Cet article s’inscrit dans notre section A vous la parole, catégorie dans laquelle VOUS êtes le rédacteur. >> En savoir plus

Il y a quelques années encore, les hologrammes semblaient réservés à la Princesse Leia et aux autres personnages d’œuvres de science-fiction.

Aujourd’hui, si l’on écoute les medias, cette technologie serait dores et déjà accessible, et se développerait à une vitesse folle. On parle de plus en plus des hologrammes et de leurs multiples utilisations, dans le monde professionnel comme dans celui du divertissement.

Mais qu’en est il vraiment ? Allons-nous évoluer au milieu des hologrammes d’ici quelques années, quelques mois, quelques semaines ? Ou les medias en font-ils trop ? Petit tour d’horizon de la situation actuelle à ce sujet, et clarification…

Hologramme ou pas hologramme?

hologramme-chat.jpg

Pour commencer, il est bon de savoir que le terme d’hologramme est souvent utilisé à tort de nos jours. Pour faire court, un véritable hologramme est un enregistrement d’interférences entre deux partie d’un même flux de lumière. On l’enregistre en projetant un rayon lumineux que l’on sépare en deux grâce à un procédé de prisme. Une partie du flux est envoyée directement vers la plaque photographique, tandis que l’autre partie est envoyée vers l’objet à enregistrer, puis vers la plaque. L’enregistrement des différences entre ces deux parties d’un même rayon de lumière donne une représentation en trois dimensions du dit objet. Pour le « developper », il suffit de renvoyer le même rayon lumineux, depuis le même angle et avec la même intensité, vers la plaque.

Aujourd’hui, on appelle hologramme toutes les représentations graphiques, fixes ou en mouvement, qui flottent dans les airs, quelle que soit la technique utilisée. De nombreuses techniques plus ou moins complexes permettent d’obtenir ce type de résultats, comme par exemple le fameux Pepper’s Ghost Effect ( fantôme de Pepper), l’imagerie lenticulaire, certains appareils d’affichage volumétrique, et autres.

Si l’on suit la définition originale des hologrammes, leur utilisation reste très isolée et encore rare. En revanche, si l’on considère la nouvelle définition de l’hologramme étant une image qui flotte dans les airs, on en trouve en effet dans presque toutes les industries, et certaines utilisations et résultats sont absolument grandioses.

Quelques utilisations impressionantes des « hologrammes » d’aujourd’hui

Faire une liste exhaustive des utilisations des images qui flottent dans les airs prendrait bien trop de temps, et ce n’est pas le but ici. Nous vous avons simplement sélectionné certaines des plus originales ou des plus spectaculaires. Voilà donc un tour d’horizon de plusieurs des utilisations intéressantes, inattendues, ou novatrices des hologrammes dans le monde de nos jours.

« The show must go on! »

dance-show-hologrammes.jpg

Le monde du divertissement est, sans surprise, un des secteurs qui profitent le plus largement de l’utilisation des hologrammes. Le premier cinéma entièrement holographique a ouvert ses portes à Hollywood l’année dernière, des shows de danse mêlant de vrais danseurs et des enregistrements holographiques font des tournées internationales, des concerts entiers dans lesquels on vient voir des héros (souvent des héroïnes…) en trois dimensions remplissent des stades de dizaines de milliers de spectateurs notamment en Asie… On se souvient tous de l’apparition de Tupac Shakur en trois dimensions aux côtés de Snoop Dog pendant le festival Coachella 2012, mais on a également retrouvé des idoles du rock, de la pop, et d’autres styles musicaux en hologrammes dans des concerts de plus ou moins grandes envergures aux Etats-Unis et ailleurs.

Michael Jackson, Claude François, Ray Charles, Dalida, Franck Sinatra… Tous on eu droit à leur représentation holographique à diverses occasions. Dans certains cas, l’artiste est entièrement modélisé en hologrammes, et dans d’autres, un acteur en chair et en os reproduit les gestes de l’artiste décédé alors qu’une représentation holographique de son visage est projetée sur celui de l’acteur bien présent… Cette technique est également utilisée dans le monde du cinéma pour faire revivre des acteurs décédés dans des suites de films dans lesquels ils avaient joué par exemple.

