La Suisse installe des toits solaires pliants sur les aires d’autoroute pour la recharge des voitures électriques

En Suisse, un consortium dirigé par DHP Technology installera des toits solaires pliants au-dessus de plusieurs dizaines d’aires d’autoroute. Un projet qui vise à promouvoir la mobilité électrique.

Le transport est l’un des secteurs les plus polluants à l’échelle mondiale, Rien qu’en 2019, il représentait 31 % des émissions françaises de GES. Heureusement, cela pourrait changer au cours des années à venir grâce aux véhicules électriques. Force est effectivement de constater que les ventes de tels engins tendent à croitre de façon exponentielle. Comme vous le savez certainement déjà, les voitures électriques émettent moins de carbone et de polluants atmosphériques que celles alimentées par des combustibles fossiles. De plus, elles sont nettement plus silencieuses. Néanmoins, sans la mise en œuvre de politiques d’accompagnement adéquates, la transition énergétique dans le secteur automobile pourrait avoir du mal à progresser. Parmi les mesures qui doivent être adoptées, la multiplication des bornes de recharge est une stratégie efficace pour inciter les gens à passer à l’électrique.

Des dizaines d’aires d’autoroute ciblées

Consciente de cette réalité, la jeune entreprise helvétique DHP Technology s’est donnée pour mission d’installer des bornes de recharge au niveau des aires d’autoroute de la Suisse. Pour ce faire, elle a établi un consortium composé d’Aventron, BG Ingénieurs Conseil AG et Cargo Sous Terrain (CST). Au total, ce sont quelque 45 aires d’autoroute qui seront transformées en stations de recharge pour véhicules électriques dans le cadre de ce projet. Pour alimenter ces bornes, DHP Technology et ses partenaires utiliseront des toits solaires pliants. Les infrastructures se trouveront pour la plupart dans les cantons de l’ouest de la Suisse, notamment les cantons de Genève, Jura, Vaud, Neuchâtel et Fribourg.

Des panneaux fixés sur des structures pliables.
Des panneaux fixés sur des structures pliables. Crédit photo : Dhp-Technology

Une conception ingénieuse

Dans l’ensemble, les installations solaires totaliseront une puissance de 45 MW. Le consortium prévoit de commencer leur construction cette année. Les 45 stations services devraient être opérationnelles d’ici à 2027. Le fait que les modules solaires soient fixés sur des structures pliables permettra de minimiser les exigences statiques. De plus, les panneaux se rétracteront automatiquement en cas de fortes pluies, d’importantes chutes de neige ou de vents forts. En plus d’améliorer la sécurité de l’installation, ce mécanisme devrait permettre le passage de convois exceptionnels.

À LIRE AUSSI :  L’invention d’une « cape thermique » passive qui prolonge la durée de vie des batteries des voitures électriques

Des projets ambitieux

En plus des bornes de recharge, les stations services intelligentes alimentées à l’énergie solaire de DHP Technology seront équipées de batteries pour stocker l’énergie produite par les modules photovoltaïques. Le surplus de production sera injecté au réseau public d’électricité. C’est là qu’interviendra Aventron qui se chargera de la distribution de cet excédent auprès de ses clients. De son côté, Cargo Sous Terrain se portera acquéreur à long terme des bénéfices générés. Outre son projet d’installation d’infrastructures de recharge dans les aires d’autoroute, le groupement envisage la construction d’un réseau routier souterrain en Suisse. Celui-ci devrait être desservi par des véhicules électriques autonomes de transport de marchandises, le but étant de soulager le réseau routier traditionnel. Plus d’infos : dhp-technology.ch. Que pensez-vous de ce projet ? Nous vous invitons à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans la rédaction web en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

2 commentaires

  1. Bon tout cela paraît fort séduisant maintenant passons aux calculs : 1 un panneau solaire produit environ 150 W par m2 lorcequ’il reçoit le rayonnement solaire. Pour charger une voiture de manière acceptable (temps) il faut une puissance de 100 kW (Tesla 350 kW) donc la surface nécessaire pour une seule voiture avec en bon ensoleillement est de 100’000/150!= 670 m2 !!! Soit un carré de 26 m x 25 m. Voilà les chiffres ont parlé. Mene avec une batterie, sans connection au réseau ça me paraît compliqué

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page