Des chercheurs israéliens travaillent sur un cœur imprimé en 3D qui pourrait être opérationnel et implanté aux patients d’ici une dizaine d’années !

Malgré la loi récente qui fait de toute personne décédée un donneur d’organes, le manque est réel et de plus en plus important. Les greffes du cœur et des poumons sont les plus difficiles à mettre en œuvre car elles doivent résulter d’une mort cérébrale, qui ne représentent que 0.3% des 500 000 personnes qui décèdent chaque année.

Une équipe de scientifiques israéliens spécialisée en biotechnologie tente de créer un cœur imprimé en 3D avec des cellules humaines. Les recherches n’en sont qu’à leurs balbutiements mais on peut espérer une alternative aux dons d’organes réels d’ici une dizaine d’année environ si l’on en croit leurs prédictions.


A lire également : Les super-prothèses d’OpenBionic imprimées en 3D


Le cœur imprimé en 3D est conçu à partir des tissus et cellules du patient en attente de greffe. Deux avantages notoires à cette création, il n’est plus besoin d’attendre un hypothétique don d’organe et les risques de rejet sont quasiment nuls puisque les cellules proviennent du corps du patient. Le cœur présenté à la presse a la taille de celui d’un lapin et c’est la première fois que l’on parvient à créer un cœur fonctionnel sans tissus ou vaisseaux synthétiques.

Si le cœur proposé par les scientifiques israéliens est loin d’être opérationnel, il devrait cependant pouvoir être implanté sur des animaux d’ici un an. Créer un cœur en 3D n’est que le début de cette étude, encore faut-il que ce cœur batte et puisse assurer toutes les fonctions vitales d’un cœur humain.

Le Professeur Tal Dvir est confiant sur cette inestimable avancée médicale même s’il ne préfère pas donner de date pour une éventuelle mise à disposition des patients. En attendant il ne reste aux patients que la solution des dons d’organe, alors même si un proche disparaît brutalement, être donneur d’organes c’est vital pour les malades du cœur, de la mucoviscidose et de bien d’autres maladies qui ne peuvent être résolues que par une greffe. On souhaite « de tout cœur » que cette innovation médicale soit vite mise en place !

Le premier cœur imprimé en 3D grâce à des tissus humains

Crédit photo : JACK GUEZ / AFP

Le premier cœur imprimé en 3D grâce à des tissus humains

Crédit photo : Tel-Aviv University

Le premier cœur imprimé en 3D grâce à des tissus humains

Selon les informations du site lci.fr