Kindling Cracker : comment la dyspraxie a inspiré l’invention d’un fendeur de bûches très innovant

Découvrez comment un trouble neurologique a conduit à la création du Kindling Cracker, une solution brillante pour la corvée de bois, saluée par des milliers d'utilisateurs à travers le monde.

Si vous utilisez du bois de chauffage pour combustible, alors vous connaissez peut-être déjà le Kindling Cracker, l’invention d’une jeune fille de 19 ans. Cette jeune néo-zélandaise, Ayla Hutchinson, a eu, un jour, l’idée d’inventer une fendeuse de buche manuelle. Composée d’une seule pièce en fonte, le Kindling Cracker connaît un succès grandissant depuis sa commercialisation. Et, selon l’inventrice, cette ingénieuse trouvaille aurait une relation avec le fait qu’elle soit atteinte d’un trouble appelé dyspraxie. Diagnostiquée à l’âge de six ans, elle affirme que sans sa dyspraxie, l’invention du Kindling Cracker aurait été improbable. Et, ce serait sa manière unique de percevoir le monde, qui lui aurait permis de créer cet outil vendu partout dans le monde. Retour sur son histoire.

Pourquoi l’inventrice attribue son génie à sa dyspraxie ?

Lorsqu’elle était une enfant, la petite fille a souvent été isolée à cause de ce trouble et a dû apprendre à le gérer. Mais, cette différence aurait aussi été sa force, car elle aurait stimulé son imagination à outrance ou presque. Les personnes dyspraxiques ont fréquemment une imagination débordante et une vision unique du monde. Et, à seulement 13 ans, cette maladie curable, mais avec laquelle il faut vivre, aurait permis à Ayla Hutchinson d’imaginer le Kindling Cracker, notamment après que sa mère ait été victime d’un accident en coupant du bois. Outre son invention, la jeune fille qui a aujourd’hui 19 ans, se bat pour sensibiliser à la dyspraxie.

Le fendeur de bois est composé d'une tête en fer forgé de qualité supérieure monté à l'intérieur d'une structure en fer forgé de 30,4 cm de hauteur.
Le fendeur de bois est composé d’une tête en fer forgé de qualité supérieure monté à l’intérieur d’une structure en fer forgé de 30,4 cm de hauteur. Crédit photo : Kindling Cracker (capture d’écran vidéo YouTube)

Mais, au fait, qu’est-ce que la dyspraxie ?

La dyspraxie n’est pas une maladie à proprement parler, mais un TDC ou trouble du développement et de la coordination. Un trouble neuronal qui affecte l’exécution des mouvements. Les dyspraxiques présentent donc souvent des troubles de la motricité, ou plutôt des problèmes de coordination des mouvements et de compréhension. Ils comprennent les choses, mais avec une vision différente des personnes qui n’en sont pas atteintes. Des activités comme l’écriture peuvent, par exemple, être difficiles à exécuter. Avec sa vision différente du monde, Ayla Hutchinson réfléchit donc autrement et selon elle, c’est cette différence qui lui a permis de mettre en pratique ce que son imagination lui avait dictée.

Mais, au fait, quelle est son invention, le Kindling Cracker ?

La corvée de bois peut être éreintante, voire impossible dans certains cas. Les personnes âgées ou en situation de handicap peuvent aller jusqu’à abandonner ce combustible, car le fendage du bois avec un coin et une hache n’est plus possible. Le Kindling Cracker, formé d’une seule pièce en fonte, permet de fendre la buche dans sa longueur, simplement en frappant d’un coup sec dessus. Les lames tranchantes de l’outil viennent alors couper la buche en petites buches, plus faciles à transporter.

Pratique et sécurisé, le fendeur de bûches permet de faire du petit bois rapidement.
Pratique et sécurisé, le fendeur de bûches permet de faire du petit bois rapidement. Crédit photo : Kindling Cracker (capture d’écran vidéo YouTube)

De plus, le Kindling Cracker élimine les risques liés au fendage du bois, car il n’est plus nécessaire d’être en contact avec une lame. Seule la buche entre en contact avec elle, lorsqu’elle est frappée par le marteau. Preuves de son utilité et du succès qu’il rencontre, le Kindling Cracker a déjà remporté plusieurs prix, dont le Fieldays Vodafone People’s Choice Award en 2014 et le New Plymouth District Council Inspiration Award en 2013. Avez-vous déjà essayé cette astuce ? Que pensez-vous de cette invention ? Donnez-nous votre avis, ou partagez avec nous, votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Meilleure Vente n° 1
Kindling Cracker Séparateur d’embrasement de bois à brûler
  • Un moyen sûr et facile de faire du bois d'allumage sans lame ou objet tranchant dans vos mains.

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Stuff.co.nz

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 23 ans, j'écris depuis trois ans, avec une préférence pour les domaines liés à l'actualité, à la psychologie, aux études scientifiques, ou à la protection et l'environnement dans son ensemble. Mon petit parcours de rédactrice junior s'inspire de différentes études scientifiques, ou de sujets d'actualité abordés dans différents médias que je suis avec intérêt. Particulièrement touchée par la protection des animaux, j'aime vous transmettre les avancées et les lois relatives au bien-être animal. Personnellement engagée comme présidente d'une association, je mets un point d'honneur à protéger les animaux de toute nature (hérisson, abeilles, insectes, chiens ou chats)... Je n'ai probablement pas l'expérience professionnelle de certains rédacteurs en matière de politique, de principes scientifiques. Mais, je tente d'apporter ma petite pierre à l'édifice en vous racontant mes expériences et mes réflexions dans des domaines qui me touchent. Et, puisque la vie est une surprise chaque jour, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. C'est la raison pour laquelle, à 23 ans, j'ai encore besoin d'apprendre des milliers de choses, et de me cultiver pour vous conter encore plus d'histoires passionnantes. Rejoignez-moi dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens... Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page