Ces techniques ont suscité et suscitent encore aujourd’hui des questions de morales, et également de droits à l’image et autres. Certains acteurs ont pris les devants pour éviter ces problèmes. C’est le cas de Robbin Williams qui a évoqué dans son testament l’interdiction d’utiliser son image en hologramme pendant une certaine période. Pour les autres, les lois diffèrent selon les pays, et les autorités compétentes continuent de travailler sur des réglementations pour s’adapter à ces nouveaux procédés…

« L’hologramme ou la vie? »

hologrammes-corps-humain.jpg

Les hologrammes ne sont pas là que pour divertir, ils sont aussi là pour sauver des vies. Le secteur de la défense utilise l’holographie pour voir à travers les murs et ainsi desceller la présence d’ennemis dans des zones de conflits, ou la présence de rescapés dans les décombres de bâtiments après une catastrophe naturelle par exemple. Les hologrammes sont également utilisés dans la résolution de situations de prise d’otages, pour déterminer la position des ravisseurs et des victimes avant de donner l’assaut…

La médecine utilise les hologrammes dans certains procédés de dépistage de différentes maladies plus ou moins graves, permettant de desceller très tôt la présence ou non de cellules dangereuses, et ainsi mettre en place les traitements adéquats à temps pour sauver des patients. Les chirurgiens utilisent également des hologrammes dans leurs techniques de formations des spécialistes de demain.

L’hologramme qui fait vendre

requin-retour-vers-le-futur.jpg

Le monde de la publicité est toujours en recherche de nouveaux procédés de communication et d’affichage. Vous souvenez-vous du requin en hologramme qui faisait la pub pour le nouveau « Les Dents De La Mer » dans le futur imaginé dans « Retour Vers Le Futur 2 » en 1989 ? On n’en est pas encore là, mais les logos qui flottent dans les airs sont de plus en plus utilisés, notamment pour la publicité de marques d’alcool dans les bars et autres commerces. Une des techniques les plus accessibles et les plus prometteuses dans ce secteur utilise des sortes de ventilateurs dont les palles sont équipées de barres de LED qui en tournant, reproduisent des mots, des logos, ou des images, fixes ou en mouvements.

ventilateur-kinomo.jpg

« Ces hologrammes qui nous prennent nos emplois »

Certains emplois, notamment dans l’industrie du service, pourraient bien être remplacés par des hologrammes… On a vu apparaître l’année dernière des réceptionnistes d’hôtel en hologrammes. Ces représentations d’êtres humains en trois dimensions peuvent avoir des discussions avec les clients, s’occuper des procédures de check-in et check-out, leur recommander des restaurants et autres activités des environs, leur demander leur niveau de satisfaction des services de l’hôtel, etc. L’utilisation de l’intelligente artificielle couplée à l’holographie se développe petit à petit, et les résultats sont parfois impressionnants.

receptionniste-holograme.jpg

Alors, où en est la révolution ?

Pour conclure, on peut dire que la définition originale des hologrammes a évolué, et que la nouvelle définition ratisse bien plus large. En se basant sur cette dernière, en effet, nous sommes déjà aujourd’hui entourés par les hologrammes. Au même titre que la réalité virtuelle et que la réalité augmentée, deux concepts qui se recoupent d’ailleurs régulièrement avec celui des hologrammes, cette technologie prend de plus en plus d’importance et d’ampleur au niveau international. Les derniers travaux qui mixent les hologrammes et l’intelligence artificielle sont très concluants, et on peut imaginer des concrétisations de ces hybrides dans des contextes extrêmement intéressants. Les caissiers de supermarchés, de cinémas, de salles de sport et autres deviendraient des hologrammes, les chauffeurs de taxi et autres moyens de transport également, tout comme de nombreux autres postes aujourd’hui occupés par des êtres humains… Toutes ces utilisations n’ont pas fini de faire parler d’elles. Les débats à ce sujet vont très certainement s’intensifier, les lois vont devoir s’adapter, tout comme les moeurs et les mentalités…

La révolution holographique semble bien être en marche, et les années qui arrivent risquent de voir la naissance de concepts en lien avec ces technologies qui changeront à jamais notre société et notre quotidien…

12 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez
+1