Une société veut remorquer des icebergs (dans un très gros sac isotherme) pour l’approvisionnement en eau potable

Les Émirats arabes unis sont réputés pour leur folie des grandeurs. Après les îles artificielles, les tours immenses et bien d’autres projets extravagants, le pays fait de nouveau la une des médias en annonçant l'« UAE Iceberg Project », qui consiste à exploiter les icebergs pour l’approvisionnement en eau potable de la région.

L’UAE Iceberg Project se présente comme une solution pour faire face à la sécheresse et le manque d’eau potable aux Émirats arabes unis. Depuis ses prémices, le concept a convaincu de nombreuses entreprises et institutions scientifiques. Plusieurs collaborations ont déjà été conclues et en marge de l’Expo 2020 Dubaï, le projet a franchi une nouvelle étape. L’Office britannique de la propriété intellectuelle (IPO) vient d’attribuer le brevet d’invention des « Icebergs Reservoirs » à l’inventeur émirati Abdulla Alshehhi, l’instigateur de l’« UAE Iceberg Project ». Cette certification sera un gage de confiance pour rassurer les investisseurs sur la faisabilité technique et économique du projet.

Remorquer des icebergs

L’UAE Iceberg Project consistera à remorquer des icebergs depuis l’Antarctique jusqu’aux côtes des Émirats arabes unis pour en faire de nouvelles sources d’eau potable. De nombreuses technologies seront déployées dans le cadre de ce projet. Des réservoirs flexibles, calorifugés et économiques seront entre autres utilisés pour contenir la glace et éviter qu’elle ne fonde durant le voyage. Alshehhi et son entreprise spécialisée dans les projets environnementaux – National Advisor Bureau Limited – superviseront eux-mêmes les opérations.

Le système de transport d'iceberg pour l'eau potable
Crédit photo : AETOSWire

Expo 2020 Dubaï, un grand tournant pour l’équipe

Pour Abdulla Alshehhi, qui est également l’auteur du livre « Filling the Empty Quarter », l’Expo 2020 Dubaï constitue l’occasion idéale pour présenter l’avancement de son projet. Les expositions universelles ont toujours été considérées comme les vitrines des innovations ayant permis à notre monde de devenir ce qu’il est aujourd’hui. L’évènement du genre qui se déroule actuellement à Dubaï présentera à son tour son lot de concepts innovants. Avec la pénurie d’eau potable qui ne cesse de s’aggraver d’année en année, l’UAE Iceberg Project s’impose comme une solution surréaliste, mais son fondateur demeure confiant. On s’attend à ce que la concurrence soit rude entre les investisseurs et les sociétés internationales du secteur de l’eau, car beaucoup s’intéressent à ce concept qui pourrait résoudre l’un des problèmes les plus urgents de l’humanité.

Figurer parmi les principaux exportateurs d’eau douce

Grâce à l’UAE Iceberg Project, les Émirats arabes unis ambitionnent de devenir l’un des principaux exportateurs d’eau douce sur la planète. En même temps, les experts travaillent sur le côté touristique du concept, avec comme objectif de transformer les icebergs en attractions. Pour l’heure, Alshehhi et son équipe seraient à la recherche d’un financement à hauteur de 9 millions de dollars pour la phase initiale du projet. On espère qu’ils atteindront leurs objectifs.

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
aetoswire.com

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans la rédaction web en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page