Innovation

Turbosiphon : l’invention d’un dispositif pour réutiliser la chaleur des eaux grises et économiser 30 % d’énergie

Lors de chaque douche, 45 litres d'eau chaude filent dans les égouts... Le turbosiphon propose une solution simple pour récupérer la chaleur des eaux grises !

Chauffer l’eau de la douche ou celle de l’évier représente le deuxième poste de dépenses énergétiques d’un foyer. Le chauffe-eau est un gros consommateur d’énergie. Et pourtant, de cette eau chauffée, seule une infime quantité nous est réellement nécessaire. En effet, perdue dans les évacuations, la majorité n’est que du gâchis. Bien conscients de cette perte d’eau chaude considérable, nous n’avons malheureusement pas de solution tangible pour pallier ce problème. Dans l’optique de mettre fin à ce gaspillage d’eau chaude potable, la start-up rémoise RECCAL fondée par David Rodriguez invente le Turbosiphon. Il s’agit notamment d’un appareil qui permet de récupérer la chaleur de nos eaux usées. Découverte.

Turbosiphon, pourquoi faire ?

Reccal a imaginé ce Turbosiphon pour éviter de gaspiller l’énergie de nos eaux grises susceptibles d’être encore récupérée, que ces dernières soient chaudes ou brûlantes. Une nouvelle manière de réduire notre impact environnemental en recyclant nos eaux usées, mais sans rogner sur notre confort ni imposer des changements drastiques dans nos habitudes. En effet, le Turbosiphon s’installe très facilement et ne nécessite aucune maintenance. Conçu avec des matériaux recyclables et nobles, il entend proposer une solution durable et fiable. Médaillée au concours Lépine 2017, cette invention tombe à point nommé à l’heure où les économies d’eau et d’énergie deviennent un enjeu environnemental majeur !

Comment fonctionne le TurboSiphon
Comment fonctionne le TurboSiphon. Crédit photo : Recall : Turbosiphon (David Rodriguez) / Capture d’écran vidéo YouTube

Comment fonctionne le Turbosiphon de Reccal ?

Simple à entretenir, le Turbosiphon se présente comme un récupérateur instantané de chaleur. L’appareil conçu par la start-up rémoise est composé à plus de 95% de matériaux recyclables et ne nécessite aucune énergie fossile pour fonctionner. Notons également qu’il répond à différentes normes (E+C-, BBC, BEPOS), un détail qui fait de cet élément une solution efficace dans le domaine de l’autoconstruction. Concrètement, les cinq mètres de cuivre certifiées NF EN 1057, pourvues de propriétés antibactériennes, récupèrent l’énergie de vos eaux usées. Et de cette source de chaleur recyclée, l’appareil préchauffera l’eau froide de votre mitigeur. Ainsi, en diminuant votre production d’eau chaude via le Turbosiphon, vous contribuez en même temps à préserver votre chauffe-eau et à augmenter sa durée de vie.

À LIRE AUSSI :  Chauffage : l'invention d'une plinthe chauffante innovante et discrète pour économiser de l’énergie

Une installation simple et rapide

Le Turbosiphon est un petit appareil compact et facile à manipuler puisqu’il occupe un volume d’un litre environ. Pour l’installer, il suffit d’une clé plate, d’une clé à molette, d’une scie, d’un niveau et d’une colle spéciale pour PVC. Bricoleur ou pas, l’installation reste donc accessible à tous ! Le Turbosiphon vient se loger entre l’arrivée d’eau froide et l’évacuation. Lorsque l’eau chaude arrive dans l’évacuation, elle est réinjectée vers l’arrivée d’eau froide et réutilisée. Le système n’est pas uniquement destiné aux nouvelles installations de plomberie. Il peut facilement être intégré sous une baignoire existante, en passant par la trappe de visite présente sur tous les coffrages de baignoire. Il est aussi compatible avec toutes les douches et baignoires qui disposent de raccords standards (40 mm) et se raccorde en 12/17 mâles. Il faut prévoir environ une heure pour une installation complète. Pour avoir plus d’informations au sujet du turbosiphon Recall, rendez-vous sur le site internet reccal.fr

Le matériel nécessaire pour installer le récupérateur de chaleur.
Le matériel nécessaire pour installer le récupérateur de chaleur. Crédit photo : Recall : Turbosiphon (David Rodriguez) / Capture d’écran vidéo YouTube

NDLR : Nous n’avons trouvé aucune actualité récente sur le Turbosiphon médaillé au concours Lépine en 2017. Toutefois, il est en vente sur le site au prix de 349 €, et mérite une petite mise en avant. En effet, utiliser les eaux grises va devenir une nécessité dans un futur proche et les inventions à ce sujet, comme celle du plombier de Melun, risquent de faire des émules dans les années à venir !

Source
Reccal.frSdbpro.fr

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

6 commentaires

  1. Bonjour,
    Je suis gérant d’une résidence de 52 studios, le principe de cet appareil est très intéressent mais j’espère que le modèle final n’est pas celui en photos car il pose deux gros problèmes à mon sens,
    premièrement l’entrée et la sortie sont plus hautes que le tube de récupération des calorie, il y aura donc formation de dépôts de savons, graisses … à long terme.
    Deuxièmement la spirale en cuivre risque de devenir un sacré piège à cheveux surtout les longs.
    Mais je trouve l’idée très intéressante.

  2. Selon mes calculs, les 150e d’économies annoncés sont si on se douche avec 100% d’eau froide ce qui est bien-sûr faux. Donc c’est très surestimé et après je demande à voir en condition réelle le débit d’eau froide réchauffée…

  3. Au Canada (Québec), on trouve le Thermodrain qui fonctionne très très bien :

    https://ecoinnovation.ca/fr/

    Celui-ci est désormais obligatoire dans certaines constructions neuves dans certaines provinces (pas au Québec malheureusement).

    Le design du Thermodrain évite les accumulations de graisses.

  4. Pour chauffer l’eau à 50°c la flemme d’un chauffeau monte à 1000°c…
    Alors que l’eau qui passe dans le siphon sera au maximum de 40°c et ça ne va pas réchauffer grand chose,,,
    Et le fait qu’il soit horizontal on peut deviner que cette inventeur ‘E fait apparemment pas le ménage ou le nettoyage de la douche,,,

  5. 45 l d’eau chaude par douche!!! 150€ d’économie /an… tout est bon pour promouvoir un système inefficace.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page