Impro, l'imprimante increvable pour lutter contre l'obsolescence programmée | NeozOne

Un étudiant invente une imprimante papier résistante, écologique, économique et facile à entretenir.

Cartouches hors de prix, durée de vie limitée dans le temps, très difficile voire impossible à réparer, les imprimantes 2D sont au cœur de bien des polémiques.

Fort de ce constat, le jeune créateur français (d’origine québécoise) Paul Morin a conçu et imaginé une imprimante couleur d’une durée de vie impressionnante.

Après L’Increvable, rappelez-vous, cette machine à laver faite pour durer 50 ans également créée par des étudiants de l’École nationale supérieure de création industrielle (ENSCI), voici IMPRO. Une imprimante conçue pour durer très très longtemps… Elle est intuitive, facilement réparable et s’adapte aux usages de chacun.

Comment repenser l’imprimante aujourd’hui ? Comment devrions-nous la concevoir pour réduire son impact environnemental ?

Pour répondre à ces deux problématiques le châssis de la IMPRO a été conçu en tôle pliée, pensé pour être suffisamment robuste pour survivre dans un environnement aussi hostile qu’un atelier.

 

Au lieu d’être dissimulés, comme sur les imprimantes classiques, les consommables comme le papier et l’encre sont positionnés à l’extérieur de la machine, ce qui permet de visualiser immédiatement leur niveau de consommation. De plus, les cartouches habituellement opaques ont été remplacées par des réservoirs transparents et rechargeables. Cela permet de réduire sensiblement la quantité de déchets tout en visualisant d’un coup d’œil le niveau réel de l’encre.

La machine est également facilement réparable. En effet, toute la mécanique interne a été repensée pour être facile à comprendre, à entretenir et à réparer. Les différents éléments sont identifiés par leurs agencements et un code couleur. Des tutoriels en ligne reprennent le même langage schématique pour expliquer les différentes étapes de maintenance.

En clair, toutes les pièces sont faciles à reconnaître et à remplacer quand elles sont usées ou hors d’usage. Chaque pièce peut être remplacé indépendamment, facilement, rapidement et surtout, par n’importe qui.

Comme le précise Paul sur le site officiel.

Ce n’est plus vraiment un objet électronique mais plutôt une machine-outil.

Cette imprimante verticale est destinée aux professionnels qui travaillent avec les images. (designers, architectes, etc..) Pour être tenu au courant de l’avancée du projet https://surveyfb.typeform.com/to/kU5eHC

Source : paul-morin.com

284 Partages
Partagez
Enregistrer
+1
Tweetez
Partagez