblement été conçue pour accueillir le strict minimum. Dans ses visuels de présentation, en effet, on trouve, en plus de quelques dispositifs de rangement, une douche et un hayon. Ce dernier permettra aux utilisateurs de profiter d’un espace couvert additionnel.

À LIRE AUSSI :
SylvanSport GO : cette remorque de camping extensible peut accueillir jusqu'à 4 personnes
Besoin de liberté après la pandémie, le camping-car explose ses records de vente
Besoin de liberté après la pandémie, le camping-car explose ses records de vente. Image d’illustration. Crédit photo : Shutterstock / Brandon J Hale

La finition et l’aspect extérieur ont par ailleurs de quoi déjà assurer l’attrait du véhicule auprès des adeptes de nomadisme moderne. En plus du porte-bagage pouvant supporter jusqu’à deux vélos, la réussite esthétique est assurée par une galerie de toit et la couleur verte de l’ensemble.

Un Renault Trafic-like essentiellement équipé

Il est difficile de ne pas penser au Renault Trafic en voyant ce concept de camping-car pour la première fois: pour accoucher du projet, les deux journalistes d’Autocar se sont effectivement inspirés du célèbre fourgon français. La Dacia Sandman a tout de même un empattement court, une manière de s’assurer qu’elle soit facile à garer dans n’importe quel parking.

Un prix réduit implique toutefois un sacrifice sur certains éléments contribuant au confort comme le système d’infodivertissement, car dans ce modèle, les occupants devront se contenter de leur smartphone. De même, il faut oublier les armoires ainsi que la cuisine complète.

À l’arrière, une surface plane peut recevoir deux sacs de couchage. Goodwin et Summerell-Youde ont cependant prévu une radio avec Bluetooth ainsi qu’une climatisation.

Source
motor1.com

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page