Innovation

Le convecteur aérosolaire spiralé de Jacques Bernier, l’inventeur qui voulait remplacer les radiateurs électriques

Passionné par l’invention dans l’univers des thermodynamiques, Jacques Bernier avait déposé 80 brevets depuis 1974. Voici certaines de ces dernières innovations avant qu’il ne parte…

Jacques Bernier était perçu comme étant une figure emblématique du génie climatique. Il suivait des études relatives au froid et la climatisation, et consacrait sa carrière à la pompe à chaleur. Il écrivait également des livres et assurait des formations à l’Institut français de l’énergie. C’était un grand inventeur qui, suite à ses nombreuses inventions et innovations, collectionnait des récompenses nationales et internationales. D’ailleurs, trois projets de ses dernières innovations ont été présentés au concours Lépine, et lui ont permis de gagner six récompenses, expliquait le site Le Journal de Vitré en 2018. En grand habitué de ce concours d’innovateurs, l’ingénieur a déjà aussi remporté des prix auparavant : en 1983, en 2010 et en 2017. Jacques Bernier a quitté ce monde en juillet 2019 en laissant derrière lui plusieurs inventions, dont quelques-unes à découvrir dans cet article.

Le convecteur aérosolaire spiralé

Présenté au concours Lépine 2018, le convecteur aérosolaire spiralé de Jacques Bernier est un système de chauffage qui se veut économique. L’équipement n’est pas en soi une invention, mais plutôt une amélioration du convecteur aérosolaire primé en 2012 au salon des inventions de Genève. Écologique, l’appareil est conçu pour remplacer les convecteurs électriques dans un habitat. Il est composé d’un compresseur rotatif au propane, d’un condenseur à eau et d’un capteur évaporateur aérosolaire. Son principe de fonctionnement repose sur l’utilisation du soleil et du vent par un capteur atmosphérique pour en faire une source d’énergie pour l’évaporateur du PAC. Ce produit promet une économie d’énergie allant jusqu’à 45 % sur le chauffage. À partir de 7 à 10 °C à l’extérieur, un seul convecteur peut assurer le chauffage de toute une maison. En chauffant le séjour à 21 °C avec le système, il est possible d’augmenter les températures des autres chambres à environ 18 °C. L’appareil est en mesure de vous faire économiser jusqu’à 800 euros par an, selon la région dans laquelle vous vivez.

Le capteur solaire à effet Seebeck

Le capteur solaire à effet Seebeck est une autre invention du défunt ingénieur. Ce capteur solaire lui avait valu une médaille d’or lors du concours Lépine 2018, et un autre prix du ministère de l’Intérieur. Ce système est conçu afin de capter les rayons solaires dans le but de produire de l’électricité et de la chaleur. Ce système a été établi par Jean-Paul Bernier et Jacques Bernier. Il est formé par un capteur solaire plan ou à tubes sous vide contenant un ensemble de couples thermoélectriques. Ces derniers disposent d’une plaque chaude et d’une plaque froide. La température de la face chaude s’élève entre 70 °C à 150 °C.

Le capteur solaire à effet Seebeck
Le capteur solaire à effet Seebeck. Crédit photo : Jacques Bernier

L’écart des températures entre les plaques vont ainsi permettre de générer du courant, et c’est ce que l’on appelle effet Seebeck. Ce type de capteur solaire est adapté dans les systèmes de chauffage, de production d’eau chaude sanitaire et dans la production d’électricité dans les centrales solaires thermiques. Le Bernier à effet Seebeck serait en mesure de vous faire économiser entre 850 à 1300 euros par an (pour 15 m² de capteurs). À part le convecteur aérosolaire et le capteur solaire, Jacques Bernier avait également conçu un dispositif de sécurité dédié aux climatiseurs et aux PAC, présenté au concours Lépine 2018. Ces produits lui ont permis de remporter une médaille d’argent ainsi que le prix de l’INPI.

Miotisoa RANDRIANARISOA

De nature curieuse, j'aime particulièrement écrire sur la médecine, l'environnement et la nouvelle technologie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page